How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Arrivé le : 23/10/2017
✧ Messages : 201
✧ Avatar : pcy
✧ Crédit : Sial
✧ Multicompte : Silver Hazard-Mori
✧ Fiche : REN → BOW
✧ Couleur : #624F7A
✧ Thèmes : 0.1 Love gets in the way.
✧ Rps en cours : He said pyjama party - Neo
Scary shit behind us - Az
s a t a n 's k i n d a c u t e - Lune
shit just got real - Alice + Dae


Son nom de scène est Rain ((oui, il s'est pas foulé)) - Toujours en train de crier - C'est le seul de l'appart à avoir un dressing ((qui fait la taille de sa chambre)) - Il hurle et se barre en courant lorsqu'il voit la moindre araignée ((ou mouche)) - Il joue de la guitare et du piano depuis qu'il a douze ans et a d'ailleurs les deux chez lui - Il a loupé son permis quatre fois ((et ne l'a toujours pas)) - Il a peur du noir et ne peux pas dormir sans veilleuse sauf s'il dort avec quelqu'un - Il a des troubles alimentaires - Il passe une heure quarante-cinq dans la salle de bain tous les matins - Il croit depuis toujours qu'il possède des dons exceptionnels parce qu'il est fils d'une étoile - Il passe son temps à nettoyer l'appart de fond en comble - Il ne supporte ni les hopitaux ni la médication et est parfois sujet à des crises d'angoisses et des cauchemars à ce sujet - Il a eu recourt à la chirurgie esthétique ((contre son gré)) - Son premier album est double disque de platine - Il fait une pause dans sa carrière mais continue à écrire des chansons - Il a un poisson rouge nommé Némo qu’il rationne en nourriture parce qu’il le trouve trop gros ((pas étonnant quand on sait que tous ses colocs le nourrissent tour à tour en passant devant)) - Il est sorti avec Taylor Swift pendant 4 mois -
✧ Âge : 21 ans
✧ Occupation : Auteur-compositeur-interprète, danseur, mannequin et modèle photo à ses heures perdues. ((carrière entre parenthèses))
ATM : étudiant en philosophie

Feuille de personnage
Localisation : Clématis
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   
Lun 6 Nov - 21:18


Wedding
team

How to ruin a wedding in one lesson
Invité d'honneur. Invité d'honneur. Ca sonne bien. Ca roule sur la langue, ça fait plaisir à mes petites oreilles. Je vais être invité d'honneur au mariage de Rachel Weisz. Bon, pour être honnête je n'étais pas bien sûr de qui c'était cette actrice au nom imprononçable, je ne l'avais même jamais rencontrée, mais elle avait twitté mon nom en disant au monde entier que je serais son invité d'honneur lors de son mariage, dont la réception serait tenue ici, à Polaris. Impossible de refuser, et puis pour être honnête, j'ai toujours rêvé d'aller à un mariage, et je n'ai jamais osé caresser l'idée de carrément en être l'invité d'honneur. Andreas avait eu la chance d'assister à mon euphorie lorsque j'avais vu le tweet puisque j'étais chez lui à ce moment là. Il m'avait vu sautiller en cercle dans la pièce en chantant quelque chose qui ressemblait à jevaisàunmariage-jevaisàunmariage. Et puis je m'étais subitement rendu compte qu'il fallait qu'Andreas m'accompagne. Ca devenait ma préoccupation numéro un et j'ai fait des pieds et des mains pendant un moment pour le convaincre. Argumentant que j'allais être tout seul, que j'avais besoin d'un cavalier, que j'avais besoin de lui. Il avait finit par céder face à mon regard suppliant et à mes mains intrusives qui voulaient le toucher, toujours, toujours plus. J'étais reparti content et j'avais commencé à inviter la terre entière. D'abord mes colocataires. Ash et Hwannie avaient l'air contents d'être invités à un mariage. J'avais évité soigneusement Lune pour éviter tout aussi soigneusement de l'inviter, pas envie qu'il ne gâche ma soirée. Puis Orion, et Nyima qui était toujours là au mauvais moment, prête à s'incruster partout. Et j'avais enfin reçu la jolie invitation par courrier, précisant que je pouvais être accompagné. J'avais envoyé quelques messages à la mariée pour lui dire ô combien j'étais excité et pour demander comment m'habiller. Mets quelque chose qui claque, tu es l'invité d'honneur, n'oublie pas. Alors moi, je me suis dit, ok, on va s'acheter un beau costume Giorgio Armani avec une jolie veste en velour bleu, parce que le velour c'est doux et que le bleu me va bien. Et le jour J, je me suis retrouvé dans une embrouille pas possible parce que Hwannie avait pas de costume. J'avais complètement oublié de faire gaffe à mes invités, de veiller à ce qu'ils soient prêts et voilà le résultat. Alors j'avais filé mon costume tout neuf à mon ami et j'étais parti en acheter un autre en donnant rendez-vous à tout le monde devant le Mandarin Oriental de Polaris à dix neuf heures tapantes. Sauf que rien ne s'était passé comme prévu. J'avais fini chez Gucci. J'avais trouvé une veste en cuir qui m'allait hyper bien. Puis je m'étais souvenu qu'elle m'avait dit de mettre quelque chose qui claque. En temps qu'invité d'honneur, on fait ce qu'on veut non ? Je me suis retrouvé habillé comme une rockstar, une petite croix en argent frétillant au niveau de mon helix et un jean noir trop moulant pour mon bien, dans un taxi direction le mariage. Et c'est en arrivant devant l'hôtel luxueux et en voyant mes amis m'attendre devant que je me suis rendu compte que j'avais absolument pas pris l'invitation. Je m'éclaircis la gorge en arrivant près d'eux et glisse mes bras sur les épaules des deux personnes les plus proches de moi. « Merci d'être venus, vous êtes tous trop beaux, wow. Par contre ehm. On va contourner le bâtiment, je vous expliquerai. On va rentrer par derrière, doit bien y avoir des cuisines ou quelque chose. On se croirait presque dans un film tout à coup, c'est excitant. » Je lâche un sourire excité, pas stressé pour un sou.

CODAGE PAR AMIANTE



Rain
I wanna lay here, lost and bitter So long, I feel like I could die I wanna tell you what my truth is But it's buried down inside.
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 08/10/2017
✧ Messages : 232
✧ Avatar : xu minghao
✧ Crédit : baton
✧ Multicompte : eden # lune # delilah.
✧ Fiche : aesthetic boy + don't listen
✧ Couleur : #6b90ad
✧ Thèmes : drowning - eden
✧ Rps en cours : clyde + ren + won ha

t'as pas d'excuses pour être un con andreas, pas d'excuses pour détester le monde. et pourtant c'est comme ça. au fond, t'es un ange, incapable de s'accorder le droit de réaliser ses rêves. tu voudrais jouer, tu es trop timide. tu voudrais danser, tu es trop maladroit. tu voudrais aimer, tu es trop perdu. et au milieu de ça, t'es que le gamin perdu qui cherchait désespéramment d'où il venait. sans réponses.

∗ ∗ ∗


✧ Âge : 20 ans (19.09)
✧ Occupation : étudiant en double cursus maths / théâtre. (demandez pas pourquoi lui non plus il sait pas) et modérateur sur des sites nc-18.

Feuille de personnage
Localisation : l'octant
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   
Mar 7 Nov - 19:39

putain. c'est parfaitement comme ça qu'on aurait pu résumer ton état à l'heure actuelle. tu détestais ren. tu le détestais des tréfonds de ton être. il t'avait invité à un mariage, il avait insisté. par là, t'entendais pas insister comme n'importe quel autre être humain au monde le faisait, parce que t'aurais pu échapper à n'importe quel autre être humain - sauf ta daronne - mais ren il avait un talent spécial pour être insistant, c'était limite un super pouvoir ou quelque chose du genre. du coup, t'avais dis oui, et tu te sentais encore bien con d'avoir accepté. mais il avait besoin de toi, il paraissait. et puis tu t'étais dit que tu trouverais bien une solution pour esquiver le bordel au dernier moment, sauf que non, parce que ren lâchait jamais l'affaire, typiquement. du coup ouais, c'était mort, tu devais y aller.

sauf qu'il te fallait un costume, et que tes économies censées te payer des cours de danse - t'en voulait vraiment, même si t'étais aussi gracieux qu'une huître - avaient volées dans la location d'un costume hors de prix. la location ouais, parce que t'avais même pas eu les moyens de te le payer, clairement t'étais sur la paille. d'un côté, t'avais deux cinglés sur le dos qui se laissaient vivre tranquillou chez toi. et puis y avait freya. c'était con, freya aurait pu te donner des cours, mais t'avais pas envie de le saouler, et quelque part t'avais sans doute un peu envie de l'impressionner. d'une certaine façon.

du coup, t'avais fait les boutiques de luxe, avec un peu la dégaine d'un extraterrestre tout juste débarqué. les vendeurs t'avaient prit pour un nouveau riche, mais fallait se rendre à l'évidence, tu serais plus un éternel plouc qu'un nouveau quoi que ce soit. enfin bref. t'étais arrivé un peu en avance au lieu de rendez vous, notamment parce que t'étais toujours en avance partout. et du coup tu t'étais caillé dans le froid, attendant calmement ton cavalier. t'étais un peu anxieux en vrai, déjà parce que c'était ton sentiment dominant dans la vie, mais surtout parce qu'aller à un mariage de star avec ren ... ça sonnait à la fois comme un rêve et un cauchemar. mais surtout comme un cauchemar. tu savais pas trop ce que tu pensais de ren.

ha si.
pour l'instant, tu le détestais.
il t'entraînait toujours dans les pires emmerdes...
ce petit con, là.

sauf que voilà, d'autres gens commencèrent à débarquer, et puis vous aviez tous l'air très cons à attendre ici, et puis ren débarqua et annonça que vous alliez passer par derrière. alors. ouais, t'étais gêné, mais pas juste parce que ça ressemblait à une mauvaise blague. t'avais juste approché doucement de lui, pour attraper son poignet et lui lancer un regard de mort.

gros, t'avais dit qu'on y allait tous les deux, pas qu'il y aurait tout tes potes.

encore plus gênant, t'aurais tellement dû dire non putain, tu jetais un regard à la troupe derrière.

et puis t'es invité d'honneur, non ? à quoi tu joues ? t'as prévu un plan de merde, hein ? j'le reconnais ton regard là.

ok tu voulais mourir.


avatar
━━ administrateur ━━
✧ Arrivé le : 23/10/2017
✧ Messages : 201
✧ Avatar : pcy
✧ Crédit : Sial
✧ Multicompte : Silver Hazard-Mori
✧ Fiche : REN → BOW
✧ Couleur : #624F7A
✧ Thèmes : 0.1 Love gets in the way.
✧ Rps en cours : He said pyjama party - Neo
Scary shit behind us - Az
s a t a n 's k i n d a c u t e - Lune
shit just got real - Alice + Dae


Son nom de scène est Rain ((oui, il s'est pas foulé)) - Toujours en train de crier - C'est le seul de l'appart à avoir un dressing ((qui fait la taille de sa chambre)) - Il hurle et se barre en courant lorsqu'il voit la moindre araignée ((ou mouche)) - Il joue de la guitare et du piano depuis qu'il a douze ans et a d'ailleurs les deux chez lui - Il a loupé son permis quatre fois ((et ne l'a toujours pas)) - Il a peur du noir et ne peux pas dormir sans veilleuse sauf s'il dort avec quelqu'un - Il a des troubles alimentaires - Il passe une heure quarante-cinq dans la salle de bain tous les matins - Il croit depuis toujours qu'il possède des dons exceptionnels parce qu'il est fils d'une étoile - Il passe son temps à nettoyer l'appart de fond en comble - Il ne supporte ni les hopitaux ni la médication et est parfois sujet à des crises d'angoisses et des cauchemars à ce sujet - Il a eu recourt à la chirurgie esthétique ((contre son gré)) - Son premier album est double disque de platine - Il fait une pause dans sa carrière mais continue à écrire des chansons - Il a un poisson rouge nommé Némo qu’il rationne en nourriture parce qu’il le trouve trop gros ((pas étonnant quand on sait que tous ses colocs le nourrissent tour à tour en passant devant)) - Il est sorti avec Taylor Swift pendant 4 mois -
✧ Âge : 21 ans
✧ Occupation : Auteur-compositeur-interprète, danseur, mannequin et modèle photo à ses heures perdues. ((carrière entre parenthèses))
ATM : étudiant en philosophie

Feuille de personnage
Localisation : Clématis
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   
Mar 21 Nov - 19:18


Wedding
team

How to ruin a wedding in one lesson
J'avance d'un pas franc vers l'arrière du bâtiment avec la ferme intention d'amener tout le monde à bon port, bon port étant la fameuse réception où j'avais invité tout le monde. Je sens des doigts froids contre mon poignet et je relève yeux et sourire ravi vers la personne qui veut visiblement me parler et me renvoie un regard glacial. Mon sourire disparait aussitôt. Non pas à cause du regard meurtrier mais plutôt à cause de la personne qui me lance. Andreas. Bien entendu qu'il était là puisque je l'avais invité; puisque j'avais insisté et qu'il avait fini par dire oui. Pourtant j'étais tellement persuadé qu'il ne viendrait pas que je n'avais même pas remarqué sa présence avant. A moins que mes yeux ne l'aient évité volontairement. « gros, t'avais dit qu'on y allait tous les deux, pas qu'il y aurait tout tes potes. et puis t'es invité d'honneur, non ? à quoi tu joues ? t'as prévu un plan de merde, hein ? j'le reconnais ton regard là. » J'ouvre la bouche pour répliquer, me contentant de l'observer un instant en cherchant mes mots. « ah, dreas. » C'est un peu léger mais c'est tout ce que mon cerveau est capable de trouver sur le moment, trop obnubilé par ses doigts, ses yeux et le souvenir de la soirée désastreuse qu'on a passé ensemble la dernière fois qu'on s'est vus. Trop occupé à penser à quel point il doit me mépriser. Trop occupé à se dire qu'il est parti parce qu'il ne voulait plus me voir après avoir appris qui j'étais tout au fond. « J'étais pas sûr que tu viennes. » La sincérité poignante de celui qui n'a rien à cacher derrière ses grands yeux amicaux. Je finis quand même par esquisser un léger sourire à son égard. « Ah, mais j'ai un truc pour toi ! » Je sors le dernier smartphone en date de ma poche, le genre de truc qui a des fonctionnalités folles que je me suis fait un plaisir de tester. Toutes. Surtout les photos, en me disant qu'il fallait bien que je le teste pour être sûr qu'il marchait et puis en me disant qu'Andreas serait ra-vi d'avoir trois cent douze selfies de moi à mettre en fond d'écran. Je me suis aussi dit que lui installer doodle jump et l'intégralité des réseaux sociaux existants étaient une nécessité. En bref, je lui avais acheté un téléphone qui me plaisait bien et que j'avais utilisé sans honte pendant plus d'une semaine et demie. Je le lui met dans la main avant de repartir vers ma destination. Je sens les battements de mon coeur m'énerver dans ma poitrine, j'aimerais qu'il se taise. S'il bat si fort, c'est parce que plus je pense à Andreas et plus je suis amer. Je lui en veux. Je pensais qu'il était mon ami. Je pensais peut-être même avoir partagé un espèce de moment particulier avec lui, le style de truc qui n'arrive pas souvent. Et pas avec tout le monde. Je me retourne subitement vers lui, une expression blessée sur les traits. C'est d'une voix douce que je prononce les mots qui me font l'effet de lacérations à répétition dans la poitrine. « Et oui, je suis invité d'honneur et peut-être bien que j'ai prévu un plan foireux encore une fois. T'as qu'à faire comme la dernière fois si ça te dérange tant que ça. Partir. » J'esquisse un signe de la main vers la rue. Tout le monde s'est arrêté pour me dévisager, interdits. C'est pas mon genre de parler comme ça. Ma voix est calme et basse alors que je suis plutôt surexcité d'habitude. J'ai même pas vraiment envie d'y aller à ce mariage de toutes façons. J'serais bien rentré chez moi si j'avais pu. Même la compagnie de Lune m'aurait moins dérangé que cette scène gênante.

CODAGE PAR AMIANTE
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 08/10/2017
✧ Messages : 232
✧ Avatar : xu minghao
✧ Crédit : baton
✧ Multicompte : eden # lune # delilah.
✧ Fiche : aesthetic boy + don't listen
✧ Couleur : #6b90ad
✧ Thèmes : drowning - eden
✧ Rps en cours : clyde + ren + won ha

t'as pas d'excuses pour être un con andreas, pas d'excuses pour détester le monde. et pourtant c'est comme ça. au fond, t'es un ange, incapable de s'accorder le droit de réaliser ses rêves. tu voudrais jouer, tu es trop timide. tu voudrais danser, tu es trop maladroit. tu voudrais aimer, tu es trop perdu. et au milieu de ça, t'es que le gamin perdu qui cherchait désespéramment d'où il venait. sans réponses.

∗ ∗ ∗


✧ Âge : 20 ans (19.09)
✧ Occupation : étudiant en double cursus maths / théâtre. (demandez pas pourquoi lui non plus il sait pas) et modérateur sur des sites nc-18.

Feuille de personnage
Localisation : l'octant
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   
Mar 21 Nov - 20:16

la vérité, c'est que t'étais vraiment pas chaud pour cette histoire de mariage. la vérité, c'est que tu t'en voulais de ouf de ce qu'il s'était passé, avec ren. rien, au final, mais quand même un peu. d'une certaine façon. et puis t'avais cette boule au fond de la gorge qui était revenue, dès que tu t'étais levé, que tu l'avais observé dormir un instant, pour s'assurer qu'il se réveille pas, et quand t'étais parti chercher tes affaires dans sa salle de bain. le courant était revenu à ce moment, et t'avais pu l'observer, alors qu'il faisait déjà jour et qu'il dormait paisiblement, accroché à toi. ça t'avait fendu le coeur de te tirer sans rien dire, t'avais même pas trouvé d'excuse. t'étais juste parti, parce que t'avais eu peur et que t'étais lâche, t'étais parti parce qu'il aurait pu t'entendre, la veille, t'étais parti parce que c'était trop simple, trop évident avec ren. t'étais parti parce que t'avais pas menti, que t'avais été vrai, et putain c'était terrifiant.

j'étais pas sûr que tu viennes.

bien sûr que t'étais venu. t'aurais pas pu faire autrement. c'était bizarre mais t'avais promis, et il avait l'air d'y tenir beaucoup, alors évidemment que t'étais venu.

ah, mais j'ai un truc pour toi !

et là, il te sort un téléphone dernier cri et tout. alors, ouais, quand t'avais découvert ton cadavre de téléphone en partant, t'avais un peu déprimé, sans mentir. t'avais récupéré ce que t'avais pu, et puis t'avais mis la carte sim dans un vieux téléphone à clapet que tu te traînais au lycée, on fait avec les moyens du bord comme on dit. et finalement t'avais juste passé la semaine à rager de pas avoir insta ou tumblr, et de mettre cinquante plombes à écrire un message. en plus t'avais jamais lu le message de freya et il te faisait encore plus la gueule - ou t'étais juste encore plus paranoïaque.

t'étais pas obligé, ren...

t'aurais trouvé une solution, et puis tu méritais pas, chose qu'il te fit vite comprendre lorsqu'il se retourna. avant même qu'il n'ouvre la bouche, tu sentais que sa bonne humeur ne pouvait pas durer, et que t'allais tout te reprendre dans le visage. et tu méritais, tu méritais tellement. mais quelque part ça t'avais un peu agacé, énervé, et tu savais pas trop pourquoi. peut-être parce que tout le monde vous regardait et que t'aimais pas ça, ou simplement parce que t'étais venu pour lui et qu'il semblait s'en foutre. du coup, t'avais approché, et t'avais attrapé son bras pour le traîner vers l'entrée, te mêlant à la foule de gens devant l’événement. tant pis pour ses potes.

je suis désolé.

tu soufflais, tout bas, en lui lançant un vague regard coupable avant de froncer les sourcils.

j'ai freaked out, j'sais pas trop pourquoi. et puis tu dormais bien et j'avais pas envie de te réveiller.

on aurait presque dit que vous aviez couché ensemble et que t'avais pas assumé. nan, toi t'en étais encore au stade bien avant, au stade ou le toucher relevait déjà de l'exploit, ce que tu faisais en t'accrochant à son bras un peu comme si ta vie en dépendait. t'avais subitement envie d'y aller, de te retrouvé mêlé à la foule, là-bas il pourrait pas te lâcher, non ? il te lâcherait pas au milieu des gens que tu connaissais pas. non, ren était pas comme ça.

j'voulais pas que ce soit bizarre.

t'aurais pu choisir une excuse débile du genre j'avais tel truc à faire et pas de téléphone pour te prévenir sauf que c'était complètement hypocrite. et t'avais tellement pas envie de l'être avec ren. d'un autre côté tu lui avais pas répété ce que t'avais dit la première fois. peut-être parce que t'étais pas sûr, ou peut-être parce que ce moment était passé, ou tout simplement parce que c'était réel, et que c'était réellement terrifiant.


avatar
━━ administrateur ━━
✧ Arrivé le : 23/10/2017
✧ Messages : 201
✧ Avatar : pcy
✧ Crédit : Sial
✧ Multicompte : Silver Hazard-Mori
✧ Fiche : REN → BOW
✧ Couleur : #624F7A
✧ Thèmes : 0.1 Love gets in the way.
✧ Rps en cours : He said pyjama party - Neo
Scary shit behind us - Az
s a t a n 's k i n d a c u t e - Lune
shit just got real - Alice + Dae


Son nom de scène est Rain ((oui, il s'est pas foulé)) - Toujours en train de crier - C'est le seul de l'appart à avoir un dressing ((qui fait la taille de sa chambre)) - Il hurle et se barre en courant lorsqu'il voit la moindre araignée ((ou mouche)) - Il joue de la guitare et du piano depuis qu'il a douze ans et a d'ailleurs les deux chez lui - Il a loupé son permis quatre fois ((et ne l'a toujours pas)) - Il a peur du noir et ne peux pas dormir sans veilleuse sauf s'il dort avec quelqu'un - Il a des troubles alimentaires - Il passe une heure quarante-cinq dans la salle de bain tous les matins - Il croit depuis toujours qu'il possède des dons exceptionnels parce qu'il est fils d'une étoile - Il passe son temps à nettoyer l'appart de fond en comble - Il ne supporte ni les hopitaux ni la médication et est parfois sujet à des crises d'angoisses et des cauchemars à ce sujet - Il a eu recourt à la chirurgie esthétique ((contre son gré)) - Son premier album est double disque de platine - Il fait une pause dans sa carrière mais continue à écrire des chansons - Il a un poisson rouge nommé Némo qu’il rationne en nourriture parce qu’il le trouve trop gros ((pas étonnant quand on sait que tous ses colocs le nourrissent tour à tour en passant devant)) - Il est sorti avec Taylor Swift pendant 4 mois -
✧ Âge : 21 ans
✧ Occupation : Auteur-compositeur-interprète, danseur, mannequin et modèle photo à ses heures perdues. ((carrière entre parenthèses))
ATM : étudiant en philosophie

Feuille de personnage
Localisation : Clématis
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   
Sam 25 Nov - 1:35


Wedding
team

How to ruin a wedding in one lesson
« t'étais pas obligé, ren... » Je balaie sa remarque de la main. Bien sûr que si. C'était moi qui avais cassé le sien quand même. Et puis je savais qu'Andreas avait nettement moins d'argent que moi, argent qu'au passage je n'utilisais même pas. Je le toise de mon regard lourd de reproches sans faire attention aux autres. En fait, je n'aurais même pas eu besoin de les inviter les autres, si il avait au moins pu me prévenir qu'il viendrait. Ses doigts se referment sur mon bras et je me laisse tirer à sa suite, vers l'entrée. Visiblement, il n'a pas compris non plus qu'on ne pouvait pas entrer par là et qu'on allait juste se faire jeter comme deux idiots. Il nous mêle à la foule, il nous perd, il nous emmène vers l'endroit le plus peuplé sans que personne ne nous remarque. Il nous isole en pleine foule. Et j'ai aucune idée de comment il fait ça. Pourtant mes yeux ne voient que lui parmi les couleurs affriolantes de toutes les femmes qui nous entourent et tous les costumes hors de prix des hommes qui les accompagnent. « je suis désolé. j'ai freaked out, j'sais pas trop pourquoi. et puis tu dormais bien et j'avais pas envie de te réveiller. » Je souffle doucement. Qu'est-ce qu'il raconte maintenant. Il s'invente un tas d'excuses plus grand que mon dressing. Je le regarde un moment, me laissant imperceptiblement attendrir par ses yeux désolés et son visage doux. Je laisse sa vue attendrir mes traits et mon coeur aussi. C'est pas si grave qu'il soit parti, pas vrai ? Je déglutit avec peine et baisse les yeux vers le sol. J'ai déjà cédé. Tant pis pour la colère destructrice du grand guerrier warrior finalement. On va faire avec la gentillesse maladive du chanteur raté. « j'voulais pas que ce soit bizarre. » Je relève les yeux vers lui et je ne peux pas retenir un sourire. « Pourquoi bizarre ? J'aurais pu te faire un petit déjeuner au moins. Et puis je t'avais dit que tu pouvais rester plus longtemps. En plus après y a Lune qui est rentré et il était trop sinistre. Viens. » Je le tire grâce à mon bras qu'il tient toujours, tant pis pour les autres, on peut surement entrer rien que tous les deux, ils me connaissent. Tout le monde me connait, c'est bien le problème, surtout quand à peu près tous les gens que je croise décide de me dire bonjour. A moi, pas à Andreas. Lui, ils l'ignorent complètement, comme si il n'existait pas et sans que je ne sache pourquoi, ça me contrarie. Beaucoup. Les accolades se succèdent, les poignées de mains, les bises déposées sur mes joues. Tant et si bien que je finis par me retrouver seul au milieu de la foule avec à peu près zéro idée de l'endroit où pouvait bien se trouver mon ami. « Ben, merde. » Me dites pas qu'il m'a planté là tout seul et qu'il est rentré chez lui quand même ? J'ai du mal à sonder la foule, même du haut de mon mètre quatre-vingt-sept, en grande partie parce que toutes les femmes portent des talons de quinze centimètres et que pour une fois, je suis loin d'être le plus grand vu la ribambelle de mannequins qui s'agitent partout. Je commence à paniquer un peu à l'idée d'être seul. En plus, j'ai pas de téléphone, puisque je viens de lui donner celui que j'utilisais. Je me met à le chercher avec frénésie en revenant sur mes pas en ignorant volontairement au moins une quinzaine de personnes outrées que je ne leur dise pas bonjour. Je me rattraperais plus tard.


CODAGE PAR AMIANTE



Rain
I wanna lay here, lost and bitter So long, I feel like I could die I wanna tell you what my truth is But it's buried down inside.
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 08/10/2017
✧ Messages : 232
✧ Avatar : xu minghao
✧ Crédit : baton
✧ Multicompte : eden # lune # delilah.
✧ Fiche : aesthetic boy + don't listen
✧ Couleur : #6b90ad
✧ Thèmes : drowning - eden
✧ Rps en cours : clyde + ren + won ha

t'as pas d'excuses pour être un con andreas, pas d'excuses pour détester le monde. et pourtant c'est comme ça. au fond, t'es un ange, incapable de s'accorder le droit de réaliser ses rêves. tu voudrais jouer, tu es trop timide. tu voudrais danser, tu es trop maladroit. tu voudrais aimer, tu es trop perdu. et au milieu de ça, t'es que le gamin perdu qui cherchait désespéramment d'où il venait. sans réponses.

∗ ∗ ∗


✧ Âge : 20 ans (19.09)
✧ Occupation : étudiant en double cursus maths / théâtre. (demandez pas pourquoi lui non plus il sait pas) et modérateur sur des sites nc-18.

Feuille de personnage
Localisation : l'octant
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   
Mar 28 Nov - 19:41

pourquoi bizarre ? j'aurais pu te faire un petit déjeu-
j'voulais pas te répéter ce que j't'ai ... ren ?

merde, t'aurais jamais pensé que c'était si facile de perdre quelqu'un d'aussi grand dans une foule de gens. et puis ren était pas juste grand, il se remarquait, facilement, c'était pas comme toi. ren il brillait, ren c'était une vraie étoile. toi, t'étais juste le plouc du quartier, l'étudiant typique. pour tout avouer t'aurais bien aimé briller, aussi, t'aurais bien aimé larguer les maths, monter sur scène et tout emporter avec toi. sauf que voilà, t'aurais jamais eu le cran de t'imposer. t'étais pas comme ça. et tu balayais la foule de regard interloqués pour retrouver ren, mais ren n'était pas là. putain. aucun point de rendez vous, et vous étiez lowkey en train de vous engueuler. si ça s'trouvait, il t'avait juste largué ici en mode démerde-toi, parce que tu le méritais. et l'idée que ça puisse être possible te serra la gorge tellement fort que tu te mis à tousser. à tousser encore. les gens devaient penser que t'avais attrapé la mort car bientôt ils s'éloignaient un peu de toi.

et puis tu n'arrivas plus à respirer.
tu te mis à voir flou.

avant même de comprendre ce qui arrivait, tu faisais une attaque de panique, tu en avais déjà fait, quand maman et papa s'éloignaient trop, quand t'étais gosse, quand tu captais que t'étais tout seul, quelque part perdu dans une ville que tu connaissais pas, et qu'il commençait à faire nuit. ça, c'était justifiable. mais là, tu te liquéfiais sur place d'avoir lâché la main de ton .... de ton quoi en fait. de ton ren. t'avais envie de gueuler son nom, t'avais vraiment envie de fendre la foule de façon héroïque, de le retrouver, de te jeter dans ses bras et de le supplier de partir d'ici, mais t'étais cloué sur place et les larmes dévalaient sur tes joues rouges, tu respirais à peine, et quelques mais curieuses commencèrent à se poser sur toi, pour s'assurer que ça allait.

mais ça n'allait pas !
rien n'allait putain !

t'avais rien à foutre ici, dans un premier temps, t'aurais juste dû plus jamais recontacter ren et disparaître dans ta grotte comme tu savais si bien le faire. mais t'avais voulu être courageux, t'avais voulu lui prouver - surtout te prouver à toi même - que t'étais capable de faire des efforts pour lui. sauf que voilà à ce jeu t'étais une bouse. tu supportais pas qu'on te touche, qu'on te parle, qu'on t'approche, qu'on te secoue. tu t'en fichais qu'on te dise que ça allait aller, si ce n'était pas ren. s'il n'était pas là, comment ça aurait pu aller ici ? tu n'en savais rien mais tu repoussais comme tu le pouvais les bras qui s'approchaient, tu titubais, avant de t'écraser sur le dallage, la cage thoracique en feu, tout tremblant, les yeux fixés sur le sol pour essayer de rester dans la réalité.

ne pas paniquer.
ne pas paniquer.
le sol ne s'ouvre pas sous tes pieds.
c'est dans ta tête.

qu'on amène de l'aide à ce jeune homme ! un médecin !

tu voulais pas d'un médecin putain. tu voulais ren. et c'est ce que t'essayais de répéter maladroitement, encore et encore, sans que les sons ne se forment vraiment dans ta bouche.


avatar
━━ administrateur ━━
✧ Arrivé le : 23/10/2017
✧ Messages : 201
✧ Avatar : pcy
✧ Crédit : Sial
✧ Multicompte : Silver Hazard-Mori
✧ Fiche : REN → BOW
✧ Couleur : #624F7A
✧ Thèmes : 0.1 Love gets in the way.
✧ Rps en cours : He said pyjama party - Neo
Scary shit behind us - Az
s a t a n 's k i n d a c u t e - Lune
shit just got real - Alice + Dae


Son nom de scène est Rain ((oui, il s'est pas foulé)) - Toujours en train de crier - C'est le seul de l'appart à avoir un dressing ((qui fait la taille de sa chambre)) - Il hurle et se barre en courant lorsqu'il voit la moindre araignée ((ou mouche)) - Il joue de la guitare et du piano depuis qu'il a douze ans et a d'ailleurs les deux chez lui - Il a loupé son permis quatre fois ((et ne l'a toujours pas)) - Il a peur du noir et ne peux pas dormir sans veilleuse sauf s'il dort avec quelqu'un - Il a des troubles alimentaires - Il passe une heure quarante-cinq dans la salle de bain tous les matins - Il croit depuis toujours qu'il possède des dons exceptionnels parce qu'il est fils d'une étoile - Il passe son temps à nettoyer l'appart de fond en comble - Il ne supporte ni les hopitaux ni la médication et est parfois sujet à des crises d'angoisses et des cauchemars à ce sujet - Il a eu recourt à la chirurgie esthétique ((contre son gré)) - Son premier album est double disque de platine - Il fait une pause dans sa carrière mais continue à écrire des chansons - Il a un poisson rouge nommé Némo qu’il rationne en nourriture parce qu’il le trouve trop gros ((pas étonnant quand on sait que tous ses colocs le nourrissent tour à tour en passant devant)) - Il est sorti avec Taylor Swift pendant 4 mois -
✧ Âge : 21 ans
✧ Occupation : Auteur-compositeur-interprète, danseur, mannequin et modèle photo à ses heures perdues. ((carrière entre parenthèses))
ATM : étudiant en philosophie

Feuille de personnage
Localisation : Clématis
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   
Mar 28 Nov - 20:35


Wedding
team

How to ruin a wedding in one lesson
« qu'on amène de l'aide à ce jeune homme ! un médecin ! » Je tourne la tête instinctivement vers la voix forte qui vient de ma droite et mon coeur loupe un battement. Je vous en prie, pas lui. Qu'il soit arrivé n'importe quoi à n'importe qui mais pas à Dreas. Et puis mon cerveau affole mon coeur pendant que mon corps fend la foule avec force et empressement. C'est surement pour ça qu'il était plus avec moi. Quelque chose a dû lui arriver. Il serait pas partit comme ça Dreas, il m'aurait pas laissé. Enfin je crois. Je pousse tout le monde, je me fous complètement de la bienséance maintenant, j'ai plus qu'une idée en tête, je dois en avoir le coeur net, être sûr, savoir si il lui est arrivé un truc. Je finis par pousser une femme sur des talons vertigineux qui tombe sur un serveur. Le bruit des éclats de verre et du plateaux en argent s'écrasant contre le sol attirent tous les regards sauf le mien rivé vers celui qui est allongé contre le sol et sur lequel plusieurs personnes sont penchées. La respiration saccadé, je me téléporte littéralement à côté de lui, poussant sans ménagement l'homme qui essaie de l'aider. « Laissez le respirer, dégagez, vous voyez pas qu'il peut pas respirer ? » Ma voix gronde rarement, mais quand elle le fait, elle en deviendrait presque intimidante. Ma haute stature par contre, l'est en toute circonstance et les curieux se reculent un peu alors que je passe ma main contre la hanche d'Andreas en réfléchissant plus vite que j'ai jamais réfléchit, le coeur battant si vite que j'en ai presque peur de faire une crise cardiaque. Je m'oblige à souffler doucement. Il faut que je le sorte d'ici. Je le lâche deux secondes pour me relever du haut de mon mètre quatre-vingt sept et j'agite violemment mes mains devant les curieux en leur répétant d'aller voir ailleurs si on y est. Et puis, mes genoux frottent contre le sol, juste devant Dreas et je relève son visage vers moi. Le voir dans cet état me donne envie de pleurer. Je l'aide à se mettre à genoux, pour pouvoir le serrer contre moi. « On va partir, on va s'en aller. Tu vas bien Dreas. Je te lâcherais plus. » Le trou béant dans ma poitrine ne cesse de grandir. Il va mal et je voudrais qu'il aille bien. Mes bras gardent un instant son visage contre moi avant de le relâcher. Il a pas besoin de mon aide pour étouffer. Et je sais ce que ça fait, cette impression de ne plus pouvoir faire entrer d'air dans sa poitrine. J'attrape sa taille et je l'aide à se remettre sur ses pieds. « On rentre, je te ramène Dreas. » Ma main droite m'aide à fendre la foule pour le sortir de là. J'ai envie de me transformer en monstre de feu pour tous les dégommer, ils comprennent pas qu'Andreas va mal, ils sont obligés de rester plantés là comme ça ? On finit par arriver dans l'air froid de l'hiver et Dieu, heureusement qu'on a gardé nos vestes. Je me dirige à grands pas vers un taxi et l'aide à y monter. Le chauffeur a l'air affolé. « C'est pour aller à l'hopital ? » Et ma réaction disproportionnée ne se fait pas attendre. « NON. Surtout pas. On va chez moi. 1 boulevard du parlement merci. » Je jette un regard sur Andreas, j'ai froid et j'ai l'impression d'avoir perdu toute couleur tellement j'ai peur pour lui. Peut-être qu'il faudrait, que je devrais l'emmener à l'hôpital. « Dis Dreas, t'as besoin d'aller à l'hôpital ? » Si il le fallait, j'y mettrais les pieds. Je l'amènerais là-bas si il voulait y aller, quitte à avoir la peur de ma vie. Quitte à devoir appeler quelqu'un pour m'aider à entrer dans le bâtiment maudit. Quitte à en vomir ou à en avoir une attaque de panique moi aussi. Je le ferais pour lui. Mes mains le cherchent inlassablement, trouvant sa main, sa cuisse, puis se posant contre ses joues froides une nouvelle fois. J'essuie ses larmes doucement. J'ai l'impression que je vais mourir tant cette vision me lacère le coeur. Et puis sans vraie raison, je pose mes lèvres brûlantes contre sa joue glacée. Je l'attire plus près de moi. « On rentre, y a plus de mariage Dreas. Y a plus rien. On va rentrer et toi tu pourras prendre une douche chaude et puis je te ferais à manger et tu pourras dormir à l'apparte- » Je m'interromps subitement. « Enfin tu pourras faire ce que tu veux je veux dire. » Pas la peine de le faire se sentir encore plus mal en mentionnant la nuit infernale qu'il avait passée chez moi.

CODAGE PAR AMIANTE



Rain
I wanna lay here, lost and bitter So long, I feel like I could die I wanna tell you what my truth is But it's buried down inside.
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 08/10/2017
✧ Messages : 232
✧ Avatar : xu minghao
✧ Crédit : baton
✧ Multicompte : eden # lune # delilah.
✧ Fiche : aesthetic boy + don't listen
✧ Couleur : #6b90ad
✧ Thèmes : drowning - eden
✧ Rps en cours : clyde + ren + won ha

t'as pas d'excuses pour être un con andreas, pas d'excuses pour détester le monde. et pourtant c'est comme ça. au fond, t'es un ange, incapable de s'accorder le droit de réaliser ses rêves. tu voudrais jouer, tu es trop timide. tu voudrais danser, tu es trop maladroit. tu voudrais aimer, tu es trop perdu. et au milieu de ça, t'es que le gamin perdu qui cherchait désespéramment d'où il venait. sans réponses.

∗ ∗ ∗


✧ Âge : 20 ans (19.09)
✧ Occupation : étudiant en double cursus maths / théâtre. (demandez pas pourquoi lui non plus il sait pas) et modérateur sur des sites nc-18.

Feuille de personnage
Localisation : l'octant
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   
Mar 28 Nov - 21:06

tout était flou, les sons se mélangeaient, comme les couleurs. la seule constante que tu remarquais, c'était les mains qui te tiraient, te soutenait, et même sans le voir, sans vraiment l'entendre, t'avais directement su que c'était ren. ça pouvait pas être quelqu'un d'autre que ren. - ou alors c'était quelqu'un qui lui ressemblait vraiment et qui avait décidé de t'enlever. pas top - et putain t'étais tellement heureux dans ton malheur que ton coeur savait plus quoi faire. tu crus plusieurs fois que t'allais défaillir et t'écraser quelque part comme une merde, mais non, t'arrivais tant bien que mal à rester accroché à la réalité, à rester accroché à ren. il le fallait. sinon il allait devoir tout gérer tout seul et il méritait pas. c'était pas sa faute. c'était la tienne. c'était seulement la tienne.

t'avais entendu parler d'hôpital, t'avais eu froid, et chaud, t'avais été couché, assis, debout, et finalement assis à nouveau. un taxi. ren te ramenait à la maison, la sienne, pas la tienne. t'avais eu envie de lui dire que tu voulais aller chez toi, mais il n'y avait rien qui était sorti de ta bouche. t'avais eu envie de lui dire que tu devais pas aller à l'hôpital parce que ta protection sociale était plus qu'incertaine avec l'argent que t'avais en retard partout et tes parents sûrement déjà repartis, mais t'avais rien pu dire. c'était trop compliqué. et puis t'avais senti ses lèvres s'écraser contre ta joue pour te rassurer, pas t'accabler, et t'avais eu le souffle coupé à nouveau, des décharges dans le ventre. c'était bizarre, quand même. c'était bizarre parce qu'aucun pote te faisait ça pour te rassurer. t'avais de la chance si freya daignait te donner une petite tape à l'arrière du crâne - ou sur le cul - pour t'encourager, mais pour le reste... non vraiment. ta mère était pas super fan des preuves d'affection non plus, et puis ton père, depuis qu'il était beauf, c'était compliqué.

on rentre, y a plus de mariage dreas. y a plus rien.

tu t'en voulais. ce mariage il devait y tenir. putain t'avais encore tout gâché. il aurait voulu que tu restes la dernière fois, et puis t'avais pas réussi. et finalement t'avais encore tout gâché. wah. ça devait être un talent spécial chez toi. t'avais été livré avec l'option pour tout gâcher facilement. tes parents devaient être tellement fiers. avec un peu de chance y aurait une photo de toi à l'agonie et ton père la trouverait dans un magazine. au moins ils auraient un autre sujet de discussion que ta réussite scolaire et ton idée stupide de continuer le théâtre on suppose.

mais y avait encore un truc, si. y avait encore ren. il était revenu malgré le fait que t'avais tout gâché, t'en revenais pas. il aurait pu te jeter dans un taxi, donner ton adresse et te regarder depuis le trottoir en agitant un petit mouchoir blanc. et tu lui en aurais pas voulu. tu t'en voulais d'avoir dépensé tes dernières économies dans un costume hors de prix par contre.

j't'aime.

c'était sorti de ta bouche, et c'était le seul truc qui avait réussi à sortir après des minutes entières à étouffer. quand t'avais finalement réalisé que ces mots, cette malédiction s'était échappée de tes lèvres, t'avais viré au blanc, et puis au rouge, et puis tu t'étais caché le visage dans les manches de ta veste, mort de honte, encore essoufflé mais complètement mort de honte. t'allais pas lui expliquer que c'était pas ce que tu voulais pas lui dire, et t'allais pas nier maintenant, il allait se demander si t'étais dingue, alors t'adoptais la technique des enfants qui consiste à se cacher les yeux, parce que tout le monde sait que ...

si j'te vois pas,
tu m'vois pas non plus.


avatar
━━ administrateur ━━
✧ Arrivé le : 23/10/2017
✧ Messages : 201
✧ Avatar : pcy
✧ Crédit : Sial
✧ Multicompte : Silver Hazard-Mori
✧ Fiche : REN → BOW
✧ Couleur : #624F7A
✧ Thèmes : 0.1 Love gets in the way.
✧ Rps en cours : He said pyjama party - Neo
Scary shit behind us - Az
s a t a n 's k i n d a c u t e - Lune
shit just got real - Alice + Dae


Son nom de scène est Rain ((oui, il s'est pas foulé)) - Toujours en train de crier - C'est le seul de l'appart à avoir un dressing ((qui fait la taille de sa chambre)) - Il hurle et se barre en courant lorsqu'il voit la moindre araignée ((ou mouche)) - Il joue de la guitare et du piano depuis qu'il a douze ans et a d'ailleurs les deux chez lui - Il a loupé son permis quatre fois ((et ne l'a toujours pas)) - Il a peur du noir et ne peux pas dormir sans veilleuse sauf s'il dort avec quelqu'un - Il a des troubles alimentaires - Il passe une heure quarante-cinq dans la salle de bain tous les matins - Il croit depuis toujours qu'il possède des dons exceptionnels parce qu'il est fils d'une étoile - Il passe son temps à nettoyer l'appart de fond en comble - Il ne supporte ni les hopitaux ni la médication et est parfois sujet à des crises d'angoisses et des cauchemars à ce sujet - Il a eu recourt à la chirurgie esthétique ((contre son gré)) - Son premier album est double disque de platine - Il fait une pause dans sa carrière mais continue à écrire des chansons - Il a un poisson rouge nommé Némo qu’il rationne en nourriture parce qu’il le trouve trop gros ((pas étonnant quand on sait que tous ses colocs le nourrissent tour à tour en passant devant)) - Il est sorti avec Taylor Swift pendant 4 mois -
✧ Âge : 21 ans
✧ Occupation : Auteur-compositeur-interprète, danseur, mannequin et modèle photo à ses heures perdues. ((carrière entre parenthèses))
ATM : étudiant en philosophie

Feuille de personnage
Localisation : Clématis
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   
Mar 28 Nov - 21:41


Wedding
team

How to ruin a wedding in one lesson
Ses premiers mots depuis que je l'ai retrouvé scindent l'habitacle. « j't'aime. » « Oui, moi au- » Je me recule franchement, le visage plein d'une stupeur non feinte, mes mains descendent le longs de ses bras pour l'éloigner de moi et le scruter, les yeux curieux. « T-... Quoi ? » Mon coeur s'est arrêté je crois, ou est-ce qu'il bat à m'en déchirer la poitrine ? J'suis plus bien sûr. Je. T'aime. Deux mots qui me sont refusés depuis des années. Des mots qui ne veulent souvent pas dire grand chose dans la bouche des gens, et peut-être bien au fond que de la part d'Andreas ça ne veut pas dire grand-chose non plus. Peut-être qu'il le pense pas vraiment, qu'il s'est trompé. Peut-être que sa langue a ripé ou qu'il a cru que j'étais quelqu'un d'autre ou... J'en sais rien du tout. Il se cache, je peux plus le voir, je peux plus rien voir. Ni son visage, ni ses yeux. Je peux pas savoir si c'était volontaire, si c'était sincère. Et je me rappelle brièvement que la dernière personne à m'avoir dit qu'elle m'aimait est morte. Et je me rappelle aussi que c'est la seule personne au monde qui me l'ai dit. Personne au monde ne m'a aimé en dehors d'elle. La femme aux longs cheveux d'ébène qui peuple mes rêves et mes cauchemars aussi. Ma mère. Ma gorge se serre et mes yeux deviennent brillants alors je me mets à fixer mes mains. Ca fait longtemps, trop longtemps déjà que le silence nous entoure, j'aurais dû répondre. J'aurais dû faire quelque chose. J'ai peur. J'ai peur que ce soit vrai et qu'il meurt aussi après. J'ai peur que ce soit faux et que j'ai mal compris. Je pense pas vraiment à ce que je ressens, parce qu'au fond je me pose pas de question. C'est pas important. Je l'ai toujours aimé Dreas. Et j'ai pas besoin d'y réfléchir beaucoup pour le savoir. Mon coeur déborde et je me noie. J'attrape ses bras, parce que je dois le voir pour savoir. Savoir si c'est vrai ou si c'est faux. Si j'ai rêvé ou s'il s'est trompé ou si... Mes yeux humides dans les siens, je sens mes joues rosir et je penche la tête sur le côté, question muette. C'est pas son genre de dire des trucs comme ça. Mais en fait, rien n'est son genre. Tout ce qu'il fait c'est toujours bizarre. Il finit toujours par réussir à me déstabiliser. Et il est beau à travers mes yeux, la douceur de son visage me coupe le souffle, et c'est encore pire quand je pense à la douceur de son être. Le chauffeur arrête la voiture mais il dit rien. Il nous regarde surement dans le rétroviseur, il se fiche de ce qu'on fait et du temps qu'on prend parce qu'il sait que je vais payer de toutes façons. Je baisse les yeux une nouvelle fois, comme si j'étais incapable de le regarder. Parce que je suis pas sûr. Je sais toujours pas, même après l'avoir vu. Et que je ne pourrais pas le deviner. Il faudra qu'il me le dise. J'inspire vaillamment « Dreas. Tu veux dire- » quoi ? Il le dira pas. Dreas dira pas ça à voix haute devant moi là, comme ça. Alors j'esquisse un sourire amusé, un presque-rire. Et je le fais. Ce que j'aurais surement pu faire bien avant. Ce que j'aurais dû faire bien avant. Ce que j'avais peur de faire parce qu'Andreas je savais qu'il m'aimerait pas, et que c'est toujours ça que je cherche chez les autres, juste un tout petit peu d'affection. Et j'avais été certain qu'Andreas ne pourrait pas m'en donner, que ce serait la dernière personne au monde à pouvoir aimer quelqu'un comme moi. Mais si je veux vraiment savoir, c'est comme ça que ça doit se passer, et c'est tout. C'est en prenant son visage entre mes mains et en déposant mes lèvres contre les siennes que j'aurais ma réponse. Pourtant, j'ai oublié ma question à l'instant où j'ai senti la douceur de ses lèvres. Et j'ai peur, et mon coeur est cassé, il marche plus quand il est là mais c'est encore pire cette fois. Parce que je sais que si je me suis trompé, je ne le reverrais jamais. Et que si lui ne m'aime pas, il m'a fait prendre conscience que je n'avais jamais été vraiment amoureux avant. Il m'a fait prendre conscience que maintenant je le suis.


CODAGE PAR AMIANTE



Rain
I wanna lay here, lost and bitter So long, I feel like I could die I wanna tell you what my truth is But it's buried down inside.
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 08/10/2017
✧ Messages : 232
✧ Avatar : xu minghao
✧ Crédit : baton
✧ Multicompte : eden # lune # delilah.
✧ Fiche : aesthetic boy + don't listen
✧ Couleur : #6b90ad
✧ Thèmes : drowning - eden
✧ Rps en cours : clyde + ren + won ha

t'as pas d'excuses pour être un con andreas, pas d'excuses pour détester le monde. et pourtant c'est comme ça. au fond, t'es un ange, incapable de s'accorder le droit de réaliser ses rêves. tu voudrais jouer, tu es trop timide. tu voudrais danser, tu es trop maladroit. tu voudrais aimer, tu es trop perdu. et au milieu de ça, t'es que le gamin perdu qui cherchait désespéramment d'où il venait. sans réponses.

∗ ∗ ∗


✧ Âge : 20 ans (19.09)
✧ Occupation : étudiant en double cursus maths / théâtre. (demandez pas pourquoi lui non plus il sait pas) et modérateur sur des sites nc-18.

Feuille de personnage
Localisation : l'octant
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   
Jeu 30 Nov - 19:59

dreas. tu veux dire-

t'as même pas le temps de répondre, t'as pas le temps de mettre tes idées à plat, t'as pas le temps de respirer, t'as pas le droit de penser, de cesser de t'en vouloir. ren est trop rapide, et dieu merci ren est trop déterminé. un truc que tu seras jamais. faut se faire une raison, t'aurais attendu qu'il crève pour faire le premier pas toi, t'étais pas sûr, t'étais jamais sûr. tu savais pas ce que ça faisait, tu savais pas pourquoi ton coeur paniquait, pourquoi t'avais les mains qui tremblaient et tu te sentais tout faible. toi t'étais encore au stade où t'essayais de te persuader que tout ça c'était juste une ignoble crise d'hypoglycémie hein. donc ouais.

et ren t'avait embrassé.
c'est comme si, durant un instant, le temps s'était ralenti,
puis stoppé.

tu comprenais rien, mais dans l'instant, c'était plus si important.
au final, rien n'était vraiment important.
ren venait de te faire réaliser qu'à part lui,
t'avais personne.

tes parents comprendront pas, lyssa disparaîtrait de ta vie, freya s'éloignait. finalement t'avais personne d'autre que lui. peut-être que c'était juste toi qui te sentais terriblement nul et minuscule, peut-être que tu divinisais ren, mais il était important. tu t'étais attaché à lui, et tu t'étais pas attaché à grand monde. depuis que t'étais tout gamin, tes parents t'avaient suffisamment rabâché que s'attacher c'était dangereux, que vous bougiez partout, et que t'allais simplement souffrir. seulement, c'était devenu tellement évident que tu t'étais pas vraiment attaché à quiconque en rentrant. en rentrant, les gens étaient juste des figurants dans ta vie, et t'en étais un dans la leur, et ça s'arrêtait là. c'était bien. tu gagnais rien, t'apprenais rien mais tu perdais rien non plus. c'était sécurisé. sauf que maintenant que t'avais vu les autres heureux, bien entourés, t'étais jaloux. et t'avais vu ren, et ren était comme toi.

deux âmes esseulées.
deux être contraires mais fondamentalement semblables.

t'en avais des papillons dans le ventre, et le trou béant que t'avais remarqué au fond de toi lors de votre dernière soirée semblait un peu moins effrayant, un peu moins sombre, un peu moins profond peut-être. t'avais relevé tes mains froides, presque cadavériques pour les poser sur celles de ren. tu paniquais, tu paniquais réellement, mais tu devais pas le montrer.

putain dreas,
t'aurais donné ta vie pour que ce soit ton premier baiser.
il était magique ce baiser.
il avait des airs d'infinis, des relents d'amour et
une innocence indescriptible.

sauf que non. ton premier baiser c'était freya qui rentrait bourré d'une soirée, qui te roulait une pelle, sans vraiment te demander ton avis, et qui s'écroulait sur le canapé. et toi t'avais rien ressenti. ok, il te plaisait, parce qu'il était magnifique, mais non, rien. rien d'autre qu'un peu d'agacement. mais ren, là, dans l'instant, tu lui aurais simplement tout donné, sans qu'il ait besoin de demander. maintenant que tu l'avais dis une fois, t'avais envie de le hurler, encore et encore, que tout le monde sache que t'aimais ren, et le dire encore, jusqu'à ce qu'il te dise d'arrêter. mais t'avais juste reculé un peu ton visage, et t'avais pincé tes lèvres, à bout de souffle, encore un peu dans le flou.

c'est ce que je voulais pas que tu sache, c'est ce que je t'ai dis, la dernière fois, quand tu dormais, c'est pour ça que je suis parti ren, parce que j'ai eu peur et je comprenais rien à ce qui m'arrivait et je voulais pas que tu me détestes et ...

tu manquas de t'étouffer et reprit maladroitement ta respiration, tu parlais trop vites, tes propos étaient décousus, t'avais les larmes aux yeux à nouveau, à la fois à cause de tes poumons qui brûlaient et du poids qui pesait sur toi.

t'es un putain d'extraterrestre ren, j'ai jamais ressenti ça pour personne. j'ai jamais ressenti ça. toi t'as débarqué, et en deux heures c'était plié. j'comprends pas ren, et puis...

un silence, tu baissais les yeux. tu t'en voulais d'être si lâche en vrai, tu t'en voulais d'avoir si peur de ce qui se passerait, maintenant que le mur du silence s'était écroulé.

j'suis terrifié putain...


Contenu sponsorisé
━━ ━━
MessageSujet : Re: How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))   

 
How to ruin a wedding in one lesson ((Dreas))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» English: Lesson 1
» Long road to ruin} Ae'
» Cole (+) Never a failure, always a lesson.
» Cholera Hits Dominican Republic Resort Hotel Casa De Campo
» Nou di ke se mantalite ki fè nou an reta. Eske se pa kilti nou pito?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
si·de·re·al :: ✧ POINT FINAL :: archives :: archives rps-
Sauter vers: