Hot blood ((Ash))

avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Hot blood ((Ash))   
Mer 1 Nov - 13:11

Tic
&
Tac

Hot blood
Je souffle nerveusement une dernière fois en regardant la porte de la boutique. C'est bon, tranquille. J'ai déjà volé tout le monde au moins une fois ici. Je me suis pris des raclées mémorables pour ça, mais la plupart du temps j'cours plus vite qu'eux. « Bon, t'as compris ? C'est pas compliqué, on rentre, on lui fout un coup de flippe, on prend la thune et ON NE S'ARRÊTE PAS DEVANT LES CLIPS DE MEUFS A POIL OK ?  » Je jette un regard entendu à mon meilleur ami que j'ai sorti du nid de cafards qu'il appelle appartement pour venir en mission. Je plaque subitement ma main sur la poitrine d'Ash pour le forcer à se plaquer dans le recoin où on attend comme des rats. Des mecs sortent de la boutique et cette fois j'suis quasiment sûr qu'y a plus de clients à l'intérieur. Je les regarde s'éloigner avant de tourner la hache dans ma main, la faisant briller sous les rayons du soleil couchant au passage. Je fais un signe à Ash pour qu'il me suive et je me dirige à grand pas vers la boutique. La petite cloche résonne quand on entre et j'entends le soupir de la conne qui tient l'endroit. « Fous l'camp Nash et emmène ton clebs avec toi, vous empestez comme pas possible. » Je traîne mon regard noir sur mon ami avant de m'avancer vers le comptoir. J'vais la déglinguer cette pute. « Ferme la et file nous la thune, Mag. » Elle rit à gorge déployée et puis j'abat ma hache un grand coup sur le comptoir en bois où elle s'enfonce de quelques centimètre. A un poil de cul près et son doigt sautait. J'esquisse une mimique style dommage vieille peau, ce sera pour la prochaine fois le doigt en moins et elle se barre en pestant et en hurlant à son mari de venir me défoncer la gueule. Je passe derrière et j'ouvre la caisse avec l'habileté de celui qui sait ce qu'il fait. « Tiens, fourre ça dans tes poches. C'est pas l'moment de rêver là Cendrillon. » J'entends les pas du gros dans les escaliers, j'enfourne les derniers billets dans ma poche et je pousse Ash vers la sortie. « Casse-toi, cours, cours. » La balle éclate la vitrine dans un éclat assourdissant alors que je sors en sursautant, les bras sur la tête avant de me marrer nerveusement comme un débile. « NASH RAMÈNE CE FRIC J'VAIS T'BUTER. » Mes jambes se mettent à courir avec une facilité déconcertante; l'habitude. Je me retourne une seconde pour voir le gros en sueur, flanqué de deux potes qui courent bien plus vite, presque à m'en faire flipper mais pour être honnête c'est surtout son putain de fusil qui me donne des sueurs froides. J'attrape le bras d'Ash et je l'attire vers l'entrée du métro. Il court vite lui aussi, on a apprit ensemble j'suppose. Si y a bien quelqu'un qui a une vie plus pourrie que moi dans ce quartier, c'est Ash. Des fois il m'fait de la peine mais je lui dis pas. Ca le blesserais surement, puis j'préfère qu'on pense que rien ne m'atteint vraiment. On passe devant tous les clodos et les punks imaginables, les marginaux, les dealeurs et tout le tralala avant d'arriver à la fameuse intersection. J'ouvre une porte et le pousse dedans. « On descends, le gros viendra jamais nous chercher là, t'inquiète. » Après la porte, le trou, l'échelle, les souterrains. L'endroit où si tu te perds t'es mort ou presque.

CODAGE PAR AMIANTE
avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: Hot blood ((Ash))   
Ven 10 Nov - 22:38

Tic
&
Tac

Hot blood
il devrait surement payer attention à ce que son meilleur ami trafique à coté de lui, mais il est plus préoccupé par le poids du pied de biche qui repose entre ses mains, lourd de sens et de conséquences s'il venait à l'abattre sur quelqu'un. alors oui, peut-être qu'il était en possession d'une arme blanche et qu'il avait déposé une veste en cuir sur son dos pour l'occasion, mais ce ne sont pas des ailes qu'il se sent pousser lorsque nash se retourne vers lui pour lui expliquer le plan une fois de plus. surement de peur qu'il ne le fasse foirer, chose qui était déjà arrivée plus d'une fois par le passé. parce qu'il prenait toujours la flippe trop sérieusement, préférait prendre ses jambes à son cou lorsque les choses tournent mal. et pourtant, il était encore là, ce con de nash, à lui faire confiance pour un plan aussi chaud que celui qu'il avait élaboré. alors ash se contente de hocher vaguement de la tête, même si il a l'impression d'avoir la tête plongée dans la flotte, de ne rien comprendre à ce qui se passe. s'il y a au moins une qualité qu'on peut lui attribuer, c'est sa capacité à suivre sans broncher, comme un cheval de trait bien docile. sans prévenir, la main de nash presse sa poitrine pour le plaquer contre le mur, et instinctivement, il se replie sur lui-même, craque une sueur froide, se réfugie contre le mur et loin de la main de son meilleur ami. me touche pas, abruti. c'est ce que crie son esprit, tout bas. mais sa bouche reste définitivement fermée, ses yeux rivés par terre. des bruits plus loin, surement les derniers clients de la boutique. puis, nash lui fait signe de le suivre, et immédiatement, ses jambes se mettent en mouvement. son attitude change du tout au tout, ses épaules voûtées se redressant, ses yeux se faisant plus sévères, ses mouvements plus mécaniques. pourtant, avec leurs carrures de sales gosses des quartiers mal-famés, ils n'effraient pas la propriétaire de la boutique, qui pousse un soupir plus long que son nez en les apercevant, tournant machinalement la page de son magazine. « Fous l'camp Nash et emmène ton clebs avec toi, vous empestez comme pas possible. » il aurait pu, il aurait aboyer, pour lui faire peur à cette vache. mais nash se charge de lui foutre les jetons, abattant sans remords la hache qu'il avait emprunté au préalable sur le comptoir. la lame pénètre le bois de la fourniture, manquant de quelques centimètres à peine la main de la femme. merde. elle ferait moins sa maligne, avec un moignon à la place de la main. il garde ses pensées pour lui, laisse nash faire tout le beau discours, parce que son meilleur ami est doué pour ça, pour les beaux mots, ceux qui rendent les filles rouges et gênées, ceux qui donnent envie de se pisser dessus et de demander pardon. lui, ses yeux dépasse les meubles, pour se poser sur les innombrables sex toys et dvds pour adultes qui encombrent le magasin. non pas qu'il soit intéressé, au contraire, malgré les couvertures suggestives, c'est à peine s'il sourcille. nash avait peur qu'il ne s'arrête devant les clips de meufs à poil, il se mettait le doigt dans l’œil.  « c'est bon, ta gueule, tu me déconcentre tête de con. » grommelle-t-il comme nash le presse à la caisse, le laissant fourrer sans ménagement des liasses de billets verts dans les poches de sa veste, son jean. lui-même se permet d'en glisser quelques-unes à l'intérieur de sa capuche et même de son slip, parce que merde quand même, plus il y en a mieux c'est. les pas de mastodonte qui se font entendre depuis l'arrière-boutique les alerte tout deux, et c'est les yeux écarquillés par la peur de se faire attraper que le garçon se fige. si le gros les attrapait, ils sont bon pour la morgue direct. « Casse-toi, cours, cours. » pas besoin d'un avertissement de plus : ash pousse déjà violemment la porte du magasin, sprintant comme un fou dans les rues adjacentes, dans l'espoir de perdre celui qui les poursuit. malgré le bruit de balle qui retentit derrière lui, il ne s'arrête pas, parce que si nash y passe, il aimerait qu'il garde le fric pour lui. enfin non, ça c'est une connerie, même mort, nash reviendrait le hanter pour l'avoir lâché comme un porc. mais l'espoir fait vivre. l'envie de rire arrache sa gorge tout comme l'effort de courir et de suinter ses poumons esquintés par le tabac et l'alcool, drogué par l'adrénaline. il n'y a que dans ces moments-là qu'il se sentait vraiment vivre. guidé par son meilleur ami, il passe des groupes innombrables de drogués et de punks qui se regroupent pour être en marge de la société solidairement, ou une connerie comme ça, avant de se faire pousser derrière une porte, puis une échelle. un moment de silence, le noir complet, leurs respirations partagés dans l'espace clos. « je crois que j'ai perdu du fric sur le chemin. » réflexion débile puisque nash devait lui aussi en avoir gâché pendant leur fuite, mais il ressent le besoin de la faire quand même, de combler le silence. avec ses deux mains, il gratte rapidement le briquet fidèle toujours dans ses poches, illuminant leurs visages de reflets oranges.  « on fait quoi maintenant einstein ? à ce que je sache, t'a pas de plan des souterrains. » lui, il s'en fiche un peu. mourir à la surface ou mourir dans les souterrains, c'était la même fin.

CODAGE PAR AMIANTE
avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: Hot blood ((Ash))   
Dim 12 Nov - 21:49

Tic
&
Tac

Hot blood
Je m'adosse contre le mur en rejetant la tête en arrière, essoufflé de ma course infernale. « je crois que j'ai perdu du fric sur le chemin. » Je me mets à rire nerveusement, comme un abruti. Qu'est-ce qu'il est con ce mec. « T'es sérieux, mec ? C'est à ça que tu penses ? L'autre enfoiré à faillit me claquer une balle entre les deux yeux, on s'en fout du fric. T'as combien ? » On s'en fout mais pas trop quand même, faudrait pas perdre le Nord, c'est pas le moment. En plus j'en avais vraiment besoin de cette thune pour payer la putain de facture d'élec que Lily s'amusait à gonfler à coup d'épilateur et d'trucs de merde comme ça. Faut pas déconner, c'est moi qui paie, elle branle rien de sa vie et elle m'écoute pas quand j'lui dit d'économiser l'énergie. On allait bientôt finir dans l'noir mais ça elle s'en battait les couilles complet elle. J'ai de plus en plus de mal à supporter genre tout le monde. J'ai l'impression que ma vie a vraiment aucun sens, personne me respecte, personne m'dit merci même, alors que j'me casse le cul pour eux. J'finirai par m'tirer de cette baraque à la con. Il allume son briquet et j'en profite pour compter les petites coupures vite fait pendant qu'il blablate tout seul. Sept cent cinq. Ca va, ça couvrirai la facture et j'lui filerais le reste. Je range le tout dans une poche intérieure de ma fameuse veste en jean. Ouais, j'met une veste en jean tout l'hiver parce qu'on a pas tous cinquante vestes à interchanger puis quand on vit dans l'froid on a pas froid. « Sept cent balles. Franchement ça l'fait, t'as géré mec. » Je relève les yeux et j'vois qu'il me fixe comme un connard. « Quoi ? Tu m'as dit un truc ? » Je regarde autour de moi et j'devine sans peine ce qu'il a baragouiné pendant que j'comptais. Comment on sort sans retomber sur les zouaves qui nous poursuivent, sans carte des souterrains, alors qu'on connait pas les souterrains et qu'on pourrait très bien crever dans un coin parce qu'on s'y serait perdus. Je soupire. « Bah écoute, comme d'hab, on improvise putain. On a jamais eu d'map de nulle part et on s'en est toujours sortis nan ? J'vois pas pourquoi aujourd'hui il nous faudrait une carte du réseau de mon cul pour trouver la sortie. Putain, tu fais bien d'avoir un briquet. » Je commence à marcher comme si j'savais exactement où j'allais alors que pas du tout. Je tourne à droite deux fois, complètement au pif sans me dire qu'on va juste crever là étouffés ou j'sais pas quoi à cause de mes conneries. Et puis, j'décide de tourner encore à droite en m'disant que si j'tourne que d'un côté j'aurais juste à tourner tout l'temps à gauche pour revenir au point de départ. Cette fois, c'est pas un couloir mais une salle qui a visiblement servi de squat vu que quelqu'un a ramené un canapé. « Putain nickel, c'est comme à la maison. Fin la tienne. Avant que les autres bouffons t'prennent le canap. Vas-y on reste là en attendant que le gros s'casse et on ressort dans genre une heure. » J'vais me jeter sur ledit canapé avec délectation.

CODAGE PAR AMIANTE
avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: Hot blood ((Ash))   
Mer 15 Nov - 20:17

Tic
&
Tac

Hot blood
sa bouche bouge mais il sait déjà que ses mots passent dans les oreilles d'un sourd : nash est déjà penché sur les liasses vertes qu'ils venaient de dérober, surement occupé à compter la somme totale. le gosse avait pas chance, entre son logement qui était situé dans les cdc et sa soeur qui passait son temps à se nourrir de ses revenus comme un véritable parasite, il avait bien besoin d'une petite augmentation, quitte à devoir aller la chercher lui-même. nash n'est pas égoïste, et l'argenté sait déjà qu'il repartira de leur cavalcade avec quelques billets sur lui, assez pour l'offrir en guise de compensation à la pègre et s'éviter une droite bonus. la vue de l'argent suffisait toujours à calmer ces brutes sans cervelle, parce que même si leur trafic consistait uniquement d'astres, la plupart des membres n'étaient que des abrutis matérialistes qui cherchent surtout à s'enrichir plus qu'affirmer leur supériorité dans la ville. la pègre n'était qu'une bande de vulgaires chiens de chasse, entraînés pour aller chercher le bâton et le ramener bien docilement à leur maître. ash lui-même n'a aucune idée même aujourd'hui de qui ce type peut bien être, mais il cherche encore, récupérant des informations sans vraiment que ce son intention à droite à gauche. un jour, il l'aurait ce connard. il attend gentiment que son meilleur ami se sorte la tête du cul et ne lui réponde, avec sa nonchalance habituelle, comme si rien ne l'affectait, alors que son rire était clairement nerveux il y a trente secondes, et que c'est à peine s'il ne s'était pas fait dans le froque quand le gros avait commencé à tirer. « okay mais c'est les souterrains là. il y a pas que des rats et de la merde, toi-même t'a entendu assez d'histoires dégueulasses sur ce qui se passe ici-bas. » et puis, franchement, l'endroit est glauque. entre le froid qui était constant dans les couloirs fins et étroits, et l'obscurité qui régnait h24 et qui dissimulait dieu seul sait quoi comme abominations, ash était bien le dernier à avoir confiance en ces souterrains. mais il prend son mal en patience, récupère sa capuche pleine de fric pour suivre son meilleur ami. n'importe qui se serait dit qu'il avait de l'instinct, mais ash le connait mieux que ça : nash ne fait que tourner à droite en espérant qu'un miracle s'opère. c'était débile, ils étaient débiles, et ils allaient crever la gueule ouverte comme des débiles. voilà qu'il se retrouvait à envier la situation qu'il aurait affronté à la surface face à la pègre, maintenant qu'il se retrouve condamné à étouffer ici avec nash. finalement, ils débarquent dans une salle qui semble vide, mis à part le canapé pourri qui semble traîner là depuis des années. bien sûr, nash ne se pose pas de questions et s'écroule directement sur le canapé, visiblement satisfait de sa trouvaille. toujours à l'entrée de la salle, l'argenté roule des yeux de manière dramatique. ce qu'il pouvait être con des fois, vraiment. « si des drogués cannibales nous bouffent la tronche je te jure je reviens te hanter mort. » malgré sa réticence, il pose ses fesses aussi sur le canapé, parce que quitte à mourir, autant le faire dans une position et une situation confortable. même si le sifflement bizarre du vent dans les couloirs des souterrains ne rend pas l'ambiance chaleureuse du tout. un bruit qui résonne et ressemble bizarrement au craquement d'une brindille lui fait froncer les sourcils, gigoter sur le canapé à coté de nash. le même bruit se fait entendre à nouveau. une sueur froide dans le dos, ash avale bruyamment et se penche pour regarder entre ses jambes le bord du canapé, avant de se décider à tirer dessus, vers le haut. pour découvrir un bras humain. « putain.
vieux, on est pas-on est pas seuls
. » sa descente aux enfers ne faisait que commencer, visiblement.

CODAGE PAR AMIANTE
Contenu sponsorisé
━━ ━━
MessageSujet : Re: Hot blood ((Ash))   

 
Hot blood ((Ash))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
si·de·re·al :: ✧ POINT FINAL :: archives :: archives rps-
Sauter vers: