I can't sleep tonight [Eden]

artémis nataraja
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 13/10/2017
✧ Messages : 64
✧ Avatar : SCOUPSEU (Seventeen) ♥
✧ Crédit : solsken
✧ Multicompte : L'imbécile heureux
✧ Fiche : Une petite histoireQuelques amis
✧ Couleur : INDIANRED
✧ Thèmes : "Il m'aime, il ne m'aime pas. J'arrache les pétales de fleur comme je pleure sans cesse"
See You Again
✧ Rps en cours : EdenLyssaAndreasEvent
I can't sleep tonight [Eden] Tumblr_ox5k9cN3Pw1uxbz4no6_540
✧ Âge : 20 ans
✧ Occupation : Serveur au macdo

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : I can't sleep tonight [Eden]   
I can't sleep tonight [Eden] EmptyMer 18 Oct - 21:48

Stop...stop...
Ce ne sont que des pensées. ça n'arrivent même pas à franchir la barrière de tes lèvres. C'est comme un cri qui se fait emporter par le vent, pour que personne ne puisse l'entendre. Un appel au secours, une bouteille jetée à la mer. Sans plus aucun espoir. Espoir. Y'a plus d'espoir. T'essaie de parler, t'essaie même de mouvoir tes lèvres pour former un son mais t'y arrives pas. T'es lessivé, t'en peux plus, tu veux en finir. Tu veux qu'il en finisse. Pensées sordides, esprit envahi d'idées noires. Peut-être qu'après ça, t'auras enfin la paix. T'auras plus à t'occuper de ce travail de merde. T'auras plus besoin de réussir. Puis plus personne t'engueulera. Plus personne te frappera.

Mais Eden il va être triste si tu meurs...
"Arrête..."

Regain de force. Éclair de lucidité. Tu supplies de ta voix faiblarde, sous cette pluie de coups qui ne veut pas s'arrêter. Tu supplies pour que ça cesse. Est-ce qu'il t'as entendu ? Est-ce que son esprit s'est reconnecté ? T'espères, vaguement t'espères qu'il a compris ta parole. T'as même pas la force de répéter parce que t'es pas sûr qu'il aie entendu. Et puis soudainement, après de longues minutes où les coups n'en finissent pas, tu sens les larmes dévaler tes joues, à toute vitesse. Tu les as retenu pour ne pas paraître plus faible que tu ne l'es déjà. Mais cette fois encore, tu te laisses aller, tu pleures de tout ton saoul.

"Ed-....Eden..."
T'as peur qu'il s'énerve encore plus. Juste parce que tu parles trop pendant qu'il frappe encore. T'as peur alors tu chouines comme un gosse. Tu chiales parce que t'as mal un peu partout. T'as surtout mal au cœur. Tu connais la scène par-cœur. Tu sais ce qu'il va se passer après, quand il aura fini de se défouler sur toi pour la énième fois depuis que vous êtes mariés. Tu sais. Tu sais qu'il va te prendre dans ses bras. Qu'il va te serrer fortement. Qu'il va te demander de lui pardonner. Encore. Encore et toujours. Et toi, bien évidemment, tu lui pardonneras. Même si ça fait mal, tu lui pardonneras.

"S'....s'il te plait...."
Tu sens ta tête partir en vrille. Tes oreilles bourdonnent. Tout ton corps te fais atrocement souffrir. T'es jamais tombé dans les pommes jusqu'à maintenant. Ou peut-être une fois. Tu t'en souviens plus. Tu vois flou. Tu sens plus ton corps. Le bourdonnement s'arrête. Tu sens plus rien. Noir.

Tu vas peut-être mourir maintenant, finalement.

Eden Nataraja
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 17/10/2017
✧ Messages : 27
✧ Avatar : kim mingyu
✧ Crédit : solsken
✧ Multicompte : andreas # lune # delilah.
✧ Fiche : one heart ; catch me ; crush u
✧ Couleur : #d8aa2b.
✧ Thèmes : e. i feel like i'm drowning - two feet
a. scropio - xan griffin
✧ Rps en cours : joshua
I can't sleep tonight [Eden] X6jj
and you said :
love can't be undone.

✧ Âge : 25 ans.
✧ Occupation : pdg de la nataraja ent.

Feuille de personnage
Localisation : les clématis.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: I can't sleep tonight [Eden]   
I can't sleep tonight [Eden] EmptyJeu 19 Oct - 19:19


i can't sleep tonight


artémis | eden
tu ne peux pas tuer, tu ne peux pas pardonner.
tu ne peux pas effacer ce que tu as fais, effacer ce que tu feras.
tu ne peux pas blanchir ton nom
ni l'image que les gens ont de ta famille.
mais tu peux être meilleur eden, tu le peux...
uniquement si c'est ce que tu veux.


── arrête ... eden ...

comme un violent retour à la réalité, comme si t'étais loin de ton propre corps. tu te figeas, tu tremblais, stoppé dans ton mouvement. pétrifié. artémis avait ce pouvoir, il pouvait te ramener à la réalité, te ramener sur terre. ton poing tremblait, abîmé. toujours moins que lui. toujours moins que ce que tu lui avais fait. et puis, tu reculas un peu, prêt à t'écrouler, à fondre en larmes à ton tour, et t'excuser. tu te sentais prêt à céder, prêt à redevenir le pauvre être humain pathétique que tu étais. l'enfant brisé, l'adulte instable.

mais non.
t'étais figé,
comme coincé entre la mort et la vie.
coincé entre l'ombre et la lumière.

tu regardais artémis, le regard un peu vide, un peu morne, sans la moindre expression. on aurait dit que t'étais dans un état second, que t'allais l'achever, comme ça, sans la moindre émotion. mais en vérité, tu luttais. pour la toute première fois, tu luttais contre les vagues, tu luttais pour revenir, tu luttais contre le courant.

sans le savoir...
tu luttais contre antarès.

antarès n'en avait que faire d'artémis, s'il n'était plus là, c'était mieux. mais toi, tu ne voulais pas que ça arrive. tu aimais artémis, tu prenais tes propres décisions, c'était toi qui te laissais submerger, toi qui avait frappé, ce n'était pas l'étoile, bien sûr. mais tu l'aimais. tu l'aimais si fort, tu ne t'étais pas senti réellement heureux avant qu'artémis n'arrive dans ta vie. et à présent ... à présent tu luttais pour le retrouver. pendant cette lutte, ces quelques secondes de flottement où tu aurais pu t'effacer, pour la toute première fois, tu te promis de ne plus jamais relever la main sur lui.

comme d'habitude.
une nouvelle promesse que tu ne tiendrais pas.


et finalement, tu t'écroulais, à genoux, le souffle un peu court, comme si toute cette lutte avait été physique, plus que morale, plus que psychique. comme si tout ton corps avait pâtit des dernières longues secondes.
une éternité.

── artémis...

tu baissais les yeux, honteux. tu n'avais pas envie de t'excuser. si, si bien sûr. mais tu ne voulais pas réclamer son pardon. tu ne voulais pas qu'il te le donne. il n'avait pas à te le donner, tu ne le méritais pas. et tu avais l'air bien triste, bien minable à présent, les joues rougies et les yeux humides. tu ne versas pas de larmes, cependant, t'aurais eu l'impression de lui faire un nouvel affront. t'étais le bourreau, pas la victime. bien sûr, quelque part tu étais aussi victime, et ça ne ferait que s'aggraver, mais tu n'en avais pas conscience, et en attendant, tu étais le seul responsable de la situation.

── je t'aime, artémis...

la voix brisée, tes mots ricochaient contre les murs, prêts à te revenir en plein visage.
les mots d'orion résonnaient dans ta tête, douloureusement :
quand on aime quelqu'un, on ne le blesse pas.

mais tu l'aimais à t'en faire mal,
et c'est à lui que tu en faisais.
─────────────────────────────── DAYLIGHT ──────────────────────────────


Lookalike
artémis nataraja
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 13/10/2017
✧ Messages : 64
✧ Avatar : SCOUPSEU (Seventeen) ♥
✧ Crédit : solsken
✧ Multicompte : L'imbécile heureux
✧ Fiche : Une petite histoireQuelques amis
✧ Couleur : INDIANRED
✧ Thèmes : "Il m'aime, il ne m'aime pas. J'arrache les pétales de fleur comme je pleure sans cesse"
See You Again
✧ Rps en cours : EdenLyssaAndreasEvent
I can't sleep tonight [Eden] Tumblr_ox5k9cN3Pw1uxbz4no6_540
✧ Âge : 20 ans
✧ Occupation : Serveur au macdo

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: I can't sleep tonight [Eden]   
I can't sleep tonight [Eden] EmptySam 21 Oct - 23:52

ça fait mal. Et puis, en même temps, tu flottes sur un nuage de bien-être. Tu sens ton corps devenir léger, aussi léger qu’une plume virevoltant dans le vent. Tu te sens bien, et c’est tout. T’as plus mal. Tu pleures plus. Tu te prends plus de coups. Tu vois plus rien. Tu ressens plus rien. Tout est noir autour de toi. T’as plus peur. T’es plus triste. Plus malheureux. T’es vide. Complètement vide. C’est effrayant le vide maintenant que t’y penses.

”Je t’aime, Artémis…”

T’en viens à la conclusion que le vide est beaucoup trop effrayant et que ta mort n’est pas pour maintenant. C’est surtout la vie sans Eden qui te semble tout d’un coup trop effrayante. Alors tu te ressaisis, tu ouvres tes yeux. T’es pitoyablement allongé par-terre. Cet imbécile n’a même pas remarqué que tu t’es évanouis. Détail insignifiant. T’as de nouveau mal. De toute façon, c’est pas comme si t’avais mal tous les jours de la semaine. Même tous les jours de ta minable vie. Ton corps entier te rappelle à l’ordre. La douleur est vive et ne manque aucune parcelle de ton être. Tu peines à te mettre assis. Tu peines aussi à masser ta nuque, tellement tu la ressens, cette douleur. Tu te risques à soulever les manches de ton haut. De nouvelles ecchymoses remplacent les anciennes. Tu lâches encore quelques larmes. T’es faible Artémis.

Tu vois l’autre imbécile d’Eden, à quelques mètres à peine de toi. A moitié recroquevillé sur lui-même. Il a l’air triste. Bizarrement ce soir, t’as pas envie de le prendre en pitié. Tu te sens soudainement en colère. T’as enfin réalisé que cette situation était tout sauf normale. Plus tu le regardes, plus t’as envie de t’énerver contre lui. Ce qui ne t’es jamais arrivé jusqu’à maintenant. Sûrement que son dernier coup de poing dans le bide t’as détraqué le cerveau. T’as jamais ressenti de colère à son égard ce qui te surprend. Trop c’est trop ?

”Eden.”

Le ton de ta voix est inhabituel. Tranchant, glacial. Un seul mot, son prénom. On comprend que t’es en colère. Plus en colère que jamais. T’attends rien de sa part. Tu te rapproches en rampant plus ou moins, de sa faute tu peux pas te remettre debout pour l’instant. T’es face à lui maintenant. Les rôles s’inversent ? Tu vois à quel point il est pitoyable dans son rôle de pleurnichard. Tu serres le poings. Tu te mords la lèvre. T’as peur de déraper. Parce qu’au fond t’es en colère mais tu peux pas lui faire de mal. ça reste quand même ton mari. L’homme de ta vie. Celui que tu aimes le plus profondément de ton coeur. C’est pour ça que t’es faible Arté.

Non.
Non j’peux pas laisser passer ça.
J’suis pas faible.
Putain de merde.

”POURQUOI ?”

Tu lui hurles à la figure en même temps que ta main part caresser douloureusement une de ses joues. Une gifle. Tu viens de gifler Eden pour la première fois depuis que vous êtes ensemble. Elle est sifflante. Elle l’étourdie quelques secondes. Elle doit sûrement lui faire très mal. Bien plus mal que tout ce que tu subis tous les jours. Mais t’es con Artémis. Putain t’es con. Elle lui rougit le visage. Elle lui donne un air encore plus pitoyable maintenant. Toi tu regrettes immédiatement ton geste, t’as envie de disparaître, de devenir une petite souris pour te planquer dans un trou dans le mur. Ou le plancher, au choix.

”Pourquoi tu...fais ça…”

Tu te remets à pleurer, pas parce que t’as mal. Mais parce que tu t’en veux. T’as blessé l’homme que tu aimes. On blesse pas les gens qu’on aime.

T’es vraiment pathétique Artémis.


Eden Nataraja
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 17/10/2017
✧ Messages : 27
✧ Avatar : kim mingyu
✧ Crédit : solsken
✧ Multicompte : andreas # lune # delilah.
✧ Fiche : one heart ; catch me ; crush u
✧ Couleur : #d8aa2b.
✧ Thèmes : e. i feel like i'm drowning - two feet
a. scropio - xan griffin
✧ Rps en cours : joshua
I can't sleep tonight [Eden] X6jj
and you said :
love can't be undone.

✧ Âge : 25 ans.
✧ Occupation : pdg de la nataraja ent.

Feuille de personnage
Localisation : les clématis.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: I can't sleep tonight [Eden]   
I can't sleep tonight [Eden] EmptyJeu 2 Nov - 17:43


i can't sleep tonight


artémis | eden
finalement, tout ça c'était ta faute.
au fond, altaïr avait sûrement raison... t'étais pas fait pour aimer, pas fait pour les émotions. pourtant des émotions t'en avais plein, t'étais un vrai bouillon d'émotions, toutes mélangées, toutes impossibles à distinguer. mais altaïr avait dit que t'étais pas assez raisonnable pour aimer, t'étais pas assez en paix avec toi même. et puis, t'étais trop inconstant, trop violent, t'allais finis par lui faire mal, à artémis. plus qu'avec de mauvais mots ou de mauvais gestes, t'allais finir par taper trop fort. par taper si fort qu'il n'y aurait pas de retour possible.

et finalement.
quand la gifle avait fusée sur ta joue brûlante, t'avais eu la sensation que vous aviez fait le pas de trop. vous aviez atteint le point de non retour. cette fois c'était plus possible de revenir, plus possible de sortir sainement des rouages de cette relation destructrice. cette fois les dés étaient lancés.
alea jacta est.

t'avais simplement relevé les doigts pour frotter ta joue brûlante, en silence. et tu fixais artémis, avec un regard perdu. un parfait mélange entre le bourreau et la victime. artémis t'obligeait à faire des sacrifices, à faire des efforts, à être quelqu'un d'autre que celui que tu étais vraiment. c'est ce qu'il fallait faire, dans une relation. il fallait prendre le temps de répondre aux attentes de l'autre. et pour ce qui était des petites attentions, tu avais la main lourde, mais parfois tu avais besoin d'être seul, tu avais besoin de te retrouver, et tu travaillais trop. t'avais la tête plongée dans les dossiers, tant et si bien qu'avant artémis, t'étais capable de pas dormir et de pas voir la lumière du jour pendant des jours entiers. maintenant, t'étais marié, il fallait faire un effort pour avoir une vie convenable.

oh bien sûr, artémis avait mille reproches parfaitement recevables à te faire. tu travaillais trop, t'étais jamais là, tu haussais le ton, t'étais parfois froid, cinglant, tu levais la main sur lui, tu flirtais avec les gens du travail, t'avais aucune notion de l'espace personnel, tu pensais que tout t'étais dû, tu le couvrais trop de cadeaux, tu pensais pouvoir acheter son amour, racheter tes erreurs. mais t'étais comme ça.

et toi, quels reproches tu pouvais faire à artémis ?
il se raccrochait désespérément à sa liberté, comme un espèce de moyen de conserver une porte de sortie "au cas où". et toi, t'avais envie qu'il t'appartienne, corps et âmes.

mais en dehors de ça, t'avais rien à lui reprocher. et c'était clairement pas la base d'un couple sain. tu le savais, t'en avais conscience, c'était comme si une petite voix malicieuse s'évertuait à te le répéter encore et encore pour que ça rentre dans ta tête.
ça et cette migraine qui n'en finissait pas.
t'en pouvais plus, eden, t'étais simplement fatigué. fatigué de tout.
fatigué de toi.

── p-personne ne m'a appris à aimer.

au fond, c'est vrai. pas de parents là, que des gouvernantes qui se pressent pour répondre à vos besoins, des robots bien programmés. et puis, pas vraiment d'amis, beaucoup d'assistants. ton propre frère ne se considère même pas comme ton ami. qu'est-ce que tu veux faire contre ça. tu détournes les yeux, un peu fébrile, et tes lèvres s'entrouvrent à nouveau.

── me laisse pas...

tu supplies.
t'es pathétique.
─────────────────────────────── DAYLIGHT ──────────────────────────────


Lookalike
artémis nataraja
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 13/10/2017
✧ Messages : 64
✧ Avatar : SCOUPSEU (Seventeen) ♥
✧ Crédit : solsken
✧ Multicompte : L'imbécile heureux
✧ Fiche : Une petite histoireQuelques amis
✧ Couleur : INDIANRED
✧ Thèmes : "Il m'aime, il ne m'aime pas. J'arrache les pétales de fleur comme je pleure sans cesse"
See You Again
✧ Rps en cours : EdenLyssaAndreasEvent
I can't sleep tonight [Eden] Tumblr_ox5k9cN3Pw1uxbz4no6_540
✧ Âge : 20 ans
✧ Occupation : Serveur au macdo

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: I can't sleep tonight [Eden]   
I can't sleep tonight [Eden] EmptyLun 13 Nov - 13:38

“p-personne ne m'a appris à aimer.”

Tu prends conscience de ce que ça fait quand ton regard se fige sur sa main tenant sa joue douloureuse. Tu t’en veux immédiatement. T’as pas le droit. T’as pas le droit de réagir comme ça. Eden te donne tout. Eden te chérit, Eden n’aime que toi. Il ne veut que toi. C’est juste qu’il ne sait pas exprimer son amour autrement. C’est juste qu’il n’a pas appris à aimer. Et toi, misérable idiot, au lieu de lui apprendre, tu le frappes. T’as pas le droit. Tu l’as frappé. Et maintenant tu pleures, tu sais pas quoi faire, t’es aussi paumé que lui. T’as une soudaine envie de sentir son corps contre le tien. Tu veux qu’il te serre entre ses bras. Tu le regardes, alors que les larmes ne tarissent pas. Tu l’interroges avec ton regard d’amoureux perdu et éperdu. Est-ce qu’il est capable d’un tel geste ?

Combien de fois t’as t-il pris dans ses bras pour te réconforter ? Combien de fois a t-il frotté ton dos pour calmer tes peines ? Combien de fois a t-il recueillis tes larmes du bout de ses doigts pour soulager ta tristesse ? Combien de gestes d’amour pur et sincère ? Pas beaucoup. Il n’y a là, que des coups, des cris, de la peur,  de la colère et des larmes. Peu de place pour la tendresse. Toi t’aimerais bien un peu de sa tendresse. Tu sais qu’il en est capable, parce que tout le monde à un peu de tendresse à donner à quelqu’un. Eden ne fait pas exception. Il faut juste gratter un peu sous l’image de l’homme impitoyable, pour y trouver un enfant perdu, en manque d’affection.

Alors doucement, Tu te rapproches encore. Tu brises la distance entre vos deux corps pour te glisser entre ses bras. Un câlin, une chose banale en temps normal pour un couple, marié ou non. T’as juste envie d’un câlin, t’as juste envie de sentir un peu de sa chaleur humaine. Et comme tu sais qu’il va trouver à redire, tu glisses ton index sur ses lèvres. Des lèvres qui t’appellent juste un peu. Tu lui fais signe de se taire et de ne plus bouger. Tu te blottis, comme un enfant contre le corps de sa mère, tu te blottis jusqu’à complètement disparaître dans cette chaleur. Chaleur soudainement réconfortante. Tes paupières se ferment, tu somnoles à moitié. Tu ne ressens plus rien qu’une impression de tranquillité. Tu te reposes tranquillement de cette journée si épuisante. De ses coups si épuisants que tu pardonneras toujours.

”Je ne t’en veux pas…”

Non, tu ne lui en veux pas. Tu ne lui en voudras jamais. Tu n’as pas la force de lui en vouloir à ce moment-là. Tu t’accroches à son corps. Tu t’accroches à ce moment d’apaisement. Tu ne veux pas qu’il en dise plus. Il a pas besoin d’en dire plus Eden. Tu sais déjà tout. Et puis t’es fatigué, t’as juste envie de dormir contre lui. Longtemps. Jusqu’au lendemain. Peut-être plus.

T’aimerais figer cet instant pour l’éternité.
Tu te sens bien dans les bras de ton mari.
Mari qui redeviendra un monstre le lendemain.
Tant pis, ça recommencera.



Eden Nataraja
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 17/10/2017
✧ Messages : 27
✧ Avatar : kim mingyu
✧ Crédit : solsken
✧ Multicompte : andreas # lune # delilah.
✧ Fiche : one heart ; catch me ; crush u
✧ Couleur : #d8aa2b.
✧ Thèmes : e. i feel like i'm drowning - two feet
a. scropio - xan griffin
✧ Rps en cours : joshua
I can't sleep tonight [Eden] X6jj
and you said :
love can't be undone.

✧ Âge : 25 ans.
✧ Occupation : pdg de la nataraja ent.

Feuille de personnage
Localisation : les clématis.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: I can't sleep tonight [Eden]   
I can't sleep tonight [Eden] EmptyMar 14 Nov - 20:45


i can't sleep tonight


artémis | eden
── je ne t’en veux pas…

il devrait, il devrait. il devrait tellement. tu le mérites, tu ne mérites que cela, qu'il t'en veuille, qu'il te déteste, qu'il te secoue, qu'il te quitte. mais tu hurles juste merci, encore et encore, dans ta tête, alors que tu l'observes venir se lover contre toi. vous avez l'air si ... si étranges tous les deux. tout s'est passé si vite, trop vite, le monde va trop vite, ta vie va trop vite. vous vous êtes connus et vous vous êtes aimés, sans vous laisser le temps d'apprendre, sans vous laisser le temps de vous connaître. vous aviez l'air bêtes, tous les deux, ainsi. deux parfaits enfants, incapables de savoir comment réagir. jamais mariés, si peu en relation, si jeunes.

tu devrais.

c'est ce qu'antarès soupire au creux de ton oreille, quelque part dans ton coeur. tu sais, antarès veut juste te faire mal, te rendre fou, il veut juste être sûr d'avoir la place et rien pour l'arrêter, ni toi, ni artémis. alors il s'arrangera pour se débarrasser de lui, que tu sois là ou pas. il ne s'attachera pas à lui, parce que les étoiles ne s'attachent pas aux humains, c'est bien connu. mais toi tu ne remarques rien, eden, au fond tu es encore bien assez fort pour le balayer d'un revers de main, comme les vagues balayent le sable. artémis te rend fort, et ça tu le sais, tant qu'il est là, tant qu'il te soutient, tant qu'il t'aime, rien ne peut t'arriver. tu as peur pourtant, tu aimerais bien lui dire ce que tu ressens, être sincère, tout avouer, mais tu as peur qu'il te prenne pour un fou.

finalement, tout ce dont tu as peur...
c'est qu'il ne t'aime plus.

c'est ironique, finalement, de ne pas oser se montrer sous son véritable jour, comment pourrait-il t'aimer alors que tu lui mens ? ce n'est pas vraiment toi qu'il aime, pas vraiment toi, eden. mais tu t'obstines, tu fermes tes bras autour de lui, et tu lui susurres que tu l'aimes, et tu lui susurres que tu es désolé, que tu l'es vraiment. tu caresses les hématomes récents, et les moins récents, et tu le serres contre toi, tu ne peux pas rester ainsi, tu ne peux pas continuer. ce n'est pas possible.

── je vais... je vais essayer de m'inscrire... à un stage de contrôle de la colère.

ça ne marchera pas.
souffle antarès, amusé, mais tu n'écoutes pas, tu te concentres sur artémis, peut-être qu'il dort déjà, peut-être qu'il n'a pas entendu ton semblant de promesse. tant pis, c'est à toi que tu la fais, tu la tiendras, tu essayeras, au moins pour lui faire comprendre que tu as compris. tu n'es pas idiot. tu n'es pas mauvais. tu n'aimes, il compte. tu ne veux pas le perdre. que serais ta vie, sans artémis à tes côtés ?
─────────────────────────────── DAYLIGHT ──────────────────────────────


Lookalike
artémis nataraja
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 13/10/2017
✧ Messages : 64
✧ Avatar : SCOUPSEU (Seventeen) ♥
✧ Crédit : solsken
✧ Multicompte : L'imbécile heureux
✧ Fiche : Une petite histoireQuelques amis
✧ Couleur : INDIANRED
✧ Thèmes : "Il m'aime, il ne m'aime pas. J'arrache les pétales de fleur comme je pleure sans cesse"
See You Again
✧ Rps en cours : EdenLyssaAndreasEvent
I can't sleep tonight [Eden] Tumblr_ox5k9cN3Pw1uxbz4no6_540
✧ Âge : 20 ans
✧ Occupation : Serveur au macdo

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: I can't sleep tonight [Eden]   
I can't sleep tonight [Eden] EmptyLun 11 Déc - 21:37

Le calme après la tempête. Toujours la douceur qui vient après la violence. Toujours l’océan qui  apaise sa colère et revêtit un manteau de sérénité. T’es dans les bras de ton mari. Tu veux plus t’en défaire. Même après tout ce qu’il t’as fait, tu ne veux pas partir. Tu ne veux pas t’enfuir à toutes jambes. T’en a pas la force de toute façon. Et puis, t’es juste fatigué. Tu veux juste ses bras. Tu veux juste un peu de ton Eden. Avant d’aller dormir. Non. Tu veux dormir dans ses bras, tout contre lui. Passer une nuit normale , dans ce lit conjugal. Te lover dans ses bras, lui ronronner des tonnes de je t’aime. Voir son sourire avant de t’endormir. Sentir qu’il caresse doucement tes cheveux. Voir qu’il est heureux. Est-ce qu’il est heureux avec toi ? T’as jamais vraiment su si tu le rendais heureux ou pas. Mais tu te dis que oui, parce que sinon, vous ne vous seriez jamais mariés aussi vite, après si peu de temps de fréquentation. Il y a t-il possibilité d’une notion de bonheur dans votre couple ? Question dont tu n’as pas la réponse. Encore une fois, t’as envie de te dire que oui. C’est possible. Tout est possible.

Espoir, espoir.
Espoir dérisoire ?

”ça va aller...je suis là...mon Eden, je suis là…”

Réconfort sommaire. Tes paroles ne sont pas des paroles en l’air. Tu es là. Tu as été là, et tu seras toujours là pour le maintenir la tête hors de l’eau. Quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse, tu seras toujours là. Tu peux pas le laisser. Tu veux pas le laisser. Impensable. Hors de question de l’abandonner. Et pourtant, tu sais qu’il te frappera encore. Tu sais que des moments comme ça, tu vas encore y avoir droit. Tu le sais, c’est même une certitude. Seulement, tu ne l’abandonneras jamais. Parce que tu sais aussi qu’il a besoin de toi, plus que tout au monde. Et y’a pas mille et une autres façons pour le certifier que la bague à ton doigt. Alors t’es là et tu seras encore là jusqu’à ce que tu cesses de respirer. Parce que ton Eden a besoin de toi. Malgré les coups, tu vas tenir pour lui.

Tu relèves ton visage, sans te décoller de son corps. Tu observes longuement son faciès avec un sourire légèrement endormi. Tu admires sa grande beauté. Tu admires ses lèvres qui t’appellent une seconde fois. Cette fois-ci, tu ne peux plus résister. Tu glisses doucement jusqu’à elles et délicatement, tu offres une caresse à Eden avec tes lèvres. Un doux baiser. Tu l’embrasses longuement, tendrement, amoureusement. C’est un je t’aime silencieux qui est lancé. C’est rare que tu t’autorises à l’embrasser de cette façon. Rare que tu cèdes à tes envies.

C’est comme si tout d’un coup
Tu n’arrivais plus à respirer.
Et que ce baiser
T’oxygénais à nouveau.




Contenu sponsorisé
━━ ━━
MessageSujet : Re: I can't sleep tonight [Eden]   
I can't sleep tonight [Eden] Empty

 
I can't sleep tonight [Eden]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05. You wont get no sleep tonight ! ~
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Mickaël Eden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
si·de·re·al :: ✧ POLARIS :: les clématis-
Sauter vers: