(lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah

avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   
Jeu 19 Oct - 1:11

─ Delilah "Lily" Miller ─
ft. Lee Sunmi
Lily c’est la fille qui est née avec une fausse cuillère en argent dans la bouche. Des rêves de grandeur et d’une vie meilleure sans le moindre effort plein la tête, elle a sûrement inspiré le proverbe « le beurre et l’argent du beurre » à la personne qui l’a lancé. Elle marche toujours la tête haute, en ondulant bien des hanches pour vous faire comprendre que tout lui est dû et qu’elle est bien au-dessus de vous, même si en vérité c’est sûrement le contraire. Mais elle n’en a que faire Lily, de tout, de vous et des convenances. Le respect est mort quand elle est née, alors elle ne manque jamais de vous le faire remarquer. Elle vous servira des sourires et des œillades lubriques pour mieux vous attirer dans ses filets puis vous quittera dans un rire tonitruant en vous offrant un doigt d’honneur au passage. Parce qu’au fond, Miller s’en tape complet de vos sentiments, il n’y a qu’elle qui compte donc c’est normal que ses désirs et ses besoins passent avant ceux des autres. Voilà pourquoi elle se sert sans jamais demander la permission, pourquoi elle vole sans jamais éprouver le moindre remords. Elle ne s’attache pas Lily, du moins pas assez, pas comme il faut, experte de l’auto-sabotage, des mensonges et de la mauvaise foi. Elle aura toujours la bonne excuse et le dernier mot, qui sera sûrement bien fleuri au passage. Parce que même si elle n’est que charmes et séduction, dès qu’elle ouvre la bouche le rideau tombe et laisse place à la vulgarité, entachant cette classe qu’elle croit posséder. Elle traine avec les mauvaises personnes Lily, parce que ça l’aide à se sentir importante, à tisser des liens qui finiront bien par être utiles un jour. Mais en attendant de pouvoir encaisser des faveurs, elle court. Pour échapper à la réalité, aux ennuis et à cette vie de misère qui lui colle à la peau. Elle s’oublie dans les vices et donne son corps aussi facilement que d’autres vous diront bonjour. Parce qu’elle en a bavé Lily, même si elle joue les femmes fortes que rien n’atteint, même si elle crie haut et fort que rien ne peut l’arrêter. Elle court après beaucoup de rêves, déterminée, prête à tout mais sans jamais contrôler grand-chose à part le mal qu’elle vous fait et s’inflige sans le vouloir.

groupe :
Collectionneurs
prénom(s) nom :
Delilah Miller
âge :
22 ans
date de naissance (ou d'incarnation) :
13 août 1995
lieu de naissance (ou d'incarnation) :
Polaris
nationalité :
Astérienne
occupation :
Vendeuse d'astres, profiteuse de naissance
situation familiale :
Le bordel. Un père décédé, une mère qui ferait mieux de faire pareil et un grand-frère qui cravache pour l'entretenir.
situation monétaire :
Good as long as i have my Gucci. Elle maintient les apparences même lorsqu'elle n'a pas un sou en poche. Après tout il y aura toujours un pigeon pour payer sa bouteille de Dom Perignon.
taille :
1m66



La claque manque de lui déboîter la mâchoire alors que l’enfant chute violemment au sol. Elle n’avait rien fait pour la mériter cette fois alors elle ne comprend pas et cède aux larmes. C’est plus fort qu’elle, plus fort que la douleur même, cette peur qui l’empêche de se traîner loin de la violence de son père. Tétanisée, elle reste couchée à même le sol crasseux de l’appartement, attendant qu’il la relève pour mieux la punir. Parce que c’est ce qu’il fait de mieux, déchainer sa frustration sur elle et Nash quand leur mère est encore partie Dieu sait où, quand elle n’est pas là pour encaisser ses coups.  « T’es qu’une trainée comme ta putain de mère. Je ferais mieux de te vendre plutôt que de t’envoyer à l’école. » Elle n’a même pas huit ans donc elle ne comprend pas Lily. Elle se recroqueville, elle évite son regard, elle prie pour que quelqu’un rentre et mette fin à tout ce bordel. Son imagination lui souffle que ce n’est qu’une question de temps, qu’elle a été adoptée, qu’on finira bien par venir la chercher pour la délivrer. Mais ce n’est que du vent, qu’une litanie que se répète la gamine pour chercher un sens à ce qui lui arrive. Pour expliquer qu’elle grandit dans une famille dysfonctionnelle où l’achat d’alcool et de came prévaut sur les premières nécessités. Alors elle pleure Lily, elle pleure en se disant qu’un jour elle finira bien par ne plus avoir de larmes à verser.

xXx

Ses yeux d’un noir profond observent le cercueil qu’on descend doucement à terre avec indifférence. Sa mère fait semblant de pleurer à ses côtés tandis que Nash affiche un sourire satisfait, quel beau tableau ils offrent à l’assistance les Miller. Tout en contradictions, le calme avant la tempête. C’est comme si un énorme poids avait quitté ses frêles épaules, comme si Dieu avait cherché à se faire pardonner. Non pas qu’elle ait un jour cru en lui, il a toujours été comme une histoire qu’on raconte pour donner du sens à la vie, quelqu’un qu’on peut prier tous les jours et pas qu’à Noël pour obtenir de jolis cadeaux. Pourtant, pour une fois, se dire que c’est par son biais que son paternel a tourné l’arme à gauche semble la seule explication plausible. Alors elle finit par sourire Lily, comprenant enfin ce que ressent son frère et ce qu’essaie de cacher sa mère. Un putain de soulagement. Du haut de ses dix ans elle se permet sa première provocation et crache sur le cercueil. Et plutôt que de pleurer quand elle se prend une gifle de sa mère, elle rit Lily. Elle rit à en n’en plus pouvoir, jusqu’à manquer d’oxygène parce qu’elle a réalisé quelque chose de vachement important : on la traitera plus jamais comme ça. Comme une moins que rien, comme une victime.




Elle le dévisage avec une moue désapprobatrice Lily, ce premier homme dans la longue liste à venir des copains de sa mère. C’est la première fois qu’elle en ramène un à la maison, parce que ce soit disant on les cherche, parce que soit disant ils sont dans la merde et ont nulle part où aller. Elle veut bien y croire un peu mais pas totalement, ce serait trop facile. Alors elle croise les bras et juge. Son regard vaut tous les mots du monde mais ne rencontre que la lubricité en réponse. Le gros dégueulasse la dévisage avec un sourire satisfait, comme s’il venait de trouver un paquet de biscuits et comptait en faire son quatre heures. Elle n’aime pas trop ça Lily, elle se méfie, elle sent que quelque chose ne tourne pas rond mais est trop têtue pour aller faire sa vie ailleurs. Ce n’est qu’une fois sa mère dans la cuisine qu’il se lève et vient s’asseoir à côté d’elle. Elle n’entend même pas ses questions, bien décidée à l’ignorer jusqu’au moment où elle sent sa main sur sa cuisse. Tel un chat elle feule mais il tient bon, enhardi par la drogue qui lui dicte d’aller plus haut. Alors, pendant deux secondes Lily panique mais sa détermination de respecter la promesse qu’elle s’est faite reprend le dessus. Sa petite main fine attrape une fourchette qu’elle plante de toutes ses forces dans celle de l’énergumène. C’est à ce moment-là que Nash décide de rappliquer avec Sun et que la dernière once de panique s’évapore. Le camé jure tandis qu’elle rit, se sentant tout d’un coup surpuissante. Pas seulement parce qu’elle a su se défendre et qu’elle ne risque plus rien, mais parce qu’elle réalise enfin qu’elle a du pouvoir sur les hommes.

xXx

Le bruit d’un verre brisé l’arrache à son sommeil aviné tandis qu’elle grogne son agacement. Elle aurait aimé pouvoir retourner à ses rêves mais quelqu’un s’acharne dans l’appartement, bien décidé à tout envoyer valser. « Nash t’es un putain d’homme mort bordel. » Jure-t-elle en se levant à contrecœur, encore salement amochée par la bouteille d’alcool premier prix qu’elle a réussi à dérober pour faire l’intéressante auprès des mecs du quartier. Instable, elle zigzague jusqu’au salon où elle aperçoit la chevelure emmêlée de sa mère dépasser d’une commode. « No fucking way dumb bitch ! » Elle sait exactement ce qu’elle fou là et ce qu’elle cherche alors Lily s’élance. Elle attrape cette connasse par la tignasse et la tire loin du meuble où elle a vu son frère planquer une enveloppe dans laquelle elle comptait se servir le lendemain. Sa mère proteste mais sa descente doit être dure à supporter puisqu’elle se débat à peine, encore trop hébétée par la drogue. Alors Lily en profite, la trainant jusqu’à la porte, soudainement sobre grâce à la colère. « Pas cette fois. Tu dégages parce que j’ai vraiment ni le temps, ni l’envie de devoir supporter tes conneries. » Sa mère essaie de la résonner, jouant les calimero comme si sa vie en dépendait mais ça ne marche plus depuis longtemps ce petit manège. Lily la repousse, à deux doigts de vomir face à ses larmes de crocodile tandis qu’elle lui ferme la porte au visage. Et comme si rien n’était arrivé, comme si elle n’entendait pas ses cris dans le couloir, elle retrouve le chemin de son lit dans lequel elle s’écroule avec un sourire satisfait.




Il faudrait qu’elle bosse Lily mais ça l’intéresse pas. Respecter l’autorité, se lever à l’aurore pour trimer et revenir exténuée lorsque le soleil est couché, elle a essayé. Ça n’a tout simplement pas marché, c’était pas fait pour elle alors elle a juste accepté le message que l’univers lui faisait passer. Et puis Nash s’occupait de tout, de la maison, d’elle, de Sun et même de leur mère quand elle osait revenir la queue entre les jambes donc y avait pas de raisons de se donner de la peine. Nash il était beaucoup trop malin et plein de ressources pour qu’on s’inquiète, elle en était persuadée Lily. Jamais il ne les laisserait crever de faim indéfiniment, jamais ils ne seraient expulsés de cet appartement moisi. Tout était sous contrôle alors elle se laissait vivre Lily. « T’as qu’à prendre un autre job au lieu de te plaindre qu’on manque de thune. » Elle ose lui asséner cette remarque sans même réaliser qu’elle est la plus hypocrite du quartier. Parce qu’elle n’a absolument rien à se reprocher donc il ferait mieux de la regarder autrement s’il veut pas finir la tête dans son bol de céréales. « Bref. Démerde toi et arrête de me souler, j’ai rendez-vous dans une heure et je m’appelle pas Cendrillon. Faut que je me prépare vu que ma marraine la fée a fini dans un fossé quand elle t’a croisé avec ton BMX pourri du siècle dernier là. » Elle se lève telle une princesse, plus hautaine que jamais mais Nash est aussi têtu qu’elle lorsqu’il s’agit d’avoir le dernier mot. « T’as qu’à faire payer les mecs que tu suces, au moins tu serviras à quelque chose. » Doucement, elle se retourne pour lui faire face à nouveau, haussant un sourcil au passage. « Shou, c’est pas parce que personne veut te sucer la nouille qu’il faut être aigri comme ça. » Elle évite un objet volant non-identifié de justesse, riant à pleine gorge avant qu’il n’assène le coup de grâce. « Pauvre conne. C’est sûr que tu vas pas finir comme Cendrillon, tu vas finir comme ta mère, une putain de cuve à foutre. » Trop fière pour admettre qu’il a visé juste, elle lui offre son plus beau doigt d’honneur avant de l’insulter pour se donner le beau rôle. « Ouais, c’est ça. Allez, vas te faire foutre. » Elle claque la porte Lily, déterminée à ne pas le laisser ruiner ses plans pour la soirée mais elle l’entend quand même à travers la pièce. « Et tu peux y rester à ton putain de rendez-vous, je veux pas te voir rentrer ! » Alors elle se force à se sourire dans le miroir, sans que ça n’atteigne ses jolis yeux teintés de haine.
xXx

C’est passé quatre heures du matin lorsqu’elle se glisse comme une voleuse dans l’appartement. La douche ne parvient pas à la délivrer de ce sentiment de saleté qui lui colle à la peau alors elle se lave les dents une fois, deux fois, trois fois pour être sûre de se débarrasser de ce goût atroce qu’elle a dans la bouche. Elle s’observe dans la glace et baisse les yeux, déçue de l’image qui lui est renvoyée. Peut-être que dans une autre vie elle aurait valu mieux que ça mais ce n’est pas le cas. Alors elle se force à enfiler un vieux t-shirt et une culotte à moitié trouée qu’elle n’utilise que pour dormir. Elle se convainc qu’elle a passé une bonne soirée, que c’était un bon coup, qu’il était intéressé par autre chose que ce qui se trouve entre ses cuisses. Mais ça sonne faux alors elle attrape la montre qu’elle a posé près du lavabo avant de se diriger dans la pièce attenante à sa chambre. Elle fait attention à ne pas faire du bruit quand elle ouvre la porte Lily, parce qu’elle a envie de l’observer juste quelques minutes, sans qu’il s’en rende compte. Il a l’air paisible Nash, quand il dort, presque innocent et plein de bons sentiments. Dans ces moments-là, ça lui arrive même de croire qu’elle est la foutue grande sœur dans l’histoire mais elle ne dupe personne, même pas elle-même quand elle esquisse quelques pas pour se glisser entre ses draps afin de trouver refuge dans la chaleur de ses bras. « Je t’avais dit de pas revenir. » Elle sourit contre sa poitrine alors qu’elle se rend compte qu’il a sûrement dû la griller. Profitant de cet instant pour poser lourdement son butin sur la table de chevet, elle lève des yeux de biche vers ceux à moitié endormis de son frère. « Ta gueule et dors. Je t’ai ramené une rolex. » Elle rit doucement, fière de son coup, avant de lui piquer toute la couverture pour mettre fin à ce moment qui s’apparenterait presque à une preuve d’amour fraternel.




Elle tape du pied face à son ordinateur Lily, parce qu’elle déteste attendre. Ils avaient rendez-vous sur skype en début d’après-midi mais il ne s’est toujours pas connecté Lihun. Il avait promis de lui réserver un billet pour qu’elle vienne le voir, ils devaient tout organiser mais cet imbécile avait mieux à faire que répondre à son téléphone pour expliquer la raison de son absence. Estimant qu’elle avait suffisamment supporté ce flagrant manque de respect, elle s’empare de son téléphone et s’empresse d’écrire un message à Yongsun pour lui exiger des comptes. Après tout, c’était lui le responsable donc il se devait de savoir à toute heure du jour et de la nuit ce que faisait son petit frère et l’en informer si elle l’exigeait, il lui devait bien ça, chef de la pègre ou pas. Sa réponse ne se fait pas attendre pour une fois et il lui faut plusieurs minutes pour assimiler la signification des mots affichés sur son écran craquelé. Il essaie de l’appeler presque immédiatement, comme s’il avait réalisé qu’annoncer la mort de quelqu’un, ça ne se faisait pas par sms. Mais elle est incapable de répondre Lily alors elle lance son téléphone à travers la pièce, comme si c’était la seule solution à ce problème, comme si cet excès de colère allait tout régler. C’est sûrement une mauvaise blague qu’elle se dit alors qu’elle appuie frénétiquement sur l’icône d’appel pour atteindre désespérément son petit ami qui est bel et bien vivant, il ne pourrait en être autrement. Mais il ne décroche toujours pas et le temps passe, craquelant petit à petit sa détermination à ignorer la vérité. Quand quelqu’un toque enfin à la porte, elle se force à aller ouvrir, tremblante, incertaine, totalement perdue. Il se tient devant sa porte et son regard noir la dissuade d’ouvrir la bouche pour une fois. Il n’a même pas besoin de parler Yongsun, le simple fait qu’il se soit présenté lui en dit suffisamment. Elle recule pour le laisser entrer mais il rebrousse chemin, ne daignant même pas lui présenter des excuses qu’elle estime pourtant lui être dues. Pourtant, elle a trop peur pour oser l’insulter, lui qui mériterait qu’elle déchaine sa furie pour les avoir éloignés, Lihun et elle. Muette, la jeune femme le regarde s’éloigner pour rejoindre ses sous-fifres et attend que la voiture soit hors de vue pour hurler, s’accrochant désespérément à sa porte d’entrée pour ne pas tomber. Sun la referme pour elle, arrivé de nulle part, au courant vu le bras qu’il pose courageusement sur ses épaules avant de l’attirer à lui. Elle ne proteste pas Lily, elle se laisse faire, elle en a trop besoin pour jouer la carte de la fierté. Elle oublie la gamine qui avait juré de ne plus chialer parce qu’elle est incapable de lutter. De réprimer le pire sentiment qu’il lui a été donné de ressentir dans sa foutue vie.

xXx

Elle s’était promise de ne plus tomber amoureuse Lily. Parce que c’est une usine à problèmes, parce qu’elle veut pas ressembler à sa mère et parce qu’elle s’est persuadée que personne n’arriverait jamais à la cheville de Lihun pour la mériter. Mais chaque fois qu’elle le croise, son cœur rate toujours un battement. Qu’importe le fait qu’elle ait envie de lui faire ravaler son sourire satisfait, chaque fois qu’il lui est adressé elle perd ses moyens. Oh, ne vous inquiétez pas, elle parvient très bien à le masquer, merci bien. Plutôt crever que lui laisser réaliser qu’il a un quelconque ascendant sur elle. Plutôt mourir que d’avouer qu’elle serait prête à laisser au placard ses mauvaises habitudes pour lui plaire. Au contraire, elle a envie de ruiner toutes ses chances Lily. Elle a envie de lui donner tout ce qu’elle lit dans ses yeux si ça peut l’aider à se désintéresser d’elle. Mais il revient toujours, à chaque fois doté d’une excuse meilleure que la précédente. Alors elle le hait pour ça et elle se hait encore plus de le suivre à chaque fois. Car elle sait pertinemment que ça ne contribue qu’à attiser la flamme qu’elle cherche à tout prix à étouffer. Elle ne sait pas combien de temps ce petit manège durera avant que l’un d’eux y mette un terme. Elle aime se dire qu’elle aura suffisamment de balls pour lui dire d’aller se faire voir un jour, sans finir par lui céder derrière. Elle se demande s’il reviendra si elle fait ça, alors elle n’ose pas, elle se réfrène. Parce qu’elle est déjà foutue Lily. Parce qu’elle est trop stupide pour réussir à étouffer ses sentiments dans l'oeuf. Elle a beau être la plus détestable de tout Polaris, ça ne l’affecte pas, à croire qu’il aime ça.




Elle devrait peut-être arrêter de voler Lily, mais courir après l’argent c’est comme respirer, c’est une nécessité dont elle ne peut se passer. Alors elle écume les boutiques et les endroits chics, tellement sûre d’elle qu’elle pourrait s’étouffer avec son égo plutôt que d’admettre qu’elle n’y a pas sa place. Avec les années, elle a appris à mentir, à jouer sur les apparences. Elle sait mieux que personne que sauter des repas et vivre de piquette imbuvable vaut le coup si ça lui permet de s’offrir du Dior ou d’avoir l’air suffisamment friquée pour passer la porte de la boutique. Alors, quand elle a flairé cette histoire d’astres, elle était pire qu’un chien qui voulait pas lâcher son os. Elle a sucé tous les mecs de la pègre susceptibles de lui filer des informations avant de partir en chasse. Aucune dignité à signaler alors ne soyez pas choqués.

Elle avait presque perdu patience Lily mais pour une fois dans sa vie, la chance lui a enfin souri. Quand elle a croisé son sourire émerveillé ça a fait tilt, elle était trop pure pour ce putain de monde et il aurait fallu être sacrément aveugle pour la manquer. Alors elle a sorti le grand jeu Miller, elle s’est mise en condition en se disant que si elle devait décrocher l’oscar pour une prestation ce serait celle-là. Elle a pensé à tout ce qu’elle aurait voulu qu’on lui dise lorsqu’elle était enfant et rêvait encore d’un monde meilleur, croyant à une erreur. Puis, comme un prédateur, elle a fondu dans sa proie, sortant son petit discours sans la moindre hésitation, avide de ramener l'astre à la maison pour pavaner devant son frère. Parce que c’était inimaginable qu’il veuille pas être dans le coup maintenant qu’elle avait enfin trouvé leur ticket de sortie des CDC.

PSEUDO : maybedumbmaybewise AGE : 27 ans #vieillesse DÉCOUVERTE DU FORUM : Une fourbe à qui j'ai demandé de m'entrainer vers de nouveaux horizons  Aka le bro qui a su m’appâter sans efforts

J'habite le pays du chocolat, du fromage et banques où je passe ma vie à geeker tout en cherchant du travail. Créatrice compulsive de playlists spotify et binge watcher de séries, anime, dramas et films en tout genre. Je vis pour le drama et les feels, toujours accompagnés d'une sérieuse dose de connerie.

avatar
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 08/10/2017
✧ Messages : 232
✧ Avatar : xu minghao
✧ Crédit : baton
✧ Multicompte : eden # lune # delilah.
✧ Fiche : aesthetic boy + don't listen
✧ Couleur : #6b90ad
✧ Thèmes : drowning - eden
✧ Rps en cours : clyde + ren + won ha

t'as pas d'excuses pour être un con andreas, pas d'excuses pour détester le monde. et pourtant c'est comme ça. au fond, t'es un ange, incapable de s'accorder le droit de réaliser ses rêves. tu voudrais jouer, tu es trop timide. tu voudrais danser, tu es trop maladroit. tu voudrais aimer, tu es trop perdu. et au milieu de ça, t'es que le gamin perdu qui cherchait désespéramment d'où il venait. sans réponses.

∗ ∗ ∗


✧ Âge : 20 ans (19.09)
✧ Occupation : étudiant en double cursus maths / théâtre. (demandez pas pourquoi lui non plus il sait pas) et modérateur sur des sites nc-18.

Feuille de personnage
Localisation : l'octant
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   
Jeu 19 Oct - 9:30

toi.
je t'aime déjà.
vraiment.
- ton pseudo est génial omg -


avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   
Jeu 19 Oct - 10:01


Love u
avatar
━━ vieux de la vieille ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 09/10/2017
✧ Messages : 456
✧ Avatar : Choi Youngjae (GOT7)
✧ Crédit : Nono
✧ Fiche : Fiche | Liens | Chronologie
✧ Thèmes : Alex - Emotions
✧ Rps en cours : Andreas | Nova

✧ Âge : 26 ans
✧ Occupation : Sans emploi

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   
Jeu 19 Oct - 12:59

La voilà, la fameuse Lily ^^

Je ne suis pas la seule "vieille" ici ! *contente*

Bienvenue officielle :D



It's a beautiful Sky

L'acte créateur est une douleur. Il faut un courage fou, effarant. Et l'acte créateur est dangereux : vous pouvez être amené là d'où il n'est pas certain que vous puissiez revenir.
avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   
Jeu 19 Oct - 17:42

Hééééé merci à vous trois

J'ai hâte qu'on fasse de grandes choses ensemble
avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 13/10/2017
✧ Messages : 64
✧ Avatar : SCOUPSEU (Seventeen) ♥
✧ Crédit : solsken
✧ Multicompte : L'imbécile heureux
✧ Fiche : Une petite histoireQuelques amis
✧ Couleur : INDIANRED
✧ Thèmes : "Il m'aime, il ne m'aime pas. J'arrache les pétales de fleur comme je pleure sans cesse"
See You Again
✧ Rps en cours : EdenLyssaAndreasEvent

✧ Âge : 20 ans
✧ Occupation : Serveur au macdo

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   
Jeu 19 Oct - 18:39

Wah canon
avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   
Jeu 19 Oct - 23:46

C'est toi le canon va

avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   
Ven 20 Oct - 0:01

C'est parfait, t'es parfaite. (une parfaite imperfection en tous cas)
Je t'aime
avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   
Ven 20 Oct - 19:26

──── VALIDATION ────


bravo !

ppffrrr j'suis au bout de ma vie. "lily c'est bae", je le dis et le redis tbh. j'adore ton style d'écriture tbh et puis bordel, ce cara quoi. cette histoire. je viendrais t'harceler pour un lien

liens utiles

pour t'aider, voici une petite suite de liens utiles !
recensement global
demandes de rp
fiches de lien
chronologies
virtuel
n'oublie pas de remplir ton profil et d'activer ta feuille de personnage !
enjoy !

avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   
Ven 20 Oct - 19:48

Nash -> C'est toi qui est parfaite et moi qui t'aime pour avoir imaginé ce personnage de fou

Althéo -> Merci chaton, je t'attends de pied ferme pour un lien quel qu'il soit
Contenu sponsorisé
━━ ━━
MessageSujet : Re: (lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah   

 
(lily) And it'd be nice of me to take it easy on ya, but nah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Alvéole De Lily-Miel...
» Bérénice - Faris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
si·de·re·al :: ✧ CRÉATION D'ÂME :: fiches :: archives-
Sauter vers: