ÉVENT - BRAQUAGE À L'ASTÉRIENNE (groupe 1)

avatar
━━ administrateur ━━
✧ Arrivé le : 29/09/2017
✧ Messages : 84
Voir le profil de l'utilisateur http://sidereal.forumactif.com
MessageSujet : ÉVENT - BRAQUAGE À L'ASTÉRIENNE (groupe 1)   
Ven 10 Nov - 13:15

──── ÉVENT 1 ────


groupe 1

3 JANVIER 2018 la plupart d'entre vous se remettent tout juste de leur cuite du nouvel an, faut pas se mentir, et l'année à peine entamée qu'il faut déjà aller négocier avec l'administration. pour une raison ou une autre, vos pas vous ont menés vers la NBA (national bank of asteria), certains d'entre vous voulaient juste retirer un peu d'argent, ou d'autres voulaient croiser des conseillers, peut-être que certains allaient simplement travailler, ce matin là. sauf que non, le destin en a décidé autrement. hé ouais, la vie n'est pas facile pour tout le monde, et tout un groupe de braqueurs a jugé qu'ils n'avaient pas eu assez de cadeaux à noël, et que braquer la banque la plus imposante de la ville et du pays pourrait être une bonne idée.

spoiler :
c'était pas une bonne idée.

────────────────

@nova abercrombie ; @finn wellington ; @leo wang ; @amaël bakken.


vous étiez tous les huit dans la salle principale, et la moitié du groupe a été emmenée avec les braqueurs vers la salle de coffres. des otages. vous quatre, vous restez avec une partie du personnel (absolument jouable et tuable en pnj si toute fois il vous en prendrait l'envie) dans la salle principale, visiblement on vous a laissé avec les trois braqueurs les plus cons mais sans doute aussi les plus dangereux. ils ont dit qu'ils tireraient sur le premier qui ouvrirait sa gueule, mais il serait quand même bon d'arriver à prévenir l'extérieur de la situation, d'une façon où d'une autre, non ?
au moins ils vous ont mis tous les quatre dans le même coin de la pièce, c'est déjà ça.

ha, l'une des nanas du standard vient d'essayer d'appuyer sur le bouton de secours sous le standard et un des braqueur l'a attrapée par les cheveux et l'a jetée dans la pièce, elle a tapé contre un pot de fleur, elle est inconsciente.
maintenant ils sont tous les trois sur les nerfs.

...
bonne chance à vous.
otages :


braqueurs :




avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: ÉVENT - BRAQUAGE À L'ASTÉRIENNE (groupe 1)   
Sam 11 Nov - 0:06

“C’est pas mon problème …” Ça fait combien de fois, déjà, que tu le lui répètes à celui là ? Au moins cinq, ou six fois. T’en ras le cul des gens qui te prennent pour un pigeon. Et quoi, c’est parce que t’es une nana qu’il croit qu’il peut te la faire à l’envers ce con ? Dans ses rêves, ouais. On t’arnaques pas comme ça.

Ton téléphone coincé entre ton épaule et ton oreille, tu t’énerves, tout en cherchant ta carte d’identité et ton putain de numéro de compte. T’as un peu de fric à déposer sur ton compte, t’aimes pas te balader avec des billets sur toi, t’as tendance à te sentir en danger. Du coup, maintenant que ton affaire pourrie de chien disparus est résolue, et que t’as empocher la somme très généreuse de la vieille dame, tu te sens obligée de faire ce saut à la banque, pour mettre le fruit de ton boulot en sûreté.  Comme toujours, t’es dans la lune, ou plutôt, cette fois, t’es accaparé par cet abruti qui gueule dans ton oreille, et qui maintenant essai de te prendre par les sentiments. Il te tape sur le système, alors, quand tu passes la porte de la banque, tu élèves la voix. “J’en ai rien à battre, ta meuf se tape ton voisin,  c’est triste pour toi, mais c’est pas mon problème. Tu me dois du fric, t’as deux jours avant que je vienne te péter le nez.” Tss. Tu finis par reprendre ton smartphone en main, et raccrocher, et c’est seulement à ce moment là, quand un type bizarre vient te pointer un flingue sous le pif que tu réalises à quel point c’était pas le bon jour pour venir déposer tes billets adorés ici. “Bonjour.” C’est tout ce que tu trouves à dire … Mais visiblement, ça lui plait pas. Sans doute parce qu’il croit que tu te fou de sa gueule. Ce qui n'était même pas le cas. Pour une fois. Toujours est-il qu’il baisse subitement son flingue, pour t’attraper par les cheveux et te balancer dans un coin avec d’autres personnes. Bon, clairement, tu comprends rien à ce qui passe. Un braquage. C’est tout ce que tu sais. Ah, puis tu sais aussi, à en croire ce débile qui beugle comme une vache, que si t’ouvres ta grande gueule, il te mettra sans doute une balle. Faut dire qu’ils sont énervés, maintenant, après la tentative foiré de la nana de l'accueil.

Sérieux quoi, pourquoi fallait que ça t’arrives ce genre de truc. On se serait cru dans un mauvais film … Du coup, tu soupires tout en appuyant ton dos contre le mur. Tu restes assise, sur le sol. Tu tiens à ta vie, quoi. Mais tu peux pas t’empêcher de l’ouvrir. C’est dans ta nature. “Bon, et bah c’est une journée de merde. Vous trouvez pas, les gars ?”
avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: ÉVENT - BRAQUAGE À L'ASTÉRIENNE (groupe 1)   
Sam 11 Nov - 17:12

dolla dolla bill is his only type
finn, nova, leo & amael

nouvelle année, nouveaux départs, nouvelles opportunitées, de changer, de tourner à nouveau la roue de la fortune, celle du destin. on mise sur les paris, les petits chevaux, on gagne les bénéfices bancaires pour notre loyauté ; on rêve gros, car l'idée d'une nouvelle année, d'un nouveau tout, fait pétiller. pour amael, janvier n'est pas plus différent que juillet, ou mai, misère constamment fourrée dans ses poches, tel un parasite. la pauvreté traine ses pas, vers cet empire fait de tout ce qu'il ne possède pas, argent, pouvoir. il déteste enfiler les chaussures de ses parents, avoir à s'occuper de toutes ces histoires qui la plupart du temps ne font aucun sens à ses minces connaissances de ce monde adulte. or le temps c'est de l'argent, argent dont ils ont cruellement besoin. son talon résonne contre le plancher se trouvant sous son pied, nervosité peinte contre ses traits. l'attente est longue, beaucoup trop longue. elle lui fait peur, la possibilité d'un quelconque refus de prêt constamment pendue autour de son cou, tel un fardeau qu'il aurait à porter tout le temps du trajet jusqu’à la maison, avant de devoir leur annoncer, et encaisser leur mines peinées. des talons finissent finalement pas briser le silence assourdissant, soupire dérobé à l'approbation de la banque. ils échangent une dernière poigne, lorsque plusieurs cris hantent le hall d'entrée à quelques pas de leur position. tout se déroule soudainement (ironiquement) beaucoup trop vite, les menaces, les canons braqués, les corps précipités. amael lui est figé, spectateur de la cacophonie sans même réaliser son implication dans l'orchestre. c'est la banquière à ses cotés qui en lui tirant le bras le dérobe de sa transe, tantant de les diriger en securité dans son bureau. ils n'ont cependant pas le temps de refermer la porte. le souffle coupé, existence en apnée, ses pas le guident sous la menace armée sur le plateau de l'échiquier, en compagnie de ses autres conjoints, les pions. ses orbes distinguent, dessinent du regard une poignée de corps gisant au sol, hypnotisant son attention, lui murmurant de prendre garde, qu'il les rejoindrait rapidement, s'il laissait son attention divaguer. le mauvais présage implante ses griffes en son abdomen, alors que l'arme rugit, cogne son nez, les presse. il est seul dorénavant, assis, les paumes contre son visage, alors que la figure protectrice est emmenée à l'opposé de sa position, leur regard s'entremêlant. une voix proche résonne, d'une manière calme, beaucoup trop imprudente. amael lui accorde un regard, par sa droite, la figure se trouvant à quelques mètres à peine. on ne sait ce qu'il lui passe par la tête, qu'elle folie la possède elle aussi pour jouer ainsi avec le feu. pourtant, lorsque ses prunelles se posent sur elle, c'est comme s'il avait compris, instantanément. une parfaite raison de garder le silence, et garder le demon scéllé, grondant de se faire entendre, se manifester. un véritable chaos à ne pas propager d'avantage.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: ÉVENT - BRAQUAGE À L'ASTÉRIENNE (groupe 1)   
Sam 11 Nov - 18:14


braquage à l'astérienne
nova, amaël, leo & finn

Tu ne sais pas pourquoi ton patron a cru que c’était une bonne idée de t’envoyer à la banque pour le compte de la pâtisserie. Peut-être parce qu’il t’a entendu dire qu’il fallait que tu passes déposer un chèque, un cadeau du Nouvel An. Tu n’en as pas envie, mais tu ne rechignes pas, écoutant ses directives avec plus ou moins d’attention. Il est trop tôt pour que tu sois pleinement présent, tant pis. Tu es donc armé d’un café lorsque tu te pointes à la banque, faisant la file sans rien dire. Tu as bien l’intention de partir au plus vite pour retourner à tes pâtisseries, mais la vie décide autrement. Tu ne fais pas vraiment attention jusqu’à ce qu’un pistolet entre dans ton champ de vision. Tu sursautes, mais l’occasion de réagir brillamment ne se présente pas alors qu’il t’attrape par le col pour te balancer avec d’autres personnes. Tu vois que tu as la chance d’être avec les employés ce qui ne te rassure pas le moins du monde. Tu es encore moins rassuré lorsque l’employée tente de jouer les héroïnes. Ça ne se passe pas très bien pour elle et tu te recroquevilles un peu plus. Ce n’est pas exactement comment tu as prévu passer ta journée et ça ne te fait pas plaisir. Une fille prend la parole et tu la dévisages un moment. N’a-t-elle pas entendu le terrible avertissement ? Peut-être que c’est sa manière de pallier au stress de la situation. Tu n’en sais rien, mais tu te contentes d’hocher la tête. Ce n’est pas parce que tu n’as pas le courage de parler que tu n’approuves pas son raisonnement. Tu regardes aux alentours, fixant les trois braqueurs. Ils ont l’air volatiles, prêts à péter un câble ce qui est plus que dangereux considérant leurs armes. Il faut essayer de les calmer, de rattraper la situation. Peut-être que les deux dames t’ont inspiré, en tout cas, tu sens un vague courage naitre au fond de tes tripes. « Et si on doit aller aux toilettes ? » Comme un idiot, tu t’adresses aux braqueurs, espérant que s’ils doivent s’énerver ils ne le feront que contre toi. Puis, faut dire que ta question n’est pas complètement débile, avec la nervosité tu sens bien que ta vessie n’est pas très contente. Il y a pourtant une partie de toi - ou plutôt de cet astre envahissant - qui te crie de te tenir à carreau. Tu l’ignores et essaies de te montrer le plus charmant pour qu’ils prennent pitié de toi. On fait comme on peut hein.
Made by Neon Demon
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Arrivé le : 29/09/2017
✧ Messages : 84
Voir le profil de l'utilisateur http://sidereal.forumactif.com
MessageSujet : Re: ÉVENT - BRAQUAGE À L'ASTÉRIENNE (groupe 1)   
Mer 22 Nov - 9:17

──── ÉVENT 1 ────


groupe 1

3 JANVIER 2018 la plupart d'entre vous se remettent tout juste de leur cuite du nouvel an, faut pas se mentir, et l'année à peine entamée qu'il faut déjà aller négocier avec l'administration. pour une raison ou une autre, vos pas vous ont menés vers la NBA (national bank of asteria), certains d'entre vous voulaient juste retirer un peu d'argent, ou d'autres voulaient croiser des conseillers, peut-être que certains allaient simplement travailler, ce matin là. sauf que non, le destin en a décidé autrement. hé ouais, la vie n'est pas facile pour tout le monde, et tout un groupe de braqueurs a jugé qu'ils n'avaient pas eu assez de cadeaux à noël, et que braquer la banque la plus imposante de la ville et du pays pourrait être une bonne idée.

spoiler :
c'était pas une bonne idée.

────────────────

@artémis nataraja ; @nova abercrombie ; @finn wellington ; @amaël bakken.


putain.

c'est sûrement ce que tout le monde pense, mais c'est l'un des braqueur qui le souffle, alors qu'il fixe l'extérieur, tous les trois vous vous demandez certainement pourquoi le braqueur semble autant hypnotisé par l'extérieur, en tout cas les deux autres se posent bien cette question.

y a un clampin dehors. jure, il va appeler les flics.

en même temps, fallait peut-être y penser avant de braquer une banque, les cocos. mais bon. il se détache un peu du groupe, profite que le pauvre jeune artémis soit dos aux portes et déverrouille l'une d'elle pour l'attraper et le faire entrer de force dans la banque. il s'est prit pour rambo. ça agace les deux autres. on sent presque la tension palpable alors qu'ils s'engueulent. d'un autre côté, artémis, il t'a jeté avec le groupe de trois - et big up à la secrétaire courageuse mais inconsciente par terre - pendant que les deux autres s'engueulent.

t'as prévenu les flics ducon ?

il demande, braquant un gros calibre sur toi. super. c'est presque sûr que t'entend la sonnerie d'andreas au sous sol. tu sens qu't'es fucked up là ou pas encore ? la sonnerie les alarme tous les trois et ils semblent reprendre un peu leur esprit.

visiblement va falloir vous faire comprendre qu'on déconne pas.

super vous aviez trop besoin de ça. le cinglé t'attrape, finn, et pose le calibre de son flingue directement contre ton ventre, il a sa cagoule, bien sûr, mais tu pourrais presque discerner son sourire fou à travers.

si t'as envie de pisser, j'te fais un trou spécialement pour.

su-per. l'un des deux autres approche doucement, et fait signe au dernier d'aller voir ce qui se passe vers les coffres. super, vous en n'avez plus que deux, problème, les deux semblent assez résolus à vous percer de petits trous. celui qui vient d'approcher te jette un regard mauvais, nova.

tu veux vraiment la ramener toi ?

le seul qui y échappe, pour l'instant, c'est amael. faut croire que la fermer était une bonne solution, faire profil bas. faire le mort, avant de l'être, soi-même.

otages :


braqueurs :


artémis, c'est à toi de répondre en premier ~



avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 13/10/2017
✧ Messages : 64
✧ Avatar : SCOUPSEU (Seventeen) ♥
✧ Crédit : solsken
✧ Multicompte : L'imbécile heureux
✧ Fiche : Une petite histoireQuelques amis
✧ Couleur : INDIANRED
✧ Thèmes : "Il m'aime, il ne m'aime pas. J'arrache les pétales de fleur comme je pleure sans cesse"
See You Again
✧ Rps en cours : EdenLyssaAndreasEvent

✧ Âge : 20 ans
✧ Occupation : Serveur au macdo

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: ÉVENT - BRAQUAGE À L'ASTÉRIENNE (groupe 1)   
Mer 22 Nov - 10:48

A croire que y’a quelqu’un là-haut qui veut t’pourrir la vie, et qui s’en amuse.

”Andreas décroche...c’est pas le moment...raaah putain…”

Tu te rends bien à l’évidence qu’il ne décrochera pas. Tu te sens seul. T’as froid. T’as envie de chialer. T’as envie de partir en courant, de les laisser là à leur sort, parce qu’après tout, c’est pas ton problème ? Si, c’est ton problème. T’as commencé à les aider, tu finis le boulot. Tu sais pas, tu sais plus rien, t’arrive plus à réfléchir, t’attends juste encore bêtement qu’Andreas décroche. Y’a peut-être encore une chance qu’il décroche. Il peut pas laisser sonner son téléphone comme ça. Sa sonnerie est bien trop forte en plus. Elle t’as fait sursauter la première fois que tu l’as entendu. Le choix de la musique est cool mais il sait décidément pas régler le son de son appareil.

Tu penses vraiment être resté à l’écart de toute visibilité. Mais t’as pas bien calculé ton coup, Artémis. T’es fichu, tu vas les rejoindre. Alors que tu t’acharnes à appeler Andreas, et que t’essaies de calmer tes larmes, tu sens quelque chose sur ton épaule. Et t’as pas le temps de comprendre que tu te retrouves à l’intérieur de la banque. Un otage de plus, bien joué Artémis, t’es sacrément con. Tu mets un certain temps à piger ce qu’il se passe. Tout ce que t’as réussi à faire, c’est de rejoindre les otages et de faire paniquer les braqueurs qui sont certains que t’as appelé les flics. T’as un putain de flingue pointé sur toi maintenant. Et toi, comme t’es faible et que tu sais pas gérer ton stress, surtout dans ce genre de situation, tu fonds tout simplement en larmes. T’es clairement pas un bonhomme, t’es pas un chevalier, t’as jamais sauvé de princesse. T’as pas les nerfs pour tout ça, t’as les nerfs pour encaisser les coups de poing d’Eden, ceux des clients aussi, mais ça c’est trop pour toi.

”S-s-s’il vous p-plait, j’ai...j’ai p-p-pas appelé les f-f-flics...ne t-t-tuez p-p-personne s’il vous plait...je...j’ai un m-m-m-mari très riche qui s’appelle Eden...Eden Nataraja...il p-p-p-ourra vous donner de l’argent mais...mais ne tuez p-p-p-personne s’il vous plait…”

Alors là, Artémis soit t’es con, soit t’es suicidaire. Bon ok, t’as clairement pas réfléchi et tu t’es laissé déborder par le stress de la situation. Tu continues tes supplications alors que...tu t’es jeté au pied d’un des braqueurs. Celui qui retient un otage en l’occurrence. Et tu lui serres fort la jambe, et tu le supplies encore de tuer personne. T’es pas sûr que ce soit la bonne chose à faire mais toute ta réflexion et ta logique se sont barrées en courant. Tu te donnes un peu trop en spectacle et tu vas sûrement en payer le prix. Surtout que te parvient une mélodie un peu trop connue à ton goût. ça, c’est le téléphone d’Andreas. Bah oui, il est à l’intérieur ducon. Raison de plus pour paniquer davantage.

”Andreas...ANDREAS T’ES LA ? ANDREAS S’IL TE PLAIT DIS-MOI QUE T’ES PAS A L’INTERIEUR…. merde…

Tu restes scotché à la jambe du braqueur, sans cesser tes pleurs, tu rajoutes maintenant Andreas à tes supplications. T’es complètement perdu. T’as juste dû les agacer encore plus.

En fait t’es juste con Artémis.
Et tu fous encore plus la merde.

 
avatar
Invité
━━ Invité ━━
MessageSujet : Re: ÉVENT - BRAQUAGE À L'ASTÉRIENNE (groupe 1)   
Mer 22 Nov - 15:45

T’es dans la merde, Nova. Tellement dans la merde, que tu réfléchis pas. Tu fais la maligne, comme à ton habitude. Et le braqueur a beau hurler à tout le monde de fermer sa gueule, toi, faut que tu l’ouvres, putain. C’est la nervosité qui te fais parler pour rien dire. Mais en même temps, t’as pas tort. Elle commence bien la nouvelle année. Comme si t’avais besoin de ça, te retrouver au milieu d’un braquage qui concrètement, pourrait bien mal tourner pour toi, ou pour un de des types qui se trouvent avec toi. Pendant un moment, il te vient à l’esprit que tu dois être totalement tarée, pour oser l’ouvrir, tandis que les autres se font dociles et se taisent. Mais une voix résonne. Proche. “Et si on doit aller aux toilettes ?” Dans une autre situation, ou bien si tu regardais à la scène a la télé, t’aurais sans doute pouffer de rire. C’est vrai quoi … Sa question, elle est tellement bizarre dans un contexte pareil. Pourtant là, tu te retiens. Et c’est tout juste un sourire furtif qui va, et qui vient qui apparaît sur ton visage.

Et puis. Alors que la situation est déjà totalement chaotique, que tes yeux malgré toi dévient vers la secrétaire, toujours à terre. Voilà que les choses s’enchaînent de nouveau. L’un des braqueurs se met à hurler. Visiblement, y aurait un type dehors et ça les rend nerveux, alors, ni une ni deux, voilà qu’il approche de la porte, son arme au poing pour choper le dit type. Au final, il vient le balancer là, à côté de vous trois, tout en lui hurlant dessus histoire de savoir si oui, ou non, il a appeler les flics. Et puis, visiblement sur les nerfs, voilà qu’il finit par attraper le type à la vessie fragile, il pointe son arme contre son ventre. Et toi grimaces, tandis qu’un autre type s’approche, et te lance un regard sombre. “tu veux vraiment la ramener toi ?” Bon alors, là. Étrangement. Il y a en toi comme une petite voix … ou plutôt … c’est autre chose. Un sentiment grandissant, que semble vouloir te calmer. Arrête de la jouer, ferme ta bouche et tiens toi tranquille. C’est ce qu’elle semble te dire. Du coup, tu baisses les yeux … tandis que le nouveau gars, celui de dehors, se met subitement lui à hurler. Il … Il pleur. Il est littéralement en train de faire une magistrale crise de panique et tu ne comprends pas la moitié de ce qu’il bave. Jusqu’à ce qu’il se mettre à hurler un prénom à travers la banque. Andreas. Tu relèves alors la tête. Des Andreas, doit y avoir la masse en ville … Mais t’en connais un. Qui vit pas loin d’ici. Alors, pendant une seconde, tout en fixant ce type en plein mélodrame, tu te demandes si lui et toi, vous n’auriez pas une connaissance en commun. Et du coup, si Andreas serait pas lui-aussi, quelque part dans cette banque, dans la même merde ou presque que toi. Quelle poisse.

Tu le sens que ça va dégénérer s’il continue son cinéma. Mais en même temps, y’a toujours ce truc en toi, qui gronde. Qui semble vouloir t’empêcher à tout prix de te faire trouer la peau. Et cette fois, tu t’efforces de l’ignorer. Tu déplies les jambes, pour venir foutre des mini de coups de pied au type en larmes. T’espère qu’il se tourne, que tu puisses lui faire comprendre qu’il faut qu’il arrête les conneries … mais tu perds vite patience. “Vous voyez bien que ce type est cinglé, il doit lui manquer une case, regardez le.” Lances-tu en fixant le braqueur qui tient toujours l’autre gars. “S’il a appeler quelqu’un c’est sa mère, pas les flics …” Bon, t’en penses pas un mot, mais le faire passer pour un débile, c’est le meilleur plan que tu as pour éviter qu’il se mange une balle dans le crâne.
Contenu sponsorisé
━━ ━━
MessageSujet : Re: ÉVENT - BRAQUAGE À L'ASTÉRIENNE (groupe 1)   

 
ÉVENT - BRAQUAGE À L'ASTÉRIENNE (groupe 1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
si·de·re·al :: ✧ POINT FINAL :: archives :: archives rps-
Sauter vers: