stay high all the night ♦♦ ft; joshua

avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 07/12/2017
✧ Messages : 38
✧ Avatar : SUNMI ♥
✧ Crédit : ava; rbp. sign; astra
✧ Fiche : radioactivité + chrono + links
✧ Couleur : #c0706e

✧ Âge : vingt-trois ans
✧ Occupation : vendeuse dans un sex-shop

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : stay high all the night ♦♦ ft; joshua   
Dim 17 Déc - 17:32


C'est quoi son code déjà ? Tu vas finir par bloquer son téléphone... Il te regarde à moitié, ou alors ce sont les deux nanas qui se roulent des pelles un peu plus loin qui capturent son regard. Au moins il est encore conscient, mais clairement pas en état de rentrer seul. Tu soupires et le secoues. Vas-y, tapes ton code, je m'en souviens plus. Il marmonne, ronchonne, puis après avoir manqué plusieurs fois de renverser son verre, attrape le téléphone et le débloque. C'est déjà ça de fait. Maintenant faut savoir qui appeler. Tu as autre chose à foutre que de le ramener chez lui, d'ailleurs tu sais même pas où il habite. Tu t'en fous. Lui payer un taxi ? Si seulement quelqu'un jetait de l'argent et viser ta fenêtre, alors tu pourrais te le permettre, mais encore, la radinerie accompagne souvent l'affluence d'argent il paraît.

Hey, j'ai le téléphone de ton pote, il va pas bien. Tu peux venir le chercher au Pink Paradise ?


Alcool et drogue ont coulé à flots ce soir. On le devine aux cernes sous vos yeux et à l'état de compagnon de soirée. Tout le monde n'a pas la chance de le supporter autant que toi, sous traitement depuis jeune, trop jeune, accro aux pilules et aux sensations que t'apportent tout ce qui peut être classifié d’illégal. Alors que tu remets le téléphone dans sa poche, il se vide de tout ce qu'il vient d'ingurgiter. Sur la table. Comme ça. Sans pression. Putain. Tu n'as pas le temps de réfléchir quelques secondes, ont vous fou dehors. Vous l'avez mérité non . T’essuie sa bouche avec son tee-shirt, le dégoût se lit sur ton visage. Et vous êtes là, sur le trottoir, comme deux pauvres âmes égarées. Vous glissez contre le mur, vos derrières heurtent le sol et tu te demandes comment tout ça va finir. Parfois tu le secoues pour qu'il reste éveillé. Il ne manquerait plus qu'il fasse un coma. Mais des mots sortent de sa bouche, sans aucun sens, comme un enfant. Tu ne réponds pas, guettes chaque voiture qui passe, espérant être vite débarrassée de ce poids. Tu culpabilises de l'avoir embarqué avec toi, il n'était pas prêt, clairement, à te suivre. T'es toxique pour ton entourage. Écris-le dans l'une de tes histoires. Écris comment la voiture du sauveur arrive finalement devant la boîte et comment le regard mauvais du conducteur te fait te sentir comme une sous-merde. Le verre de trop. Et tout le reste qui va avec. Bien maigres excuses. Cette soirée tu vas pouvoir en faire un livre.



le mal me soigne
des souffrances, de la solitude, de l'amour
avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 06/12/2017
✧ Messages : 26
✧ Avatar : jung jinyoung
✧ Crédit : suture
✧ Couleur : jsp, sûrement un truc de fragile.

✧ Âge : 24 ans
✧ Occupation : la boniche bonne d'EDEN.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: stay high all the night ♦♦ ft; joshua   
Dim 17 Déc - 21:06


Hey, j'ai le téléphone de ton pote, il va pas bien. Tu peux venir le chercher au Pink Paradise ?


Ça faisait partie de tes vieux démons, ceux que tu n'arrivais pas à combattre. Ceux qui discriminaient dans ton crâne et te pourrissaient la vie si tu ne leur prêtais pas attention. Ceux là même qui t'emplissaient le cœur de culpabilité. Et qui te rongeaient, encore. Tellement que tu les sentaient t'attaquer à l'intérieur, ronger même jusqu'à tes os, transpercer ta chair. Mais comme à ton habitude, tu prends de bonnes décisions, mais il te manquera toujours la pratique. Tu te dis qu'on t'as assez pris pour un con et pourtant tu replonges dedans. Sans hésitation, mais toujours à regret. Alors viens pas te demander pourquoi tout le monde te klaxonne sur la route, quand tu n'as même pas pris le temps d'allumer tes phares. Est-ce que t'as seulement pris le temps de lire son texto en entier ? Tu sais très bien que non. Et tu sais aussi que t'en as plus rien à foutre parce qu'un fois qu'il se croira en sécurité, tu vas l'engueuler comme si t'étais sa mère. Tu crieras, et tu pourras même monter dans les aigus tellement tu seras en rogne. Cette rage qui ne désemplit pas, qui ne s'efface pas. Cette colère que tu as contre lui, contre son insouciance. Contre le monde. Surtout contre toi-même. Même pas foutu de vivre en solitaire. Il a fallu que tu te fasses des amis. Il a fallu que tu t'attaches, que tu refasses les mêmes erreurs. Et tu avais maintenant les deux pieds dans ta merde, avec toi seul comme grand coupable de cette affaire. Une sale affaire. Ton pote, il a jamais traîné avec les bonnes personnes. Tu es sans aucun doute la personne la plus fréquentable qu'il connaisse. Tu parles d'une chance, même toi t'en voudrais pas.

Et si tu croyais que le voyage t'avais calmé, tu te foutais toujours le doigt dans l’œil.
Tu récupérais deux déchets pour le prix d'un.
Mais cette fois tu te feras pas avoir.
Tu lances un regard noir, du genre qui se fond dans la nuit, mais qui transperce quand même. Le destinataire ? Impossible de savoir si c'est lui ou elle. Les deux. Personne. Si, il est bien pour elle. Tu craches un putain comme tu as l'habitude de cracher ton mépris au visage des autres. On te nommera baby-sitter de l'année si tu continues comme ça. Un claquement de porte pour lancer les hostilités. Tu grimaces. Cette odeur nauséabonde qui te monte au nez, pire que de la moutarde faite par mémé. Entre l'alcool et le vomis, la cigarette et dieu sait quoi d'autre … C'est maintenant toi qui a le tournis. Tu veux pas savoir ce qu'il a dans le sang, rien qu'à l'odeur c'est pas bon signe. Mais tu sais qui est responsable. C'est pas faute de lui avoir dit de s'en méfier. Elle pue les plans louches. Elle est louche, y'a qu'à voir à l'état de ses poignets. Cette folle aux bracelets. Tu lui arraches ce qui était jadis ton compagnon. A peine conscient, dégoulinant de son reste de vomis. Répugnant. Pathétique. Dire que ça aurait pu être toi, si t'avais pas cette vie. Penses à remercier Eden un de ces jours. Ah. Voilà qu'il tente de parler. Ou bien de se plaindre. Peut-être même qu'il est en train de décéder. Personne ne saurait faire la différence, alors, grand gentleman, tu lui murmures de juste se reposer. Fermes ta gueule, je veux rien entendre. Ou bien était-ce plus qu'un simple murmure ? Pour ce que t'en as à faire, honnêtement. T'adresses même pas un second regard à la fille. Tu la débarrasses d'un problème, qu'elle soit reconnaissante et rentre chez elle. J'te hais. Parce que tu repenses au bain que t'as fait couler. Ce bain auquel tu ne goûteras pas ce soir, mais qui t'attend malgré tout. Se refroidissant doucement. Pendant que toi tu traînes ce poids mort jusqu'à la voiture. Et tu râles, tu pestes, tu galères comme si t'avais jamais du ramener un gars ivre mort de sortie de boîte. Si on pouvait appeler ça une boîte. Qu'est-ce que je suis venu foutre ici sérieux. Tu marmonnes entre tes dents, mais rien ne peux vraiment te calmer. Surtout pas cet abruti qui vient de péter ton rétroviseur. A ce stade, ta voiture est plus importante que ton pote que tu laisses lamentablement tomber pour voir les dégâts. Enragé mais pas fou, tu serres les dent et laisse filer.



BECAUSE IT DOESNT EVEN MATTER
©crack in time
avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 07/12/2017
✧ Messages : 38
✧ Avatar : SUNMI ♥
✧ Crédit : ava; rbp. sign; astra
✧ Fiche : radioactivité + chrono + links
✧ Couleur : #c0706e

✧ Âge : vingt-trois ans
✧ Occupation : vendeuse dans un sex-shop

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: stay high all the night ♦♦ ft; joshua   
Mer 20 Déc - 10:11


Pourquoi lui ? Parce que c'est toi qui l'a contacté et que maintenant tu regrettes. Tu aurais pu contacter n'importe qui d'autre dans son répertoire... Honte, dégoût et gêne bataillent dans ta tête. T'essayes d'assurer un peu, d'avoir l'air normale. C'est dur. Pourquoi faut-il que tu te fourres dans ce genre de situation ? C'est ton pire défaut ça. Les choses te tombent un peu dessus, elles te visent en fait, comme un bouc émissaire. Le karma fait de toi le centre de sa cible. Ta vie sera de la merde et il t'arrivera de la merde. Point.
Fuck.
Fuck. Fuck. Fuck.

Ce mot raisonne dans ta tête. Ses lèvres pourfendent l'air en quelques mots peu agréables. Qui ne te sont pas destinés. Il va neiger. Mais ne pense pas trop vite, il a sa dose de poison qui t'est destinée. Réservée même peut-être. Tu le mérites à voir dans l'état dans lequel tu as mis son ami. Généralement, les amis se stoppent quand ils voient leurs limites se rapprocher. Tu ne l'as pas fait. Tu n'es pas une bonne amie, ni une bonne personne. Révélation de l'année Az, t'es une amie en carton.

Prise d'un élan de bonté, tu passes ta tête sous l'autre bras du déchet ambulant de façon à le supporter avec Joshua. Tu peux pas le laisser galérer comme ça, pas par ta faute.  L'odeur de vomi te prend les narines quand un coup de vent fait barrière dans votre avancé vers la voiture. Encore une question de karma. Il est lourd, putain. non, tu es faible. Tu marches pas très droit, essaye de suivre la cadence tout en traduisant dans ta tête ce qu'il peut bien essayer de dire. Ce n'est pas facile, le langage des gens bourrés, un véritable mystère. Faut.... la boutique... travaille. Il a beau être dans un état lamentable, il s'inquiète plus pour toi que l'inverse. Même au bord du coma éthylique (ou de l'overdose on ne sait pas trop) il se souvient que le sex-shop a été braqué et il a peur que quelque chose t'arrive si tu rentres seule. C'est presque mignon.  Tu devrais écouter ton pote, ferme là et avance. Une seule envie te tiraille: tirer sur tous les élastiques en même temps et partir en courant. Souffrir. Pour te punir. Pour en finir ?

Tu ne veux pas qu'on te plaigne. Tu crèveras pas en martyr ma fille, mais comme une inconnue, un fantôme, quelqu'un d'invisible. C'est ta destiné. Mais ce n'est pas dans tes plans de les suivre et de te faire raccompagner, encore moins par lui. Tu ne saurais pas comment le remercier et tu détestes être redevable. Atteindre la voiture dure bien plus longtemps que prévu, mais quand finalement vous y êtes, cette dernière possède un rétroviseur en moins et votre ami commun s'étale sur le capot, des restes de vomis coulant au coin de la bouche. Il respire, encore, pour le moment.J'espère qu'il ne recommencera pas dans ta caisse.



le mal me soigne
des souffrances, de la solitude, de l'amour
avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 06/12/2017
✧ Messages : 26
✧ Avatar : jung jinyoung
✧ Crédit : suture
✧ Couleur : jsp, sûrement un truc de fragile.

✧ Âge : 24 ans
✧ Occupation : la boniche bonne d'EDEN.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: stay high all the night ♦♦ ft; joshua   
Dim 14 Jan - 20:09


Tu serres les dents, si fort qu'elles pourraient casser. S’effriter. Tu es furieux, à raison, sans que tu ne saches ce qui te mets le plus hors de toi. Ton abruti d'ami qui n'est pas foutu de voir ses limites quand elles sont sous nez. L'enfoiré qui a eu le cran de s'attaquer à ton rétroviseur. Toi, pauvre petit chose, incapable de te résoudre à laisser les autres dans leur propre merde. Qu'on t'arrache le cœur, ça te ferai des tracas en moins. Ou bien elle, cette tarée qui embarque les autres dans sa misère pour se sentir moins seule. Probablement pas prête à en subir les conséquences. Ce soir en est un bel exemple. Si beau qu'on en rirait. Si beau que tu te retrouves avec un homme à demi mort sous le bras. Si beau que c'en est laid. Et l'autre folle qui essaye de t'aider, sans se rendre compte qu'elle complique tout. Elle a toujours eu le chic pour foutre la vie des gens en l'air. Une seconde vocation ? Non. La principale. Si tu n'as plus de patience, il faut te pardonner. Pour toutes ces fois où tu as du passer après elle. Pour toutes ces fois où elle n'a rien assumé. Pour cette dépendance qu'elle instaure. Pour tout.
T'es pas là pour ramasser les pots cassés.
T'es pas un putain de chien qui vient quand on le siffle.

Vas-y, essaye de te convaincre Josh. T'es la bonne poire, regarde les choses en face. Une bonne poire avec un cadavre qui gît sur son capot. Tu serrai les dents, c'est vrai, mais tu es à deux poils de cul de laisser libre court à ta méchanceté. Toi aussi tu la ferme. Avec tes conseils de merde. Le simple son de sa voix suffisait à faire monter la rage d'un cran en toi. T'étais un volcan. Puissant, et destructeur. Tu allais tout raser sur ton passage. Tu t'inquiètes pour ma caisse ? Tu te fous de ma gueule ? Revois ton sens des priorités ou vas te faire s- Sauver par le gong ? Tu aurais aimé, mais t'es presque déçu quand tu constates que c'est ton ami, qui se vide encore sur ta carrosserie. Déçu, mais inquiet. Il pourra pas se vider comme ça éternellement et tu te trouves rapidement dépassé par la situation. Au moins quelqu'un de responsable, on y croyait plus. Cinq minutes plus tôt, tu le traitais de tous les noms dans ta tête, mais voilà que maintenant tu te demandes vraiment s'il va pas crever là. Triste mort. Quoique ça lui ressemblerait bien, vu ses fréquentations. Rends toi utile au moins, ouvre la portière ! Tu hausses le ton, tu voulais pas spécialement lui crier dessus mais ça peut pas lui faire beaucoup de mal vu son état actuel. Putain mais dans quelle situation tu t'es encore foutu. La prochaine fois tu mettras ton téléphone en mode avion et plus personne viendra te faire chier. Alors oui, les gens mourront peut-être si t'es pas là pour veiller sur eux, mais au moins, t'aurai rien à te reprocher. Pas vrai ? …  Toujours à te bercer d'illusions. Sale manie.

Tes soupirs se perdent dans le vent.
Et tes jurons restent coincés contre tes dents.
Putain de merde. Tu les détestes. Tout les deux. Tous autant qu'ils sont.
T'aimes déjà pas grand monde, c'est une évidence. Mais eux, tu vas accrocher leur tête tout en haut de ton mur des damnés. Qu'ils aillent au diable ou c'est toi qui les y enverra. A beau coup de pied dans le cul. Aller simple vers l'enfer.

Tu attrapes un sac dans ton coffre, et tout ce qui peut traîner. Même paniqué, t'arrives encore à penser correctement, c'est plutôt encourageant. Tu tends tout, de force, à celle qui a ruiné cette soirée. T'y mets trop d'entrain, tu la pousses même. Mais surtout, tu t'excuses pas. T'es le dernier ici qui doive des excuses à qui que ce soit. Qu'elle essaye de te le reprocher un peu, t'attends que ça. Être odieux et la pousser dans ses retranchements. Tu vas lui apprendre, tu vas lui faire comprendre. Elle fera plus jamais l'erreur de mettre les tiens à l'envers. Tu montes avec lui. Et je te jure que si y'a la moindre trace de vomis … Pas la peine de continuer dans la menace, le message a dû passer. Elle est droguée, peut-être pas complètement débile. Quoique tu te poses vraiment des questions ce soir ...




BECAUSE IT DOESNT EVEN MATTER
©crack in time
avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 07/12/2017
✧ Messages : 38
✧ Avatar : SUNMI ♥
✧ Crédit : ava; rbp. sign; astra
✧ Fiche : radioactivité + chrono + links
✧ Couleur : #c0706e

✧ Âge : vingt-trois ans
✧ Occupation : vendeuse dans un sex-shop

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: stay high all the night ♦♦ ft; joshua   
Sam 20 Jan - 13:42


Il sent l'amour et la bonne humeur ce garçon. Remarque c'est compréhensible. Le problème c'est que tu ne peux pas te mettre à sa place, tu ne sais pas te mettre à sa place et tu n'as jamais vécu ce genre de situation. Il pourrait t'apprendre peut-être, mais l'envie de le faire n'effleurera probablement jamais son esprit.De toute façon le vomi coule à flots, presque autant que le poison qui sort de la bouche de Joshua. Acerbe, aigris...
Tu regardes tes pieds, plutôt que ce qui sort des entrailles de l'épave. Soirée de merde.
La prochaine fois tu sortiras seule.
La solitude, cette douce amie qui au moins ne te crie jamais dessus, ne te reproche rien, parfois elle te réconforte car quand tu es seule, personne ne souffre autour de toi.

Tu finis par obéir, sagement, docilement. Parfois tu es ailleurs et tu penses à la façon dont tu vas pouvoir raconter cette soirée, en faire un one shot des plus barbants. Tu rendras ça plus croustillant, plus violent... Sans jamais dire que c'est à toi que c'est arriver. Tu ouvres donc simplement la porte. Tu l'observes farfouiller à droite à gauche dans son coffre. Tu le sais, tu vas finir dans cette voiture avec ces deux-là. Marcher jusque chez toi te semble bien plus agréable que de passer plusieurs temps avec ce dictateur. Dictateur... Voilà de quoi il se rapproche le plus à tes yeux. Il ne fait que râler et aboyer des ordres. Tu veux t'enfuir. Je ne pense pas qu'il vomira davantage... En fait t'en es même sûre. Il vient déjà de se vider trois fois d'affiler. Pourtant tu finis à l'arrière, un sac dans les mains et l'idée que l'on retrouvera ton corps quelque part au bord de la route si jamais l'autre vomit de nouveau.

Le corps d'une jeune femme retrouvé étranglée au bord de la route à quelques bornes du Pink Paradise. Un très bon gros titre à mettre sur le journal. Pourquoi étrangler ? Tu l'imagines bien t'étrangler. C'est tout.

Le silence est roi dans la voiture, parfois briser par les incantations intraduisibles de votre ami commun qui n'a plus toute sa tête. Cela ne fait que quelques minutes que vous roulez, mais ça te paraît une éternité. Tu aurais de l'eau ? S'il te plaît ? T'es quand même polie, malgré tes lacunes dans le domaine social. Puis ce n'est pas que pour toi, l'épave reprendrait un peu de poil de la bête après s'être vidé à ce point. Tu cherches dans la voiture, trouve celle qu'il t'indique sous le siège et tente tant bien que mal de faire boire le plus mal en point. Merci... Après avoir nettoyé le goulot tu en prends plusieurs gorgées et te sens revivre, littéralement. Tu devrais être ce genre de nana avec un grand sac et tout le nécessaire de survie dedans, mais toi t'es plus du genre à tout fourrer dans tes poches sans réfléchir. Tu appuie ta tête contre la vitre et observe en silence la nuit. Tu n'as pas envie de lui parler, tu ne saurais pas quoi lui dire. Il s'énervera de toute façon, peu importe les efforts que tu feras. Difficile de changer d'avis sur ta personne quand l'on voit à quel point tu peux être néfaste. Désolé... Tu marques une pause, tu ne veux même pas croiser son regard, tu n'es pas prête à te sentir juger, encore et encore. Il a l'air d'aller mieux, je pense que ce n'est pas nécessaire de l'emmener à l'hôpital. Il a déjà repris des couleurs et sa tête ne tombe plus de façon répétée sur ton épaule. Youpi.



le mal me soigne
des souffrances, de la solitude, de l'amour
avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 06/12/2017
✧ Messages : 26
✧ Avatar : jung jinyoung
✧ Crédit : suture
✧ Couleur : jsp, sûrement un truc de fragile.

✧ Âge : 24 ans
✧ Occupation : la boniche bonne d'EDEN.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: stay high all the night ♦♦ ft; joshua   
Jeu 8 Fév - 20:35


Et c'est un silence lourd qui vous assiège au moment même où tu claques la portière derrière toi. Celui là n'est pas d'or, mais bien plus assourdissant que tous les bruits alentours. Tu l'entends marmonner sur la banquette arrière, mais autant dire que tu n'écoutes pas un seul mot qui peut sortir de sa bouche de dépravé. La boisson et la drogue, une vie que tu ne souhaites à personne. Même pas à elle. Elle, qui joue à la blanche colombe devant toi. L'innocente. La femme gâchée par la vie. Une facette qui ne peut que séduire les plus faibles d'entre vous. Ses formules de politesse et sa voix douce sonnent à tes oreilles comme le plus honteux des mensonges. Et elle se tient pourtant là, éhontée. Tu la dévisage dans ton rétroviseur, maintenant seule cible de ta colère. Tu doutes que l'autre passager soit encore en état de faire quoique ce soit, même se vider les tripes dans ta voiture semble être maintenant hors de portée pour lui. Mais cette folle, elle a encore de la ressource. Mieux encore, elle semble en redemander. Et ta langue claque contre ton palais. Ça résonne comme la pire des insultes. Ce que tu peux penser on s'en fout. La vulgarité n'était pas dans les mots, mais toujours dans le ton. Toujours sur l'offensive, tu n'avais pas l'intention de la laisser vivre sa vie comme elle l'entendait. Pas après tout ça.

L'énervement te rendait pédant, hautain, tout ce que tu détestais. Tout ce qu'elle méritait. Tu n'étais pas un putain de juge, non, mais tu voulais quand même rendre justice à ce déchet affalé sur ta banquette arrière. Déchet qui empiétait un peu plus sur le territoire de la folle-dingue à chaque seconde. Malgré tout, et tu devais bien l'avouer, la faucheuse avait rentrer les griffes et s'en était allé trouver une autre victime plutôt que de supprimer ton ami. Vous étiez passé à deux doigts du coma éthylique, mais plus grâce à ton aide que celle de n'importe qui d'autre. Tout le mérite te revenait, et c'était indiscutable. Tu passes déjà assez de temps chez les fous pour vouloir mettre les pieds dans un hôpital ? Ton sourire en coin te vaudra des claques un jour, mais pas ce soir. Pas tant que tu as le pouvoir. Inutile de préciser que tu allais le garder, et qu'elle n'en aura plus jamais sur ton ami. Tu le séquestrerais s'il le fallait, mais il ne la reverrai plus. Pas tant qu'elle ne sera pas passée par la case : désintox et autres formations de « non-atteinte à la vie d'autrui ».

Tu accélères l'allure, les rues des CDC ne sont pas tes favorites. Tu as déjà perdu un rétroviseur, tu ne souhaitais pas perdre autre chose en route. Attentif, tu ne seras détendu que quand ces quartiers malfamés seront derrière toi. Derrière vous. Très bien, pas d'hôpital. Tu lances un énième regard à ton ami, bien moins pâle qu'il y a quelques minutes. Elle avait peut-être gagné une bataille, mais la guerre n'était pas finie. Pas avant que tu ne le décides. Je le ramène chez lui. Et tu vas veiller sur lui le reste de la nuit. Malgré toute ton arrogance et tes menaces, tu le sens. Elle n'est pas du genre à se plier à tes bonnes volontés. Parce que t'es un connard, au moins ce soir, et il y a peu de chance qu'elle te dise amen à tout. Mais des menaces, tu en as encore beaucoup dans ton sac. Tu en as assez pour étouffer un homme innocent … Imaginez seulement avec elle, coupable jusqu'à l'os. Refuse, et tu moisiras en taule pour le reste de la semaine.



BECAUSE IT DOESNT EVEN MATTER
©crack in time
avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 07/12/2017
✧ Messages : 38
✧ Avatar : SUNMI ♥
✧ Crédit : ava; rbp. sign; astra
✧ Fiche : radioactivité + chrono + links
✧ Couleur : #c0706e

✧ Âge : vingt-trois ans
✧ Occupation : vendeuse dans un sex-shop

Feuille de personnage
Localisation :
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: stay high all the night ♦♦ ft; joshua   
Sam 24 Fév - 22:23


Est-ce que quelqu'un s'inquiète pour toi ? Come Joshua le fait pour son ami ? Tu ne crois pas non. Même en réfléchissant, personne ne se déplacerait en plein milieu de la nuit pour venir ramasser ton corps à l'agonie sur un trottoir. Tu te ramènes toujours toute seule. Enfin pas ce soir. Même si le chemin que vous prenez n'est pas celui qui conduit à ton appart, ce soir quelqu'un te ramène et ce quelqu'un préférerait probablement te laisser au bord de la route. Qu'il le fasse, ça ne te dérangerait guère. Mais il ne le fera pas, il a d'autres plans de prévue pour toi. En plus de lui servir de punchingball verbal. Ce n'est pas de retourner à l'HP dont tu as besoin, c'est un stage d'estime de sois. Peut-être qu'avec ça t'arrêtera de pourrir ta propre vie, puis celle des autres. Il y a tout un tas de chose que tu pourrais lui hurler à la tronche, vraiment, tout une histoire, des pages et des pages de ta vie. Mais tu demandes pas la pitié, tu détestes même que l'on pose ce genre de regard sur toi.

Silence. T'es muette parfois. Tu ne fais qu'encaisser chaque mot, chaque pique. T'es forte pour ça. Le caoutchouc t'aide. Voilà presque dix minutes qu'il claque discrètement ta peau. Ton poignet saigne, légèrement, tu le caches sous ta manche. Les fous, l'hôpital... Si seulement il en savait assez pour se permettre de parler ainsi. Juste à côté de toi, l'autre se manifeste un peu. Il semble déjà reprendre des couleurs et marmonne un peu. Tu lui redonnes à boire, essuis même sa bouche. Calme toi, ça va aller. Il y a de la douceur dans ta voix, vraiment. Simuler . Peut-être. Tu te souviens de votre première rencontre. Joshua pense que c'est toi qui la mis dans cette merde, mais il est loin de la vérité. Quand vos regards se sont croisés pour la première fois, son pif était blindé de coke et certes tu ne l'en as pas empêché, mais ce n'est pas toi lui a mis dedans non plus.

Tu n'es pas une mauvaise personne, non, loin de là. Un jour tu seras une meilleure personne, un jour. Tu n'auras qu'à passer demain matin. Il ira bien. Tu sais prendre soin des gens, enfin tu penses savoir. Tu sais prendre soin de toi quand les grosses gueules de bois se présentent. Tu devras faire la même chose, mais avec une autre personne. Et je ne serais pas en taule. Je ne me serais pas enfuis. Au cas où il penserait le contraire. Tu fais preuve d'un minimum de force dans tes propos. Pour une fois t'essaiera de réparer tes conneries.

Dois-tu t'enfermer chez toi pour ne plus nuire ? Tu t'enfermeras chez lui pour la nuit, toujours mieux que de rester plus longtemps dans la voiture de Joshua. Ton poignet pique, tout autant que ses mots. Merci d'être venue nous chercher. Pas que t'ai demandé quoi que ce soit concernant ta propre personne, mais les conventions sociales obligent à se montrer reconnaissant non . Tu penses au thé, en espérant qu'il en ait, que tu feras en arrivant, à la douceur d'une couette, à un oreiller bien moelleux... à être bien loin de Joshua quitte à ne plus jamais le revoir, sauf si effectivement il se pointe demain matin. Tiens si jamais tu t'inquiètes et qu'il ne répond pas. Tu poses sur le siège passager un bout de papier avec ton numéro écrit à la va-vite. Tu n'auras qu'à le jeter demain matin.



le mal me soigne
des souffrances, de la solitude, de l'amour
Contenu sponsorisé
━━ ━━
MessageSujet : Re: stay high all the night ♦♦ ft; joshua   

 
stay high all the night ♦♦ ft; joshua
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» Fate Stay Night RPG
» Fate Stay Night RPG
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» Fiche technique et news de Stay with me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
si·de·re·al :: ✧ POLARIS :: les cdc :: pink paradise-
Sauter vers: