I promise

avatar
━━ newbie ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 04/03/2018
✧ Messages : 16
✧ Avatar : Seo Kang Jun
✧ Crédit : yukina
✧ Multicompte : BoYung
✧ Fiche : LookLikeLove
☆ Sa raison d'être sur Terre : Ren
☆ Photosensibilité accrue - oiseau de nuit
☆ Café-addict
☆ Devrait peut-être chercher un boulot
✧ Âge : 24 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : I promise   
Mer 7 Mar - 19:05


I promise


06.01.2018
Je m’étais assis sur le lit et je patientais depuis. J’ignorais si cela faisait longtemps. Je n’avais étrangement aucune notion du temps depuis mon arrivée. Avant, quelques années terrestres s’écoulaient en un battement de cil pour moi ; à présent, une minute m’apparaissait comme une éternité.
J’entendais les autres habitants de l’appartement, les « colocs de Ren », à travers les murs et la porte entrouverte. Je ne cherchais pas à leur parler ni à les connaître, bloqué par une timidité qui tenait presque au malaise. Les rares fois où je les croisais, je me figeais et inclinais vaguement la tête pour les saluer. Les sons qui franchissaient mes lèvres tenaient au murmure et je n’osais leur poser aucune question. Je n’étais nullement habitué aux interactions et mon niveau de sociabilité frôlait le zéro pointé. Il n’y avait qu’une seule personne à laquelle je voulais parler : Ren. Malheureusement, ce désir ne semblait pas réciproque.

Quelques frissons parcouraient encore mon dos mais ma toux s’était calmée et mon nez était presque dégagé. J’avais à peine découvert ma voix qu’elle avait déjà changé ; je parlais un peu du nez depuis quelques jours. Mais j’étais sorti de sous ma couette et de ma chambre, afin d’attendre patiemment Ren dans la sienne. Mes yeux se promenaient pudiquement autour de moi. Je n’avais touché à rien et j’avais à peine froissé les draps en m’asseyant. A présent, je fixais la porte, espérant qu’elle s’ouvre d’une minute à l’autre. Ren allait bien finir par rentrer et cette fois il ne pourrait pas m’ignorer longtemps. Je n’étais venu sur Terre que dans un but : le protéger. Alors s’il refusait de m’avoir à ses côtés, les choses s’annonçaient très compliquées pour moi.

Quelques pas dans le couloir, des bribes de voix me parvinrent – sûrement du salon – puis j’entendis quelqu’un approcher. La porte s’ouvrit et je souris instinctivement en voyant Ren. Un court instant, je restai silencieux, avant qu’une petite voix dans ma tête me pousse à me lever ‘Tu n’as pas attendu des heures pour ne rien dire’. Dans un anglais encore un peu maladroit, j’accueillis d’une voix douce et enrouée le nouveau venu : « Bienvenue chez toi. »

J’avançai d’un pas et mon sourire faiblit un peu. Je n’étais absolument pas sûr de moi et je me rendais compte que je n’avais pas préparé ce que je devais dire. Je scrutai son visage, espérant silencieusement que quelque chose ou quelqu’un sauve cette situation. Comme un petit éclair de lucidité, je passai mes doigts sur le débardeur un peu ample que je portai et m’excusai aussitôt : « Je me suis permis de t’emprunter des vêtements, je ne sais pas où sont ceux que j’avais en arrivant. »
Mes mains s’agrippèrent l’une à l’autre devant moi et je baissai les yeux pour les regarder ses torturer mutuellement. « Est-ce que… Est-ce qu’on peut parler un peu, demandai-je d’une voix blanche. » Mon regard mal assuré revint sur les yeux sombres du jeune homme. La seule conversation que nous avions eue me revenait en mémoire. Ren m’en voulait, c’était certain.

©️ charney
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Arrivé le : 23/10/2017
✧ Messages : 201
✧ Avatar : pcy
✧ Crédit : Sial
✧ Multicompte : Silver Hazard-Mori
✧ Fiche : REN → BOW
✧ Couleur : #624F7A
✧ Thèmes : 0.1 Love gets in the way.
✧ Rps en cours : He said pyjama party - Neo
Scary shit behind us - Az
s a t a n 's k i n d a c u t e - Lune
shit just got real - Alice + Dae


Son nom de scène est Rain ((oui, il s'est pas foulé)) - Toujours en train de crier - C'est le seul de l'appart à avoir un dressing ((qui fait la taille de sa chambre)) - Il hurle et se barre en courant lorsqu'il voit la moindre araignée ((ou mouche)) - Il joue de la guitare et du piano depuis qu'il a douze ans et a d'ailleurs les deux chez lui - Il a loupé son permis quatre fois ((et ne l'a toujours pas)) - Il a peur du noir et ne peux pas dormir sans veilleuse sauf s'il dort avec quelqu'un - Il a des troubles alimentaires - Il passe une heure quarante-cinq dans la salle de bain tous les matins - Il croit depuis toujours qu'il possède des dons exceptionnels parce qu'il est fils d'une étoile - Il passe son temps à nettoyer l'appart de fond en comble - Il ne supporte ni les hopitaux ni la médication et est parfois sujet à des crises d'angoisses et des cauchemars à ce sujet - Il a eu recourt à la chirurgie esthétique ((contre son gré)) - Son premier album est double disque de platine - Il fait une pause dans sa carrière mais continue à écrire des chansons - Il a un poisson rouge nommé Némo qu’il rationne en nourriture parce qu’il le trouve trop gros ((pas étonnant quand on sait que tous ses colocs le nourrissent tour à tour en passant devant)) - Il est sorti avec Taylor Swift pendant 4 mois -
✧ Âge : 21 ans
✧ Occupation : Auteur-compositeur-interprète, danseur, mannequin et modèle photo à ses heures perdues. ((carrière entre parenthèses))
ATM : étudiant en philosophie

Feuille de personnage
Localisation : Clématis
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: I promise   
Ven 9 Mar - 1:59

I've loved, I've lost and loved again.La cuillère fait des cercles dans mon café et je n'écoute pas du tout la jolie brune assise en face de moi. Pour être honnête, sa voix me fait un bruit de fond agréable. Quant à mes pensées, elles sont toutes orientée vers la même chose. Un seul visage hante mes pensées jour et nuit, ou peut-être deux. Oui, deux visages qui sont tellement similaires que rien qu'y penser me donne des frissons. C'est impossible, voilà ce qu'on me souffle dans un coin de ma tête. Alcor. La soeur de maman. Voilà ce qui m'est tombé dessus alors que je me remettais tout juste du braquage, du silence radio d'Andreas, de l'image de l'homme tombé devant mes yeux. Mort devant mes yeux. J'entends mon prénom et je sursaute si violemment que le bruit de ma cuillère frappant ma tasse n'en interpelle la moitié des clients du café. Je regarde la fille qui me lance un regard qui semble me demander si je vais bien et je reste là un instant, avant de me rendre compte que la réponse est non. Que j'aurais même pas du sortir. Que rien n'allait dans ma vie.

« Je dois y aller. »

J'attrape mon téléphone et je la plante là, sans boire mon café fumant ni lui faire la bise. Je sors dans le froid mordant et j'y trouve un certain réconfort. Enfin seul, enfin libre. J'ai à peine le temps d'envoyer un message à Andreas, énième appel au secours pour la personne que j'aime et qui reste muet comme un mort, avant qu'un groupe de fille ne m'approche pour me demander des photos. Sourire factice dirigé vers l'appareil, mes fans sont partout et je ne serais jamais libre. Il serait bon que je m'en souvienne parfois. Le seul endroit où je pouvais être tranquille, c'est chez moi. Pouvais. Parce que maintenant il y a Alcor. Et Alcor j'essaie de l'éviter. Pour l'instant il est malade mais il finira bien par sortir, je finirai bien par le revoir, l'éclat brillant de ses yeux d'étoile, la forme de son visage similaire à celui de ma mère. Son sourire, qui fait chavirer mon coeur et le broie sèchement. Je reste un instant devant la porte de l'appartement. J'aimerais m'asseoir là et y rester un moment tout seul, sans parler à personne, sans voir personne. Mais le gardien allait se poser des questions, et quelqu'un de plus se mêlerait de ma vie. Alors j'entre, un nouveau sourire factice sur les traits. J'en arriverai presque à me convaincre moi-même. A me dire que je suis heureux, que c'est journée n'est pas si mauvaise, que je retrouve mes colocataires avec joie. Je les salue poliment avant de courir vers ma chambre en gardant mes yeux rivés sur la porte d'Ha-Joon. Ha-Joon, Alcor, je savais même pas trop comment l'appeler. C'était l'étoile. Celle que je ne voulais surtout pas croiser. J'ouvre la porte de ma chambre et la referme précautionneusement derrière moi histoire qu'il n'entende pas. Je souffle de soulagement et en allant pour me retourner, je me fige subitement. Un sourire arrête les battements de mon coeur pendant un instant. L'intégralité de sa personne déclenchait un véritable cataclysme en moi. A chaque fois. Sans échappatoire. Sa chevelure désordonnée, ses yeux perçants, ses vêtements... Attendez. Mes vêtements ?

« Bienvenue chez toi. »

Sa voix basse est douce comme de la soie. Une échappatoire, voilà, exactement c'est ce qu'il me faut. Je jette un regard nerveux vers la porte. Je pourrais m'enfuir tout de suite. Il trouverait surement ça bizarre, je trouverai ça bizarre. Et surtout je n'avait nulle part où aller, et il vivait chez moi maintenant. Je déglutis avec difficulté tandis que mes yeux sont figés sur ses traits, trop familiers.

« Je me suis permis de t’emprunter des vêtements, je ne sais pas où sont ceux que j’avais en arrivant. Est-ce que… Est-ce qu’on peut parler un peu ? »

Il baisse les yeux, sa voix est timide, malgré moi il m'attendrit, cet oiseau perdu. Alors je laisse les souvenirs refaire surface. Je laisse l'image de ma mère se balader devant mes yeux soudain humides. La dernière image que j'ai d'elle. Et je baisse les yeux vers le parquet en laissant une larme rouler sur ma joue.

« De quoi tu veux parler ? »

Je souffle douloureusement. Il n'y a qu'une question qui me semble importante.

« Pourquoi t'es venu ? Pourquoi t'es venu maintenant. Ca fait des années que- Elle est pas... Elle est pas retournée là-haut ? »

Est-ce que ma mère est vraiment morte, Ha-Joon ? Est-ce qu'elle ne t'a pas rejoint dans les étoiles après sa mort ? Est-ce qu'elle n'est pas en train de veiller sur moi maintenant, comme je l'ai toujours pensé ? Je n'ose plus le regarder dans les yeux. Et puis une autre question me traverse les lèvres tandis que je fais quelques pas en avant pour aller m'asseoir par terre, le dos contre le lit.

« Toi, t'étais dans les étoiles. Alors, t'as tout vu, pas vrai ? T'as vu ce qu'ils lui faisaient ? »

Ma main cherche la sienne pour le tirer vers le sol. Ma voix et mes gestes sont fébriles. La curiosité me dévore depuis des années et quelqu'un peut enfin répondre à mes questions. Quelqu'un qui voulait parler.

« Qu'est-ce qu'ils lui ont fait, Ha-Joon ? »

La question qui me détruirait certainement. Celle que je devais poser malgré tout. Celle dont j'appréhendais la réponse comme si c'était moi qu'on allait torturer et tuer.

©️ 2981 12289 0
avatar
━━ newbie ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 04/03/2018
✧ Messages : 16
✧ Avatar : Seo Kang Jun
✧ Crédit : yukina
✧ Multicompte : BoYung
✧ Fiche : LookLikeLove
☆ Sa raison d'être sur Terre : Ren
☆ Photosensibilité accrue - oiseau de nuit
☆ Café-addict
☆ Devrait peut-être chercher un boulot
✧ Âge : 24 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: I promise   
Lun 12 Mar - 22:16


I promise


J’aurais du m’y attendre, peut-être que je m’y attendais en fin de compte… Je vis tout de suite que ma présence posait problème à Ren. Son visage était fermé et quand il releva la tête après m’avoir interrogé, je remarquai le sillon humide sur sa joue. Mon cœur se serra, sensation étrange pour qui ne la connaissait pas. Mais je n’eus pas le temps d’introduire la conversation, il le fit pour moi.

« Pourquoi t’es venu ? Pourquoi t’es venu maintenant ? Ça fait des années que- Elle est pas… Elle est pas retournée là-haut ? »
A l’intonation de sa voix, je sus que mes prochaines paroles allaient l’achever. J’étais descendu du ciel sans réfléchir, j’avais fait fi de toutes les hésitations qui avaient précédé ce moment et je n’avais pas pensé une seule seconde que Ren se berçait sûrement encore d’illusions. J’avalai difficilement ma salive, comme si mon état d’esprit rejaillissait sur mon corps tout neuf et tout fragile. « On ne peut pas faire le chemin inverse… » Ma voix était plus basse encore, presque inaudible. Je ne pouvais pas lui dire que sa mère s'était éteinte définitivement, même sous sa forme stellaire.  
Ren passa devant moi et s’assit contre son lit, à même le sol. J’avais pivoté pour le suivre du regard mais je ne savais pas si je devais le rejoindre ou le laisser seul. Je regrettai soudain de l’avoir forcé à se confronter à moi. Je n’étais pas prêt à gérer cette situation. Pourtant, quelque chose me poussait à rester et à assumer mes torts. Surtout que ceux qu’évoquaient Ren m’avaient torturé pendant des années.
Le jeune homme évoqua Mizar et les horreurs qui lui étaient arrivées sans jamais mentionner ni son nom, ni lesdites atrocités. Me demandait-il vraiment de lui décrire les choses affreuses que j’avais vues ? Je sentis sa main tirer la mienne et mon corps suivit le mouvement maladroitement. Je m’accroupis devant Ren et posai une main sur son genou pour rester en équilibre. J’étais à hauteur de son visage, si bien que je ne pouvais qu’y lire le désarroi que lui inspirait cette histoire.
« Qu’est-ce qu’ils lui ont fait, Ha-Joon ? » Je ne me faisais pas encore à ce prénom, encore moins au son de la voix de Ren, qui me semblait changée depuis que je l’entendais avec ces oreilles. « Je ne sais pas si elle voudrait que je t’en parle… » Ma voix était hésitante et je cherchais à me rassurer en scrutant le visage de mon interlocuteur. « J’ai tout vu, oui. Je les ai vus détruire Mizar, commençai-je doucement. Je les ai vus vous enlever et vous enfermer. Je ne savais pas quoi faire pour vous sortir de là. » C’était vrai. J’étais resté tétanisé, accroché à la voûte stellaire sans rien dire ni rien faire. Je baissai les yeux et m’assis finalement devant Ren. Je n’osais plus le regarder, de peur de lire sur son visage la rancœur qui le dévorait.

« Ils ont voulu comprendre qui elle était ou… ou quelque chose comme ça, repris-je. Ils ont fait plusieurs… tests. » Mes mots me semblaient affreusement maladroits, et pour cause, je ne maîtrisais pas encore la langue. « Je l’ai vue s’éteindre petit à petit, jusqu’à ce qu’elle devienne la femme que tu as vue pour la dernière fois. » Un court silence s’installa avant que je relève vivement la tête, l’air paniqué. « Ce n’est pas cette image que tu dois retenir d’elle. Mizar t’a aimé plus que tout au monde et elle rayonnait plus que n’importe quelle étoile quand tu étais près d’elle. Tu sais… Je ne t’ai jamais quitté des yeux quand elle est partie. » Ma voix se radoucit et je cherchai la main de Ren pour la prendre dans la mienne. J’avais besoin de lui faire sentir que les choses allaient changer, que j’étais là à présent, même si j’avais mis beaucoup trop de temps à arriver.

« Si elle avait pu, elle serait restée avec toi pour toujours… Je ne sais pas exactement où elle est maintenant, mais je suis sûr qu’elle veille sur toi. » Après tout, j’étais bien placé pour savoir que l’invisible tenait une place bien plus importante que ce que pouvaient penser les humains. Je mordillai ma lèvre fébrilement, cherchant sur le visage de mon hôte un peu de réconfort, quel qu’il soit. J’espérais lui donner ce dont il avait besoin, sans pour autant savoir quoi faire.

©️ charney
avatar
━━ administrateur ━━
✧ Arrivé le : 23/10/2017
✧ Messages : 201
✧ Avatar : pcy
✧ Crédit : Sial
✧ Multicompte : Silver Hazard-Mori
✧ Fiche : REN → BOW
✧ Couleur : #624F7A
✧ Thèmes : 0.1 Love gets in the way.
✧ Rps en cours : He said pyjama party - Neo
Scary shit behind us - Az
s a t a n 's k i n d a c u t e - Lune
shit just got real - Alice + Dae


Son nom de scène est Rain ((oui, il s'est pas foulé)) - Toujours en train de crier - C'est le seul de l'appart à avoir un dressing ((qui fait la taille de sa chambre)) - Il hurle et se barre en courant lorsqu'il voit la moindre araignée ((ou mouche)) - Il joue de la guitare et du piano depuis qu'il a douze ans et a d'ailleurs les deux chez lui - Il a loupé son permis quatre fois ((et ne l'a toujours pas)) - Il a peur du noir et ne peux pas dormir sans veilleuse sauf s'il dort avec quelqu'un - Il a des troubles alimentaires - Il passe une heure quarante-cinq dans la salle de bain tous les matins - Il croit depuis toujours qu'il possède des dons exceptionnels parce qu'il est fils d'une étoile - Il passe son temps à nettoyer l'appart de fond en comble - Il ne supporte ni les hopitaux ni la médication et est parfois sujet à des crises d'angoisses et des cauchemars à ce sujet - Il a eu recourt à la chirurgie esthétique ((contre son gré)) - Son premier album est double disque de platine - Il fait une pause dans sa carrière mais continue à écrire des chansons - Il a un poisson rouge nommé Némo qu’il rationne en nourriture parce qu’il le trouve trop gros ((pas étonnant quand on sait que tous ses colocs le nourrissent tour à tour en passant devant)) - Il est sorti avec Taylor Swift pendant 4 mois -
✧ Âge : 21 ans
✧ Occupation : Auteur-compositeur-interprète, danseur, mannequin et modèle photo à ses heures perdues. ((carrière entre parenthèses))
ATM : étudiant en philosophie

Feuille de personnage
Localisation : Clématis
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: I promise   
Ven 16 Mar - 1:51

I've loved, I've lost and loved again.« On ne peut pas faire le chemin inverse… »

Mes yeux s'agrandissent subitement. Stupeur, panique. Mes certitudes de toute une vie s'effondre. Un tissu d'inepties inventées par mon cerveau malade. J'y avais cru jusqu'au bout, que les étoiles étaient divines, qu'elles étaient immortelles. Je m'étais naïvement dit qu'elles ne pouvaient pas "juste mourir", pas comme nous. Et puis, une certitude encore plus forte étouffe toutes mes pensées. Elle brille toujours. L'étoile brille toujours. Alors maman ne peut pas être vraiment morte. Et puis je ne pourrais pas m'en sortir si elle ne veillait pas sur moi, si elle ne me donnait pas ces petits coups de pouce quand j'en ai besoin. C'est Ha-Joon qui est dans l'ignorance finalement. Ce n'est pas parce qu'il ne l'a pas vue qu'elle est morte. Il a tord. Sa main s'ancre à mon genoux et je plante mon regard dans le sien.

« Je ne sais pas si elle voudrait que je t’en parle…»

Ses mots font écho dans mon esprit. Je n'y pense pas assez, moi. A ça. Ce qu'elle voudrait, Maman.

« J’ai tout vu, oui. Je les ai vus détruire Mizar. Je les ai vus vous enlever et vous enfermer. Je ne savais pas quoi faire pour vous sortir de là. »

Et ça fait mal, de savoir qu'il a vu et qu'il n'a rien fait. Ca fait mal de savoir qu'il aurait pu la sauver mais qu'il n'a pas bougé le petit doigt. Ca fait assez mal pour que mes lèvres se tordent en une grimace douloureuse. Assez mal pour que mes yeux se remplissent de larmes à nouveau. Il ne me regarde plus, Ha-Joon, mais moi je ne peux pas le quitter des yeux. Je ne suis capable que de boire ses paroles comme si elles étaient divines. Après tout, il n'y a que les êtres divins qui laissent les gens mourir sans remords, pas vrai ? Il n'y a qu'eux. Lune, et maintenant Alcor.

«  Ils ont voulu comprendre qui elle était ou… ou quelque chose comme ça, repris-je. Ils ont fait plusieurs… tests. Je l’ai vue s’éteindre petit à petit, jusqu’à ce qu’elle devienne la femme que tu as vue pour la dernière fois. »

Tests. Les images défilent devant mes yeux humides avec la force d'une tornade. Les aiguilles perçant ma peau d'enfant, le froid, la chaleur, le tapis qui n'en finissait plus de tourner, le bruit des machines, le sang, les bleus, les voix des médecins, l'éclat du métal. Et je me met à trembler. Si j'ai vécu ça, elle a du subir bien pire. Pour en mourir, elle a du subir bien pire, oui. J'ai le souffle court.

« Tu l'as vue... Tu l'as vue mourir. »

Accusations à peine voilée, mots lourds de sens. Il l'a vue mourir et il n'a rien fait pour l'empêcher.

«  Ce n’est pas cette image que tu dois retenir d’elle. Mizar t’a aimé plus que tout au monde et elle rayonnait plus que n’importe quelle étoile quand tu étais près d’elle. Tu sais… Je ne t’ai jamais quitté des yeux quand elle est partie. »

J'entrouvre mes lèvres. Chacun de ses mots me blessent, même les plus doux. Sa main qui attrape la mienne me blesse. L'éclat de ses yeux noisette me blesse. Sa voix profonde me blesse.

« Si elle avait pu, elle serait restée avec toi pour toujours… Je ne sais pas exactement où elle est maintenant, mais je suis sûr qu’elle veille sur toi. »

« Je sais qu'elle veille sur moi. Je la sens. »

Mes traits s'adoucissent subitement. Lui aussi il le sait. Il le sent surement, comme moi. Elle est pas morte Maman. Pas vraiment. Alors je serre un peu sa main dans la mienne. Qu'est-ce qu'elle voudrait que je fasse Maman ? Elle ne voudrait certainement pas que je pleure. Elle ne voudrait pas non plus que je m'en fasse pour elle, où qu'elle soit. Et elle voudrait surement... Que je m'occupe de lui. Que je prenne soin de sa soeur, comme elle avait prit soin de moi. Elle m'en parlait souvent d'Alcor lorsqu'elle me parlait des étoiles. Elle la décrivait toujours comme quelqu'un de merveilleux et étant enfant, je me l'imaginais comme une magnifique reine, surement blonde, avec un chapeau pointu et une baguette magique. Tout l'inverse de la personne qui était devant moi. La copie conforme de ma mère, au masculin. Je réfrène bravement ma tristesse pour poser ma main contre son front.

« T'es plus malade ? »

Je soupire avant de l'attirer brièvement contre moi.

« Elle voudrait pas que je t'en veuille, pas vrai ? »

Je laisse le silence s'installer un instant sous l'ombre pesante de la personne qu'on a aimé tous les deux.

« T'aurais quand même pas dû descendre maintenant. Je suis en pleine forme, j'ai pas besoin d'aide moi. Enfin. T'es venu faire quoi ? D'ailleurs qu'est-ce qu'elles viennent faire ici les étoiles ? Si j'étais une étoile, je resterais dans le ciel, ça doit être trop bien d'avoir ta petite vie là-bas. »

Un sourire éclaire mes traits délicats. C'est si facile d'effacer les problèmes d'un coup de sourire quand on s'appelle Ren Kobayashi.

©️ 2981 12289 0



Rain
I wanna lay here, lost and bitter So long, I feel like I could die I wanna tell you what my truth is But it's buried down inside.
avatar
━━ newbie ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 04/03/2018
✧ Messages : 16
✧ Avatar : Seo Kang Jun
✧ Crédit : yukina
✧ Multicompte : BoYung
✧ Fiche : LookLikeLove
☆ Sa raison d'être sur Terre : Ren
☆ Photosensibilité accrue - oiseau de nuit
☆ Café-addict
☆ Devrait peut-être chercher un boulot
✧ Âge : 24 ans
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: I promise   
Sam 17 Mar - 21:17


I promise


J'étais à des milliers de kilomètres et maintenant les yeux de Ren étaient à quelques centimètres des miens. J'allais me faire à cette intensité tôt ou tard, mais pour le moment c'était très déstabilisant. Son regard était tellement expressif, tellement réactif à chacun de mes mots. Je ne connaissais pas toutes les émotions qui le traversaient mais je savais qu'il souffrait et je savais plus encore que j'avais ma part de responsabilité dans les larmes qui menaçaient de couler de nouveau. Je ne voulais plus le regarder, parce que ça me faisait étrangement mal à moi aussi. Je n'avais jamais été insensible à ce garçon. Je voyais en lui la ressemblance avec ma sœur et c'était ce qu'il devait voir aussi sur mon visage. Nous étions deux êtres endeuillés qui ne demandaient qu'à être accompagnés dans leur périple. Sauf que je ne pouvais rien demander de mon côté.
Le corps de Ren se mit à trembler et je le sentis ailleurs, comme s'il ne me voyait plus devant lui. J'eus l'irrésistible envie de passer mes bras autour de lui pour le serrer contre moi, mais je n'en fis rien. J'avais peur de faire quelque chose qu'il n'appréciât pas. Je ne pouvais que prendre ses mains dans les miennes et continuer de le réconforter, malgré les mots accusateurs qu'il venait de m'adresser. Oui, j'avais vu ma sœur s'éteindre et je n'avais rien fait. Oui, oui, oui. Je ne pouvais pas le nier, m'en excuser ne changerait certainement rien, mais je pouvais veiller sur son fils. Elle aurait sûrement voulu que Ren reçoive l'aide qu'elle ne pouvait plus lui apporter.

« Je sais qu'elle veille sur moi, je la sens, affirma-t-il avec un aplomb déconcertant. » Je sentis sa main serrer la mienne et un petit sourire étira mes lèvres. Mon visage s'était adoucit en même temps que celui de Ren, qui perdait difficilement son expression douloureuse. Je hochai alors doucement la tête pour le conforter son idée. J'ignorais si Mizar veillait réellement sur lui, mais moi j'étais là pour ça.

La tournure que prit la conversation était étrange. Il posa sa main sur mon front. Mes yeux louchèrent sur son poignet puis clignèrent à plusieurs reprises. J'étais soudain devenu l'objet de son attention. « T'es plus malade, me demanda Ren. » Mais alors que je m'apprêtais à répondre, il m'attira contre lui. C'était étrange comme geste parce que c'était la première fois que mon corps en rencontrait un autre. Je sentais l'odeur et le parfum de Ren se mêler dans mes narine, je voyais sa peau de très près. Et ce geste fut trop court pour que j'y réagisse vraiment. Le jeune homme avait déjà desserré son étreinte quand mes bras se levèrent pour lui rendre son étreinte. Alors je laissai mes bras retomber le long de mon corps et je m'assis devant lui. Je ne savais pas ce que désirait réellement Mizar, hormis qu'elle détesterait voir son fils souffrir.

Je rendis son sourire à Ren, qui m'interrogeait sur les raisons de ma venue sur terre. « Je crois que ça va mieux, j'ai juste un peu mal à la gorge encore, répondis-je à la question qu'il m'avait posé quelques instants plus tôt. » Pour le reste, je pris ses deux mains dans les miennes et les caressai doucement de mes pouces. « Je crois qu'on a toutes des raisons différentes de vous rejoindre. Pour ma part, je ne pouvais pas te laisser t'épuiser à la tâche. Tu es né pour chanter, c'est ce que tu aimes faire, pas vrai ? J'ai vu que tu commençais à fatiguer avec toutes tes activités annexes. Alors je suis venu te le dire de vive voix. » Et puis il y avait cet amour pour Andreas, ce que Ren avait traversé récemment, ce qu'il avait vu et ressenti. Tout ce qu'il portait actuellement sur les épaules me semblait être bien trop lourd pour lui. Il avait réagi, il voulait prendre du recul. Et c'était là que j'intervenais : pour l'accompagner. Et puis je ne pouvais plus rester là-haut, ça revenait à fuir alors que Ren avait surtout besoin d'une famille. Mais je ne pouvais pas encore lui dire toutes ces choses, je ne pouvais pas répondre tout à fait honnêtement à sa question, parce que je n'avais aucune idée de sa réaction.

« La vie dans le ciel est bien différente. En tout cas je sais que ce que les étoiles vous envient le plus, c'est votre corps et votre liberté. Peu importe. L'essentiel, c'est que je sois là, non ? » Je lui souris, balayant la petite voix dans ma tête qui me disait que Ren me détestait au fond et que ma présence l'importunait plus qu'autre chose. « Ren, est-ce que je peux rester ici quelques temps ? Le temps de me faire à... » Je jetai un coup d'oeil à nos mains puis revins sur son visage, un peu embarrassé. « ...à ce corps justement et à ce qu'il y a dehors ? » Au fond, j'étais terrifié. Mais ça, il n'avait pas à le savoir. C'était même hors de question. Plus tard, je m'aventurerais à l'extérieur, plus tard, quand ma grippe serait passée. Quelle belle excuse cette grippe pour ne pas retourner dans le froid avec tous ces humains étranges.  

©️ charney
Contenu sponsorisé
━━ ━━
MessageSujet : Re: I promise   

 
I promise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I made a promise for a change, a revolution in the night. | Joy
» Promise à mort certaine...
» [Kusa] CK001 - Promise
» LISA RENFIELD ★ god's promise.
» 05. I promise, I won't cry. Or at least, I'll try.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
si·de·re·al :: ✧ POLARIS :: les clématis :: résidences privées-
Sauter vers: