insectes répugnants ✦ lune

avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 10/01/2018
✧ Messages : 44
✧ Avatar : Kim Sung-Kyu
✧ Multicompte : Gyeong-Ho le vieux
✧ Fiche : j'débarqueje me sens un peu seulon peut se voir ?
✧ Couleur : #d6b46f
✧ Thèmes :
✧ Rps en cours : lune anthérossilver hazard-moriazraëlys hwangclyde tanoshiphobos stickneyla coloc
✧ Occupation : assistant personnel du CEO de Hyundai, Silver Hazard-Mori ; larbin à plein temps.




... aime les chats ... s'habille comme un ado lorsqu'il ne travaille pas ... souris comme un enfant ... passif agressif en cachette, a peur de se faire gauler (courage 0% devant l'autorité) ... parle beaucoup trop ... réclame beaucoup d'attention

++ brille occasionnellement ;; fait se flétrir et pourrir les fruits et les plantes à proximité

Feuille de personnage
Localisation : Clématis.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : insectes répugnants ✦ lune   
Dim 14 Jan - 21:06

insectes répugnantsft. lune anthéros




C'est pas le bon jour. Nan, nan, nan. On pourrait dire que tu n'es pas né sous une bonne étoile mais ce genre de commentaires n'est certainement pas le bienvenu pour le moment. Te connaissant, on se prendrait tout au plus un regard énervé mais soyons cléments, on va quand même t'épargner les vannes pour une fois.

Dae-Sung est épuisé. Il a passé une journée a se plier en quatre pour son patron et ça, ce n'est même pas le pire. C'est mieux que de voir le boss fulminer et se faire crier dessus, après tout. Non, ce qui le titille et le torture cette fois c'est la haine qu'il sent au fond de son bourreau alors qu'il ne voit pas ce que son tyran quotidien a à reprocher aux humains. En quoi la colère de la Terre est légitime ? On ne l'a pas abandonnée, elle. Lui, ignoré ! Insignifiant ! Est-ce qu'il sait au moins comment on parle de lui ? Non. Non, personne ne le sait car tout le monde s'en fout et ne s'est jamais posé la question de qui il était, humains et astres compris. Les astres, parlons en ! Quoique, non, ne lancez pas l'astre sur ce sujet. Il vous ensevelirai sous un débit ininterrompu de paroles pour expliquer à quel point il se sent comme le paria de la famille, le grand père qu'on laisse mourir dans son coin. Et on se permet de le traiter de vague brume rouge pas très intéressante à observer, une interférence sur les beaux clichés des télescopes spatiaux. Est ce que c'est sa faute si leurs outils d'observation sont si nuls ? Je crois pas, non. Le problème à ses yeux se situe plus entre les yeux et le derrière du crâne. Mais toute cette rancœur ne franchit pas la barrière de ses lèvres. Pas s'il a envie de continuer de manger tous les mois, ça, c'est ce qu'il se dit. Mais peut être aussi qu'il ne sait pas extérioriser tout ce ressentiment. Ce n'est pas comme si les astres avaient des leçons pour comprendre leurs émotions, après tout, et l'apprentissage par imitation a ses limites.


Alors il faut trouver un ersatz pour ne pas se laisser consumer par autant de mauvais sentiments. Il est temps d'insulter tout le monde au fond de lui, toute colère enfouie, cachée. Mais cette fois ci... Passer une journée à traiter de noms d'oiseaux tous les ingénieurs et autres scientifiques qu'il a pu croisé n'a malheureusement pas amélioré son humeur. Il a volontairement fait des recherches pour étendre son vocabulaire dans ce domaine précis pour être plus soulagé par ses crises occasionnelles. Tous les humains ont fini par en prendre pour leur grade à la fin de la journée quelque soit leur métier. Sauf les gentilles dames de l'accueil en bas, il n'oserait pas.

Espèce d'insectes répugnants. Sortie de l'ascenseur bondé. J'étais 8000 10¹⁸ de fois plus gros que tout vos cerveaux réunis, les génies. Tous les cerveaux des humains sur Terre. C'est un 8 et 21 zéros derrière. J'ai calculé car je ne suis pas un glandu fini, moi. Une employée qui lui rend un dossier incomplet. Oh, c'est pas grave, après tout l'ensemble de ta pitoyable espèce a oublié le respect alors un ou deux polycopiés en moins... Je relativise. Quelqu'un le bouscule en sortant du bâtiment. Je t'en veux pas mais sache juste que même mon attraction mortelle n'aurait pu retenir la stupidité colossale contenue dans ton corps hideux.


Le chemin du retour ne fut pas particulièrement agréable pour l'astre - ni pour quiconque croisant sa tête renfrognée - mais en franchissant la porte de l'appartement (avec un « Enfin ! » sonore) il sentait au moins qu'il pouvait ouvrir la bouche sans risquer de déverser toute la bile qui croupit aujourd'hui dans son crâne. Son instinct lui souffle que ce n'est probablement pas sain de tout garder au fond de lui jusqu'à l'explosion. Son instinct aiguisé... Ou plutôt l'article qu'il était en train de lire sur son téléphone. Sa seule béquille lorsqu'il devait confronter ses émotions restaient pour l'instant les forums pseudo-médicaux avec des conseils psychologiques procurés par des femmes qui ont tout un tas de compteur dans leurs signatures correspondant à la naissance de leurs nombreux enfants. Ce n'étaient pas vraiment les interlocuteurs les plus proches de Dae-Sung, mais elles insistaient souvent en répondant aux internautes qu'il fallait parler autour de soi à des gens de confiance qui comprendraient.

... Des gens de confiance. ... Ça ne se bousculait pas au portail, à qui pouvait-il bien faire confiance ? Il se méfiait de certains astres mais il était au moins sûr d'être compris par eux. Sans plus réfléchir pour ne pas hésiter et reculer, il se dirigea vers la chambre de Lune. C'était un astre. Bon début. Et sans être culs et chemise - Lune était-il au courant de son existence ? - il appréciait personnellement la Lune en tant qu'astre lorsqu'il n'était lui même qu'un petit point éloigné pour elle. Il avait vue sa formation depuis le tout début donc sans aller jusque lui faire confiance, il avait moins de réserves.


Grande inspiration. Vite, vite, avant de regretter.

« — Tu trouves ça normal que les humains ne finissent jamais rien ? Et pourquoi s'arrêter à tel moment et pas après tel autre ? Genre... Pourquoi nommer la 2547e espèce et pas la 2548e ?

L'astre se rappela un peu tard que les conventions terrestres poussaient par politesse à frapper aux portes avant d'entrer, mais il était un peu tard. Il le fit tout de même, après sa tirade, pour essayer de se rattraper. Mieux vaux tard que jamais, non ?



✦ ça se sent que j'avais grave pas d'inspi pour le titre ? ♥️
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 10/11/2017
✧ Messages : 57
✧ Avatar : lee taemin
✧ Crédit : calypsie
✧ Multicompte : andreas # eden # delilah.
✧ Fiche : it all belongs to you ∗ you left me without a word.
✧ Couleur : #891820
✧ Thèmes : stone heart - taemin.
this is gospel - p!atd (piano version)
✧ Rps en cours : rendaesungalice, ren, daesung

not a single ray of light on this silent night. walking and wandering alone in the darkness, following your scent that used to fill my body. at the end of my crumbling sight i see you who will drench my dry heart. is that a mirage ? is it you ? you’re getting farther away. in the strange maze where you trapped me, you’re so beautiful, i can’t even breathe.

in your maze that i can’t escape from, i open my eyes but I’m still in this strange maze. even when I wake up from my dream, you, you. i’m in your maze, you, you. no matter how desperately i try to hold on, the golden love becomes ash. my burnt heart hardens like stone. broken wavelengths flow down. i take a step forward with a hurting heart. as i flush red, the deeply paved scar won’t let me forget you.

my heart that hardened because of you, it can’t go on if it’s not you. your name deeply engraved in me, you’re the reason for my existence. waiting for you in this strange maze. in your maze, i don’t know where it ends. i open my eyes but i’m still in this strange maze. even when i wake up from my dream...
✧ Âge : 24 ans physiques.
✧ Occupation :
acrobate ─ lorsque la lune est haute, tu ravis les yeux des touristes, tu te plies, te déplies, tu excelles. le grand cirque d'astéria, les fils des étoiles ont su t'apprendre et te faire partager leur passion.
tueur à gage ─ lorsque le soleil brille, tu te tapis, caché derrière son éclat. personne ne saurait te voir, personne ne saurait te retrouver. tu es le meilleur.

Feuille de personnage
Localisation : l'octant.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: insectes répugnants ✦ lune   
Lun 15 Jan - 15:44

insectes répugnants
daesung & lune


le calme après la tempête, c'est un peu ce que tu t'étais dis. tu ne voyais simplement pas comment ça aurait pu être pire. tout le monde en lequel tu avais cru s'était effondré en quelques semaines, voire même en quelques jours. bien sûr, il y avait eu nash, ton premier pas vers l'enfer en vérité. et puis althéo, quelques jours plus tard, à peine remis de tes émotions. ha althéo. althéo tu l'aimais, tu l'avais aimé, il y a longtemps. tu l'avais admiré, tu l'avais jalousé, mais jamais il ne t'avait laissé indifférent, le soleil. et il s'était éteint. tu l'avais senti, quelque chose avait été différent, un jour. tu t'étais levé, tu étais passé devant chez lui, comme tu faisais tous les jours, et tu avais vu des voitures de police, et le silence. le silence avait un goût amer. il ne t'avait pas fallu longtemps pour comprendre ce qui s'était passé, et si tu t'étais juré de te calmer, peut-être même de raccrocher - sauf pour silver qui aurait pu demander de toi ce qu'il voulait - mais il te fallait faire un dernier coup. stopper la vie de celui qui s'était jugé légitime de prendre celle d'althéo. alors tu t'étais placé, et tu avais tiré. une balle dans la tête, aussi propre que d'habitude. tu n'avais même pas pris la peine de nettoyer la scène, d'emporter le corps. tu voulais qu'on sache qu'il était mort, tu voulais qu'on sache pourquoi. et finalement tant pis si on remontait jusqu'à toi, tant pis si tu devais mourir aussi.

tu avais vu silver ciller, et si althéo était parti...
si silver s'éteignait aussi...
tu n'aurais plus de raison de vivre.

et pourtant, même si tu avais l'impression d'être un cadavre ambulant, un zombie, un fantôme, tu continuais à marcher, à vivre, à respirer, à exister. tu continuais. parce que la vie humaine était ainsi, et même abattu tu n'avais pas le choix. tu avais tant de peine et si peu de temps pour la pleurer. si peu de temps pour guérir. à peine tes blessures refermées - grâce à ren, et à ses bons soins - que tu avais décidé de reprendre le travail. l'officiel, du moins. tu voulais te produire encore, tu voulais briller, briller pour althéo, sans doute, briller en espérant que son âme soit retournée là-haut, briller pour refléter son éclat. ce que tu avais toujours fait, en somme.

ce jour là, tu étais en train de t'entraîner, d'échauffer ton corps, te tester les limites de ta volonté, de ta douleur. oui, tout ton corps te faisait mal, mais peu importait, il fallait se plier et se plier encore, et ne jamais céder. aussi... quand la porte s'ouvrit tu braquas ton regard sur celui qui venait t'importuner, comme un animal prit dans les phares d'une voiture.

tu trouves ça normal que les humains ne finissent jamais rien ? et pourquoi s'arrêter à tel moment et pas après tel autre ? genre... pourquoi nommer la 2547e espèce et pas la 2548e ?

et il se décide à frapper. tu cilles en te dépliant lentement. tu ne voulais pas que daesung te voit ainsi, ton torse nu, constellé des blessures portées par tes agresseurs, à peine refermées, certaines encore bien rouges, roses, violettes, ton corps encore parsemé de tâches violettes, jaunes, vertes, bleues, des bleus qui trahissent la douleur que tu ne montres pas.

je ne sais pas.

tu réponds. tu n'en sais rien. tu n'as pas envie de te lancer sur un discours sur les humains, tu esquisses un sourire triste, parce que malgré toi tu glisses dans le piège, et tu t'étires longuement, grimaçant légèrement.

pourquoi ils s'obstinent à détruire ce qu'ils ont de plus beau ?

tu hausses les épaules, tu ne sais pas. la vie est si précieuse, et toi aussi tu participes au fait de l'annihiler. qui es-tu pour donner des leçons. daesung. daesung tu ne sais pas trop ce que tu en penses. à le voir, tu savais qu'il était un des tiens, un astre, sans doute laissé de côté lui aussi, peut-être lointain, sans doute important étant donné son ego. ouais. tu supposes que vous êtes pareils, tu n'es pas légitime pour le détester. ni pour le critiquer à bien y réfléchir.
code by bat'phanie


i've nothing left to give you
and i'm so burnt out and lost
avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 10/01/2018
✧ Messages : 44
✧ Avatar : Kim Sung-Kyu
✧ Multicompte : Gyeong-Ho le vieux
✧ Fiche : j'débarqueje me sens un peu seulon peut se voir ?
✧ Couleur : #d6b46f
✧ Thèmes :
✧ Rps en cours : lune anthérossilver hazard-moriazraëlys hwangclyde tanoshiphobos stickneyla coloc
✧ Occupation : assistant personnel du CEO de Hyundai, Silver Hazard-Mori ; larbin à plein temps.




... aime les chats ... s'habille comme un ado lorsqu'il ne travaille pas ... souris comme un enfant ... passif agressif en cachette, a peur de se faire gauler (courage 0% devant l'autorité) ... parle beaucoup trop ... réclame beaucoup d'attention

++ brille occasionnellement ;; fait se flétrir et pourrir les fruits et les plantes à proximité

Feuille de personnage
Localisation : Clématis.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: insectes répugnants ✦ lune   
Mer 17 Jan - 1:21

insectes répugnantsft. lune anthéros




Dae-Sung ne s'était pas exactement attendu à trouver son colocataire en partie dévêtu, plié dans une position improbable. En quelques secondes il comprit pourquoi les conventions humaines encourageaient le fait de frapper avant d'entrer dans les pièces privées. Bien plus que si on avait tenté de lui expliquer le concept de vie privée et de nudité pendant une longue conversation pénible pour toutes les personnes impliquées. Il ne sentait pas gêné pour autant, il avait juste compris. Personne n'était encore protégé des intrusions impromptues de l'astre, loin de là.

Il plissa un peu des yeux pour tenter de détailler un peu plus le corps de sa victime du moment. Il était étonné par tant de souplesse, à vrai dire, et n'avait jamais envisagé que les corps humains puissent avoir une telle liberté de mouvement. Son incarnation, il l'avait toujours vécue comme une prison de chair bien pire que sa gravité mortelle, une sorte de malédiction impossible à lever, qui le condamnait à fréquemment faire des rencontres brutales avec le sol lorsqu'il ne réfléchissait pas à comment il marchait. Une source d'ecchymoses et de douleur, pas un moyen de se déplacer librement et de contrôler ses mouvements. Il se dit qu'il avait un peu d'anatomie à étudier plus tard, mais il n'était pas venu pour ça !

Te laisse pas distraire, tu as là pour une raison précise !
Enfin, il y avait tout de même quelque chose en plus sur le corps de Lune qui était très loin de l'aspect éducatif, quelque chose d'inquiétant même. Toutes ces couleurs... Il ne s'y connaissait pas encore très bien en corps humains, mais il était sûr que ce n'était pas normal. Les lignes rouges non plus. Il ne savait pas très bien ce que c'était mais le vague instinct humain qu'il avait lui faisait comprendre que ce n'était pas normal et plutôt troublant. Il arrivait parfois à l'astre maladroit de se faire des bleus mais jamais de cette envergure, et pourtant il avait déjà l'impression d'avoir... mal, c'est le mot que les humains emploient. Voir son colocataire tordu dans tous les sens avec de telles marques... il devait avoir encore plus mal ? Il hésita à faire un commentaire dessus mais se fit couper la parole avant même qu'un seul mot ne sorte.


Visiblement son interlocuteur n'était pas dans la meilleure des humeurs et ne lui répondit pas vraiment. En même temps, il ne l'avait jamais vu comme quelqu'un de très bavard. C'était plutôt lui, la pipelette. Et la question que Lune lui posa déclencha l'ouverture du barrage qui retenait toute la rancœur qu'il avait emmagasiné en une journée, ou plutôt en des mois de frustration et d'égo blessé. Dae-Sung ne sait pas totalement comment interpréter la gestuelle et l'expression de l'autre astre mais maintenant qu'il a la possibilité de se plaindre, il ne va certainement pas se gêner.

« — Ils ne se rendent pas compte, je crois ? J'ai l'impression que beaucoup passent à côté de la majorité des choses, comme s'il ne s'était pas passé 14 milliards d'années avant eux.

Son ton était amer au possible. Il soupira, laissant son exaspération face aux comportement des humains parfaitement visible dans sa posture et sur son visage, les sourcils froncés. Son agacement était sûrement aussi dirigé contre les astres. Ceux du système solaire ou qui en étaient proches, il en avait déjà croisé et il trouvait la plupart du temps qu'ils avaient une bien grande estime d'eux pour des "petits jeunots". Mais deux phrases, c'est si peu pour exprimer tout ce qui encombre son crâne, il se doit de continuer, tant pis s'il embête Lune :

« — Ils ne seraient même pas là sans le reste du système solaire ! Tous les géocroiseurs qui se sont écrasés sur Jupiter ou toi plutôt que la Terre, sans ça, pas de vie sur Terre !

Il ne sait pas si c'est une très bonne idée de sous entendre qu'il avait observé du mieux qu'il pouvait l'ensemble de la création et de l'évolution du système solaire comme une sorte de voyeur intergalactique. Mais une fois lancé... Autant continuer. C'était le problème lorsque l'on n'avait aucun filtre et aucun tact, on ne savait pas quand il fallait s'arrêter. Au contraire, continuant dans sa lancée, il reprend, un peu plus véhément qu'avant, parlant un peu plus fort :

« — Quelle bande d'ingrats ! La moitié ne lève même pas les yeux de leur smartphone et prennent tout ce qu'il y a autour d'eux pour acquis. Il y a même failli ne pas avoir de Lune dans le ciel ! repensant à cet événement, il s'arrête quelques secondes et continue, plus calmement et parlant plus bas. ... J'étais vraiment inquiet, quand j'ai vu la grande collision avec la Terre... Heureusement que ça s'est bien terminé pour vous deux.



ouais déso pour tout le paragraphe en mode "dae découvre l'anatomie humaine et son corps" visiblement j'peux pas m'empêcher de le faire se poser des questions sur l'anatomie en ce moment

les ptites refs spatiales au cas où : la Lune a détourné un certains nombre d'astéroïdes qui auraient dû s'écraser sur la Terre et niquer un peu les conditions d'apparition de la vie. Tout comme Jupiter "l'aspirateur du système solaire", qui se prend la majorité des météorites du système solaire dans la gueule et qui a du coup protégé la Terre pendant la période où il y avait encore beaucoup d'objets célestes qui trainaient, ce qui aurait aussi bien niqué les chances d'apparition de la vie su Terre. Et pour la grosse collision, Dae fait référence à la collision entre la Terre et une autre planète du système solaire, Théia, qui a conduit à l'anéantissement de Théia et la création de la Lune il y a 4,5 milliards d'années (donc juste avant le début de la Terre telle qu'on l'a connait) et qui a beaucoup changé la Terre, ce qui a aussi pas mal impacté l'apparition de la vie.
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 10/11/2017
✧ Messages : 57
✧ Avatar : lee taemin
✧ Crédit : calypsie
✧ Multicompte : andreas # eden # delilah.
✧ Fiche : it all belongs to you ∗ you left me without a word.
✧ Couleur : #891820
✧ Thèmes : stone heart - taemin.
this is gospel - p!atd (piano version)
✧ Rps en cours : rendaesungalice, ren, daesung

not a single ray of light on this silent night. walking and wandering alone in the darkness, following your scent that used to fill my body. at the end of my crumbling sight i see you who will drench my dry heart. is that a mirage ? is it you ? you’re getting farther away. in the strange maze where you trapped me, you’re so beautiful, i can’t even breathe.

in your maze that i can’t escape from, i open my eyes but I’m still in this strange maze. even when I wake up from my dream, you, you. i’m in your maze, you, you. no matter how desperately i try to hold on, the golden love becomes ash. my burnt heart hardens like stone. broken wavelengths flow down. i take a step forward with a hurting heart. as i flush red, the deeply paved scar won’t let me forget you.

my heart that hardened because of you, it can’t go on if it’s not you. your name deeply engraved in me, you’re the reason for my existence. waiting for you in this strange maze. in your maze, i don’t know where it ends. i open my eyes but i’m still in this strange maze. even when i wake up from my dream...
✧ Âge : 24 ans physiques.
✧ Occupation :
acrobate ─ lorsque la lune est haute, tu ravis les yeux des touristes, tu te plies, te déplies, tu excelles. le grand cirque d'astéria, les fils des étoiles ont su t'apprendre et te faire partager leur passion.
tueur à gage ─ lorsque le soleil brille, tu te tapis, caché derrière son éclat. personne ne saurait te voir, personne ne saurait te retrouver. tu es le meilleur.

Feuille de personnage
Localisation : l'octant.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: insectes répugnants ✦ lune   
Jeu 18 Jan - 20:42

insectes répugnants
daesung & lune


ils ne se rendent pas compte, je crois ? j'ai l'impression que beaucoup passent à côté de la majorité des choses, comme s'il ne s'était pas passé 14 milliards d'années avant eux.

malgré toi tu souris, tu souris du regard qu'il porte sur toi, tu souris parce qu'il te regarde comme les enfants qui viennent au cirque, sans comprendre, comme s'ils découvraient tout. tu souris parce que finalement, daesung n'est pas très différent d'eux. tu n'as jamais demandé qui il était, et bien sûr il a déjà gueulé les chiffres qu'il était censé représenter mais tu n'as jamais cherché, tu ne t'es jamais renseigné. d'aucun diraient que tu t'en fiches, d'aucun auraient sans doute raison. qu'importe ce qu'il a bien pu être, aujourd'hui il est là, et tu dois composer avec sa présence, alors autant ne pas la rendre complètement insupportable pour toi.

et pourtant, daesung il parle trop. parfois il ferait mieux de réfléchir, parfois il ferait mieux de se taire. de faire attention à ce qu'il dit, il passera pour un fou. alors, quand il commence à parler de géocroiseurs, et puis finalement de collision tu te décides à approcher, tu attrapes son poignet entre tes doigts fins, fragile et tu l'attires à toi pour fermer la porte. tu ne voudrais pas que ren entende votre discussion. tant qu'à faire. tu supposes qu'il est dans sa chambre à l'heure actuelle - tu en es persuadé, tu as un radar à ren maintenant - mais tu n'as vraiment pas envie de lui faire encore plus peur que tu ne l'as déjà fait.

tais toi daesung.

tu lâches, finalement, d'un ton assez tranchant. tu sais qu'il y met de la bonne volonté, mais t'as juste l'impression d'être tombé sur un fanboy et tout, c'est un peu angoissant. tu l'observes un long moment, en silence, et puis finalement tu relâches son poignet, tu retournes vaquer à tes occupations, tu te remets à ranger tes affaires, à préparer ton costume pour le cirque, à caresser les paillettes du bout des doigts. parfois tu te dis que tu aimerais que les gens que tu fréquentes te voient là bas. parfois non. tu n'es jamais sûr, tu n'es pas vraiment en paix avec toi même. mais bon, ce n'est pas comme si tu allais réellement pouvoir y retourner de si tôt, ce n'est pas comme si ça allait être simple.

ne parle pas de la terre. et ne parle pas de moi.

tu esquisses un vague sourire. tu n'as pas eu de la chance, tu n'as rien eu du tout. tu n'aurais même pas dû survivre à bien y réfléchir, peut-être que ça aurait été plus simple, peut-être que tu aurais dû disparaître, et que la vie ne serait jamais arrivée. rien de tout cela ne serait jamais arrivé.

tu vas passer pour un fou à t'égosiller comme ça.

tu fermes un instant les yeux, tu as mal, tes côtes te font mal, tes blessures tirent, c'est comme un dur retour à la réalité, tu n'aurais pas dû t'entraîner si fort, tu n'es pas prêt, tu vas les rouvrir, tu vas te blesser. ren te tuerait s'il te voyait faire.

je n'ai pas particulièrement envie que tu te fasses enfermer.

est-ce que daesung te manquerait ? tu n'en sais trop rien. tu l'aimes bien. tu aimes bien l'entendre rentrer et pester sur silver. tu aimes bien l'entendre parler de lui, l'entendre parler de tout, l'entendre parler des étoiles, des humains, tu aimes bien l'entendre se plaindre. même s'il parle le trop. c'est que pour un peu tu deviendrais sentimental.
code by bat'phanie


i've nothing left to give you
and i'm so burnt out and lost
avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 10/01/2018
✧ Messages : 44
✧ Avatar : Kim Sung-Kyu
✧ Multicompte : Gyeong-Ho le vieux
✧ Fiche : j'débarqueje me sens un peu seulon peut se voir ?
✧ Couleur : #d6b46f
✧ Thèmes :
✧ Rps en cours : lune anthérossilver hazard-moriazraëlys hwangclyde tanoshiphobos stickneyla coloc
✧ Occupation : assistant personnel du CEO de Hyundai, Silver Hazard-Mori ; larbin à plein temps.




... aime les chats ... s'habille comme un ado lorsqu'il ne travaille pas ... souris comme un enfant ... passif agressif en cachette, a peur de se faire gauler (courage 0% devant l'autorité) ... parle beaucoup trop ... réclame beaucoup d'attention

++ brille occasionnellement ;; fait se flétrir et pourrir les fruits et les plantes à proximité

Feuille de personnage
Localisation : Clématis.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: insectes répugnants ✦ lune   
Dim 21 Jan - 12:52

insectes répugnantsft. lune anthéros


Lancé dans ta grande tirade mêlant insultes visant les humains et remarques beaucoup trop précises sur la vie du système solaire et de ses astres, plus rien ne t'arrêtes. Plus rien ?

« — tais toi daesung.

Si les doigts frêles de l'astre autour de son poignet, si délicats et pourtant à la poigne ferme et déterminée, ne suffisent pas, cette remarque sèche fait taire le bavard instantanément. Il aimerait tant continuer mais le ton de son interlocuteur est assez résolu pour qu'il préfère obéir sans émettre d'objections. Le ton employé ici n'est pas aussi vicieux et mal intentionné que celui de son patron, il ne laisse pas dégouliner tout le mépris et la colère qu'il a entendu et subi toute la journée, ce qui le rassure un peu mais le pousse tout de même à ne pas s'entêter. Ce qui lui coupe aussi la parole, c'est la proximité soudaine et inattendue avec lune. Lui qui avait connu des distances astronomiques, qui avait justement rêvé de réduire cet écart grandissant petit à petit, le voilà si proche d'un de ses modèles qu'il peut sentir sa respiration sans même voir son torse se soulever. Les deux s'observent un instant en silence, le plus loquace se mordant la lèvre inférieure pour être sûr qu'aucun son ne s'échappe par mégarde. Il profite de ces quelques secondes, sait qu'elles ne vont pas durer - et qu'est-ce que quelques secondes lorsque l'on a connu une époque où le temps n'existait même pas ? - et détaille un peu plus le corps de l'acrobate, regarde ce qui l'intrigue : toutes ces blessures. Sans notion de tact ou de politesse il ne cache même pas l'insistance de son regard, se demandant comment toutes ces plaies ont pu se produire.

Est-ce que la lune aussi chutait souvent à cause de la gravité terrestre ? Non, il venait de le voir se tordre dans tous les sens, il ne pouvait pas redouter le moindre trajet comportant un escalier comme lui. Cette vue est presque rassurante, familière même pour l'astre qui est en lui : la vue de toutes ces ecchymoses lui font penser aux nébuleuses et aux grands nuages de gaz de l'univers qui renvoient tous les ondes différemment et sont donc colorés à leur manière. Il aime se rappeler de cela, il pense à toutes ces petites particules, ces éléments si minuscules qui étaient proches de lui, pas assez pour rester coincé dans son cœur, pas assez pour ne pas s'éloigner inévitablement et former ces nuages lointains. Mais son corps humain réagit à la douleur qu'il y a derrière ces entailles et ces égratignures. Cette vision réchauffe son âme mais enclenche des réactions chimiques en cascade dans son cerveau sans qu'il les contrôle. Un peu d'adrénaline, car il a presque mal en les voyant, et un peu de cortisol, car il s'inquiète sans le vouloir, qui s'écoulent lentement dans ses veines.

Il connait ces molécules et ces réactions, il les a apprises en les étudiant à son arrivée, mais il n'est pourtant pas plus avancé sur pourquoi son rythme cardiaque s'accélère légèrement et ses poings se serrent imperceptiblement. Il se dit que lune sait peut être - lune parle peu mais il semble savoir beaucoup - mais il n'ose toujours pas prononcer ne serait-ce qu'un mot. Peut être même que Lune sait comment réagir devant quelqu'un dans un tel état. Peut être que ce n'est pas grave, comme ces supernovas flamboyantes qui ne sont au final pas la mort d'une étoile mais simplement une nouvelle étape. Peut être que c'est vraiment inquiétant, au contraire, comme toutes ces collisions qu'il a observé qui ont réduit à néant des planètes.


Alors le quasar le laisse s'éloigner en silence et fait un petit pas dans sa direction pour voir de plus près les étoffes qui semblent briller de milles feux. Il est presque soulagé lorsque son colocataire brise enfin le silence. C'est pour lui dire de ne plus parler de lui et de la terre, certes, mais c'est déjà quelque chose. Évidemment, un "pourquoi" lui brule les lèvres, presque assez pour qu'il ne puisse se contrôler, mais il parvient finalement à rester muet comme une tombe. Ou comme l'univers, plutôt. Pourquoi ne pas parler d'eux ? Il a l'impression d'avoir fait quelque chose de mal - peut être faut-il s'excuser ? - mais le sourire étrange qui s'affiche sur le visage de son interlocuteur le réconforte.


Son sourire et son attitudes sont peut être vues comme apaisantes par Dae-Sung mais pas ses paroles. Il blanchit un peu lorsqu'il entend ces mots. "Fou", "enfermer". Que ferait-il, s'il n'était plus capable de découvrir librement le monde terrestre, le monde des humains ? Ce corps était une prison en soit, mais cet enfermement lui permettait d'enfin goûter à toutes ces sensations inconnues. Il était même heureux de sentir son cœur battre, de voir sa peau se déchirer s'il se cognait à une surface dure, de pouvoir respirer. Mais être pris entre 4 murs... Plus aucune opportunité de découvrir quoi que ce soit. Et si c'était pour la vie ? Et si, et si... A cet instant, il a trop de pensées qui l'encombrent pour que froncer les sourcils et serrer les poings jusqu'à sentir ses ongles se planter dans sa peau suffise. Il demande pourtant la permission, docile :

« — je peux... je peux parler à nouveau ? demande-t-il timidement, à voix basse. Je ne veux pas être enfermé ! cette fois, l'idée est si terrifiante que le volume de sa voix augmente un peu. Comment faire ? Je dois juste ne plus parler ?

L'astre s'inquiète mais ne cède pas à la panique. Pour l'instant, il ne craint rien, il est avec Lune. Au contraire, c'est le moment d'apprendre de cet astre plus jeune mais si expérimenté. Il fait humain, Lune, c'est sûr. Et c'est vrai qu'il parle peu, alors c'est peut être la clé pour continuer de vivre en liberté ? Par delà toutes ces interrogations, il se sent reconnaissant. Il n'ose pas mais il voudrait presque remercier Lune de l'avoir prévenu. De lui dire ce qu'il risque, de lui faire éviter ce sort peu enviable. Il ne sait pas vraiment s'ils sont en bons termes - c'est si dur de deviner ce qui se passe dans le crâne de son colocataire ! - mais il se dit au moins qu'il ne veut pas qu'il soit emmené pour finir par croupir au fond d'une chambre d'asile.




j'espère que ça va, ces derniers jours j'ai eu quelques problèmes de sommeil donc je pense déjà que la conjugaison est bien pétée, désolé, et la qualité est un peu moindre... promis le prochain sera mieux
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 10/11/2017
✧ Messages : 57
✧ Avatar : lee taemin
✧ Crédit : calypsie
✧ Multicompte : andreas # eden # delilah.
✧ Fiche : it all belongs to you ∗ you left me without a word.
✧ Couleur : #891820
✧ Thèmes : stone heart - taemin.
this is gospel - p!atd (piano version)
✧ Rps en cours : rendaesungalice, ren, daesung

not a single ray of light on this silent night. walking and wandering alone in the darkness, following your scent that used to fill my body. at the end of my crumbling sight i see you who will drench my dry heart. is that a mirage ? is it you ? you’re getting farther away. in the strange maze where you trapped me, you’re so beautiful, i can’t even breathe.

in your maze that i can’t escape from, i open my eyes but I’m still in this strange maze. even when I wake up from my dream, you, you. i’m in your maze, you, you. no matter how desperately i try to hold on, the golden love becomes ash. my burnt heart hardens like stone. broken wavelengths flow down. i take a step forward with a hurting heart. as i flush red, the deeply paved scar won’t let me forget you.

my heart that hardened because of you, it can’t go on if it’s not you. your name deeply engraved in me, you’re the reason for my existence. waiting for you in this strange maze. in your maze, i don’t know where it ends. i open my eyes but i’m still in this strange maze. even when i wake up from my dream...
✧ Âge : 24 ans physiques.
✧ Occupation :
acrobate ─ lorsque la lune est haute, tu ravis les yeux des touristes, tu te plies, te déplies, tu excelles. le grand cirque d'astéria, les fils des étoiles ont su t'apprendre et te faire partager leur passion.
tueur à gage ─ lorsque le soleil brille, tu te tapis, caché derrière son éclat. personne ne saurait te voir, personne ne saurait te retrouver. tu es le meilleur.

Feuille de personnage
Localisation : l'octant.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: insectes répugnants ✦ lune   
Mer 24 Jan - 10:34

insectes répugnants
daesung & lune


je peux... je peux parler à nouveau ?

tu soupires, tu hausses les épaules doucement, tu t'en fiches lune, dae il peut bien faire ce qui lui chante, t'as juste envie qu'il te foute la paix à présent. t'as jamais quitté ton masque de deuil, faut croire que tu le quitteras jamais. t'es genre tellement froid ces derniers temps, et pourtant, pas quand ren est là. quand ren rentre... c'est différent. tu changes du tout au tout. tu deviens plus doux, ça se voit même dans tes traits, ils s'adoucissent, comme si la glace fondait. comme si ren était ton printemps. mais en son absence ... c'est comme si tu avais constamment mal et que tous les êtres vivants que tu croisaient s'amusaient à appuyer sur tes plaies pour les ouvrir, pour les infecter. et en plus d'être douloureux, c'est particulièrement agaçant.

je ne veux pas être enfermé !

super.

tu souffles, froidement. un peu sarcastique aussi. il ne va pas comprendre pourquoi, peut-être qu'il finira par se douter que tu ne veux simplement pas parler, et cela avec personne.

comment faire ? je dois juste ne plus parler ?

tu n'as qu'à réfléchir avant d'ouvrir la bouche.

c'est sans doute quelque chose que daesung ne sait pas trop faire. du coup bon, tu détournes les yeux, tu soupires tout bas. tu ne sais pas comment lui expliquer et tu n'oses pas trop rentrer dans les détails, lui expliquer la vie. tu n'es pas un très bon professeur, tu ne l'as jamais été. tu sais écouter, tu sais apprendre et tu l'as beaucoup fait. mais pour ce qui est du reste ... clairement ce n'est pas ton truc.

les humains disent ... qu'il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. tu devrais mettre ce conseil en application.

il craint un peu que dae prenne ça au pied de la lettre, et il est presque sûr qu'il le fera, mais qu'importe après tout, il n'aura qu'à se noyer dans sa salive si ça lui plait, ce n'est pas comme ça te concernait d'une quelconque façon.

je n'irais pas te chercher si quelqu'un se décide à t'interner.

un silence, un silence bref et puis tu soupires faiblement en t'asseyant douloureusement sur le bord de ton lit, lui tapotant le lit à côté de toi pour lui indiquer de s'asseoir près de toi.

tu n'es sans doute pas sans savoir que certains humains et astres cherchent à amasser des astres errants.

nouveau silence.

il vaudrait mieux pour toi que tu passes inaperçu, que tu te fonde dans la masse.

ce ne sera sans doute pas simple pour daesung qui semble avoir tant besoin de reconnaissance mais tu n'y peux rien, ce n'est pas toi qui leur a donné l'idée de commencer à attraper tous les astres qui traînent.

ce n'est pas forcément agréable mais mourir l'est encore moins.

t'esquisses un sourire un peu blasé, figé, un sourire transparent, presque fade. un sourire qui a des relents de sang, de douleur, de larmes, de colère. mourir, oui. mais n'en parlons pas. tu préfères le choquer, pour qu'il retienne ce que tu lui dis. sans quoi il va encore s'empresser de faire n'importe quoi. et quelque part tu as peur ... pour silver. si daesung commence à attirer l'attention de la pègre, ce n'est pas gagné.
code by bat'phanie


i've nothing left to give you
and i'm so burnt out and lost
avatar
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 10/01/2018
✧ Messages : 44
✧ Avatar : Kim Sung-Kyu
✧ Multicompte : Gyeong-Ho le vieux
✧ Fiche : j'débarqueje me sens un peu seulon peut se voir ?
✧ Couleur : #d6b46f
✧ Thèmes :
✧ Rps en cours : lune anthérossilver hazard-moriazraëlys hwangclyde tanoshiphobos stickneyla coloc
✧ Occupation : assistant personnel du CEO de Hyundai, Silver Hazard-Mori ; larbin à plein temps.




... aime les chats ... s'habille comme un ado lorsqu'il ne travaille pas ... souris comme un enfant ... passif agressif en cachette, a peur de se faire gauler (courage 0% devant l'autorité) ... parle beaucoup trop ... réclame beaucoup d'attention

++ brille occasionnellement ;; fait se flétrir et pourrir les fruits et les plantes à proximité

Feuille de personnage
Localisation : Clématis.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: insectes répugnants ✦ lune   
Lun 29 Jan - 18:35


Réfléchis. Réfléchis.

Bon, ça, Dae-Sung, ça semblait dans ses cordes. Il est capable de le faire. Mais à quoi devait-il réfléchir pour apprendre à ne pas sortir des bêtises plus grosses que lui ? Le conseil sur le fait de tourner sa langue... Le plonge encore plus dans une sombre confusion, au lieu d'éclairer sa lanterne. Il est à deux doigts de demander en quoi tourner sa langue dans sa bouche peut l'aider à réfléchir mais décide d'appliquer ce conseil directement. Au premier tour de sa langue il s'arrête et comprends que cela l'empêche de parler. En connectant les points, en repensant à ce qu'on vient de lui dire, il a l'impression d'avoir une grande révélation et comprend que l'idée est de ne pas parler directement même s'il en meurt d'envie, et de faire attention à ses mots.

Ses lèvres s'étirent en un grand sourire et il ne peut s'empêcher de se sentir fier de lui pour avoir compris une chose aussi simple sans avoir eu à demander. Il lui semble que c'est le premier pas vers l'indépendance ! Le premier pas pour être sur de ne pas se faire repérer. Il a toujours eu beaucoup de chance, à vrai dire, de toujours rencontrer des astres ou des humains qui ne semblaient pas remarquer ou étaient trop polis pour le lui dire.

Content de lui, l'astre s'assied, tout fier, à côté de Lune sur son lit. Sa joie et sa bonne humeur débordent dans ses gestes, son sourire, son attitude. Il semble presque rayonner, si heureux car il vient de dépasser le record de la plus longue discussion avec Lune avant que ce dernier ne décide de l'interrompre et de partir (il compte souvent les mots, 1, 2, 3, ... 106, nouveau record !). Tant pis si il s'est senti mal avec les humains, avec les astres il se sent bien ! ... Sauf Silver, mais c'est un tout autre problème qu'il ne compte pas aborder ici.


La façon dont Lune parle, sa voix douce, ce qu'il dit... Cela lui rappelle des scènes qu'il a vu dans des séries à la télé. En général, c'est lorsqu'un parent prend le temps qu'expliquer quelque chose à un enfant. Il se sent un peu dans cette situation, assis à côté de lui, un peu tendu car il a peur de trop parler et qu'on lui demande encore de se taire - qui sait si lune le dira aussi gentiment la seconde fois ? Mais il est là pour apprendre et ses connaissances lacunaires du fonctionnement des humains lui disent que c'est justement le meilleur contexte d'apprentissage de la vie, parler assis sur un lit. Alors il écoute tous les mots, sans même penser à les compter, pour être sur de les retenir. Il peut retenir l'emplacement et le nom de n'importe qui dans l'univers, mais les conseils de lune semblent à cet instant plus précieux que de connaître la disposition de la constellation d'Ophiuchus.


Et puis, c'est un sujet important. Ceux qui cherchent à s'emparer des astres. Il hoche la tête comme un bon élève car il en a déjà entendu parler. Il ne mesure pas à quelle point la situation serait grave si quelqu'un avec de si mauvaises intentions lui mettaient la main dessus, mais le ton de chacun des astres lui ayant déjà parlé des collectionneurs suffit à le faire se tenir à carreau. Se fondre dans la masse ou mourir. Il ne comprend pas non plus entièrement ce qu'est la mort, il a déjà vu des étoiles s'effondrer et disparaître mais les particules qui la composaient restaient toujours dans l'univers. L'agencement de la matière changeait, mais c'était une autre étape. La mort humaine aussi, c'est un simple changement d'agencement de matière et pourtant... ça fait pleurer, on dit que ça fait mal, que c'est triste, que c'est le grand vide, que c'est fini et plus rien. Pleurer ou avoir mal, ça ne touche guère l'astre si vieux, mais le grand vide, c'est sa peur principale. Il ne veut pas retourner dans ce vide intersidéral. Il a tout risqué pour venir et il compte bien rester le plus longtemps possible. Tout sauf revenir à avant. Revenir à être tout seul, perdu, sans dire un mot, sans rien entendre, en voyant à peine. Rien que d'y penser, il perd sa mine si enjouée et ne peux retenir un petit frisson angoissé qui contracte ses épaules inconsciemment. Il se recroqueville même si ce n'est pas la solution. Au moins, il se sent un peu plus en sécurité, comme ça, tassé à côté de Lune.


Lune dit des choses qui font peur, des choses qu'il n'a pas toujours très envie d'entendre mais au moins Lune parle doucement. Il sait. Il prend le temps de lui dire ce qu'il sait, un peu. Alors il tente d'en savoir plus sur ce qui l'inquiète, pour essayer de comprendre, de combattre la peur par l'analyse.

« — pourquoi ils veulent nous... "amasser" ?

Les humains ont des lampes, ils maitrisent l'électricité alors il se doute qu'ils ne veulent pas les collectionner simplement car maintenant les astres brillent de temps en temps. Est-ce car ils sont une nouveauté, comme les explorateurs qui ramenaient des espèces animales exotiques pour les vendre à des zoo et les exposer ? Peut être, mais ils sont humains, eux. Différents mais ils se sont incarnés dans un corps humain, ils ne devraient pas être traités comme des animaux exotiques. Peut être que c'est simplement pour les étudier ? Après tout, les humains ont appris en faisant des dissections. Si ça se trouve, le corps des incarnés est un peu différent de celui des humains ? Il aimerait bien savoir mais il n'aimerait pas qu'on enferme les siens juste par curiosité scientifique. Il avait parfois tendance à idolâtrer les humains mais cet aspect de leur société... impossible de l'accepter.

« — ils ne sont pas tous bons comme je le crois, d'en haut.

((tjrs la flemme de coder ai ai aiiii))
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 10/11/2017
✧ Messages : 57
✧ Avatar : lee taemin
✧ Crédit : calypsie
✧ Multicompte : andreas # eden # delilah.
✧ Fiche : it all belongs to you ∗ you left me without a word.
✧ Couleur : #891820
✧ Thèmes : stone heart - taemin.
this is gospel - p!atd (piano version)
✧ Rps en cours : rendaesungalice, ren, daesung

not a single ray of light on this silent night. walking and wandering alone in the darkness, following your scent that used to fill my body. at the end of my crumbling sight i see you who will drench my dry heart. is that a mirage ? is it you ? you’re getting farther away. in the strange maze where you trapped me, you’re so beautiful, i can’t even breathe.

in your maze that i can’t escape from, i open my eyes but I’m still in this strange maze. even when I wake up from my dream, you, you. i’m in your maze, you, you. no matter how desperately i try to hold on, the golden love becomes ash. my burnt heart hardens like stone. broken wavelengths flow down. i take a step forward with a hurting heart. as i flush red, the deeply paved scar won’t let me forget you.

my heart that hardened because of you, it can’t go on if it’s not you. your name deeply engraved in me, you’re the reason for my existence. waiting for you in this strange maze. in your maze, i don’t know where it ends. i open my eyes but i’m still in this strange maze. even when i wake up from my dream...
✧ Âge : 24 ans physiques.
✧ Occupation :
acrobate ─ lorsque la lune est haute, tu ravis les yeux des touristes, tu te plies, te déplies, tu excelles. le grand cirque d'astéria, les fils des étoiles ont su t'apprendre et te faire partager leur passion.
tueur à gage ─ lorsque le soleil brille, tu te tapis, caché derrière son éclat. personne ne saurait te voir, personne ne saurait te retrouver. tu es le meilleur.

Feuille de personnage
Localisation : l'octant.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: insectes répugnants ✦ lune   
Sam 3 Mar - 14:36

insectes répugnants
daesung & lune


pourquoi ils veulent nous... "amasser" ?

tu reste silencieux, tu poses tes mains sur tes propres genoux et fixe la porte devant toi, comme si tu guettais que ren entre, d'un moment à l'autre et vous trouve en plein milieu de cette discussion. ren est tellement curieux qu'il serait même capable d'écouter à la porte. oui. dans le doute, tu préfères minimiser ce que tu dis, et vérifier régulièrement qu'aucune ombre ne se trouve de l'autre côté de la porte en bois. la vérité, c'est que tu supposes que ren sait déjà, d'une façon ou d'une autre, qu'il a comprit. tu supposes que c'est sans doute mieux ainsi, et ne juge pas utile d'en rajouter ou de justifier ta présence sur terre, parce que le doute que ren ne sache pas subsiste et tu ne veux pas ajouter un nouvel élément inquiétant à sa vie. ce serait vraiment mal venu.

probablement pour acquérir plus de puissance, d'une façon ou d'une autre.

après tout, pour avoir été aux premières loges, si tu connais quelque chose des humains, c'est bien leur soif de puissance, de force. leur capacité à voir de l'utile partout, des armes quand ça n'a pas lieu d'être. oh, les humains sont inventifs, mais ils le sont tant qu'ils en sont là à présent, à compter leurs années avant d'être submergés, à compter leurs générations avant de s'éteindre. ce n'est pas triste ? bien sûr que si. tu lances un sourire un peu triste à dae, un peu effacé. à croire que vous n'avez jamais été aussi proches, pas au point de refaire le monde, comme les humains le disent, pas au point d'avoir cette discussion ensemble. tu ne sais pas vraiment comment tu as fait pour apprendre aussi vite. sans doute était-ce ta proximité avec les hommes qui, au fil des années, a fini par te rendre comme ça, si proche d'eux ou finalement est-ce simplement que le système solaire entier se comportait déjà comme ça, avant que les humains n'arrivent. tu n'en sais trop rien, et il a beau être bien plus âgé que toi, tu considère encore dae comme un enfant.

ils ne sont pas tous bons comme je le crois, d'en haut.
non, en effet. peut-être est-ce simplement une question de point de vue. il n'y a pas vraiment de bons ou de mauvais, ils réfléchissent à comment survivre alors que leur temps est compté, si nous sommes un moyen, alors ils sont prêts à nous exploiter.

tu lâches, finalement. tu t'es fait à l'idée, tu t'es aussi fait à l'idée que c'est la raison pour laquelle silver a raison, la raison pour laquelle il faut arrêter cela, avant que les humains ne détruise tout ce qui se trouve autour d'eux. tu ignores si tu as raison, si c'est eux qui ont tort, mais tu es au moins aussi déterminé qu'une armée pour les arrêter. advienne que pourra.

s'ils nous font du mal, ce ne sera certainement pas avec l'intention d'en faire.

mais ils ne seront que des dommages collatéraux, tu supposes. depuis que tu as compris de quoi il s'agissait lorsqu'on te disait ça, tu imagines que les humains pensent comme ça : le résultat d'abord, et tant pis pour ce qui se trouve autour. finalement, c'est sans doute un peu ça qui te dégoûte tant d'eux.

ne t'en fais pas daesung, tant que tu restes sous ce toit, je veille sur toi.

comme tu veilles sur les autres ici, comme tu t'es promis de veiller sur ren. tu as finalement changé d'avis sur l'idée de partir, parce qu'à présent quelque chose d'autre compte pour toi que ta propre survie. au final, tu sais qu'en venant, tu t'es condamné, et si tu n'oses pas le dire à daesung - même s'il le sait déjà - tu supposes que tu peux au moins appliquer la psychologie humaine dans cette situation. ils sont ta famille, tu ne laisseras personne s'en prendre à eux.
code by bat'phanie


i've nothing left to give you
and i'm so burnt out and lost
Contenu sponsorisé
━━ ━━
MessageSujet : Re: insectes répugnants ✦ lune   

 
insectes répugnants ✦ lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les taches de la lune
» Un Haitien sur la Lune
» Chaleur estivale | Pv Nuage de Lune | - The End -
» Lune Argentée !Pv Espoir
» Edition Clair de Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
si·de·re·al :: ✧ POLARIS :: les clématis :: résidences privées-
Sauter vers: