les cdc

avatar
2
──
6
les hlm c'est un peu la marque de fabrique des chiens de chasse. quand on y pense, on ne peut que se souvenir des immeubles tout gris, un peu effondrés sur eux-même. on y voit la misère, la débrouille, c'est la galère tous les jours dans ces habitations froides, souvent collées les unes aux autres. l'électricité et l'eau (chaude ou non) sont courantes, mais il arrive qu'elles se fassent la malle. dans ces cas-là, elles mettent du temps à revenir, parce que les petits hlm des cdc, on s'en occupe pas en premier, jamais en premier.
avatar
2
──
7
le vendeur de rêves, le vendeur de désirs. l'extase est évidemment un sexshop, ça se voit à sa vitrine qui ne laisse évidemment que très peu de place à l'imagination. les propriétaires sont des amateurs de la surenchère, sachant que le petit magasin des fantasmes qu'est l'extase était censé s'appelle quelque chose comme bondage avenue au départ. il y a une seconde entrée à l'arrière du bâtiment, pour les timides et ceux qui n'assument pas, ou ceux qui préfèrent simplement passer par derrière.
avatar
3
──
16
le pink paradise est LA boîte de nuit de polaris. et quand je dis LA boîte de nuit de polaris, je ne veux pas dire que c'est la meilleure (certainement pas), mais bien que c'est la seule. en même temps, les habitants des clématis ne sont pas du genre à aller en boîte, et puis le pink paradise est bien trop cheap pour s'installer à l'octant. ici, on drague, on boit, on danse. on redevient de gros beaufs, aussi, probablement à cause de l'ambiance du lieu. et parfois on entre pas, tout simplement.
0
──
0
y a que des rats des enfants et des mafieux à la décharge. c'est une bonne planque, parce que c'est certain que les gens réglo ou simplement sains d'esprit n'auraient jamais à l'idée de venir faire du tourisme par ici. à la décharge, ça pue, ça s'écroule, y a de la fumée parfois. on y échange des choses, des choses pas claires. des légendes se racontent sur la décharge, paraît que yongsun park himself y aurait grandi, au milieu des corbeaux et des cadavres de bagnoles.
0
──
0
bien trop visités par des petits curieux depuis que le film ça est sorti en salle, les égouts sont attenants aux souterrains qui parcourent la ville de part en part. ici aussi, des affaires sont faites, des contrats un peu sombres sont conclus, tous les jours des silhouettes sombres traversent les égouts. on y trouve des clochards, des sans-le-sou qui s'y sont réfugiés. bien sûr, les égouts restent des égouts : ça pue.
0
──
0
les souterrains tiennent plus du lieu historique qu'autre chose, depuis la guerre civile. les shintoïstes avaient pour habitude de se retrouver dans ces tunnels enfouis six pieds sous terre, pour se protéger. on y trouve des vestiges, parfois. des souvenirs. des morceaux de vies jamais récupérés. désormais, tout le monde peut y pénétrer, souvent ce sont des adolescents qui y descendent pour faire de l'urbex. attention à ne pas se perdre, néanmoins. il n'existe aucune carte des souterrains, le lieu est encore méconnu du grand public.
0
──
0
si tu entres ici, tu n'en ressors pas vivant, c'est la règle. les privilégiés sont inconnus du grand public, des visages marqués par la violence et les affaires sombres. yongsun règne en maître ici, son symbole -un dragon- est omniprésent. le qg de yongsun est un complexe imprenable de hangars, caché parmi d'autres bâtiments, là où tout se ressemble. personne ne sait vraiment où il se trouve, ce qg, ni ce qu'il s'y passe à l'intérieur ou même à quoi cela ressemble, puisque personne ne s'y est jamais infiltré.
0
──
0
il n'y a pas si longtemps, le métro des cdc était bien utilisé. mais c'était la scène de nombreuses violences, et puis la mafia commençait à mettre la main dessus, alors on a décidé de cesser le service dans ce lieu devenu trop mal famé. depuis, la nature a repris ses droits, et l'endroit est devenu dangereux, peu sécurisé. et puis ça grouille, dans le métro, ça squatte, on ne voit pas de visage mais on entend, parfois, l'agitation de la vie au fond de ses tunnels sombres. en bref, n'y allez pas, ça craint. au mieux vous faites une belle balade champêtre, au pire vous vous faites agresser par un sdf ou un dealer.
0
──
0
le mini market, ou la carrefour des pauvres. soyons honnêtes. au moins, ce petit supermarché est encore bien tenu, ce n'est pas trop sale ni en mauvais état. le mini market est ouvert 24/24, et tous les jours. sauf le dimanche, où il est fermé de midi jusqu'à minuit. le mini market a néanmoins une triste réputation : depuis sa première ouverture, il a été braqué exactement 53 fois. mais ça n'a pas l'air d'être un soucis pour les propriétaires qui ne mettent pas la clé sous la porte.
0
──
0
les usines de cdc, c'était toute une histoire avant que la robotique et les nouvelles technologies ne prennent le dessus. en effet, l'économie de polaris comptait beaucoup sur ses usines qui permettaient à la population moins aisée de trouver du travail. mais les normes sanitaires n'étaient clairement pas respectées, les ouvriers travaillaient beaucoup trop longtemps, et finalement les usines ont fini par être toutes abandonnées, les unes après les autres. maintenant elles servent de toile pour les amateurs de street art.
0
──
0
le lucky cat est un petit magasin très aimé par les touristes, surtout ceux qui aiment la culture asiatique vous voyez. enfin faut encore que les-dits touristes aient le cran de s'enfoncer dans les cdc jusqu'ici, car le lucky cat est une minuscule boutique à l'apparence très louche, un peu reculée. d'ailleurs, si vous comprenez le chinois, vous remarquerez sûrement le nom original du magasin, inscrit sous le néon « lucky cat ». vous comprenez le chinois ? vous avez lu ? vous êtes outré, voire choqué ? ne dites rien. personne ne mérite de savoir quel est le vrai nom de ce petit magasin qui en réalité sert de maison de passe, de couverture pour la mafia.
avatar
1
──
10
l'hôpital psychiatrique des cdc est abandonné, ça se voit. il est désaffecté depuis très longtemps, personne ne sait vraiment ce qu'il s'est passé avec ce bâtiment. c'est comme si d'un jour à l'autre, tous les employés avaient cessé d'y travailler, et tous les patients avaient disparu. on raconte que le propriétaire de l'établissement se serait suicidé, d'autres font traîner la rumeur qu'il aurait tué tous ses patients... bref les rumeurs courent sur ce bâtiment lugubre, où tout est figé dans le temps à l'intérieur.
le Dim 8 Avr - 20:30 par Sullivan Rosie Voir le dernier message
279 V.
6 R.
Annonce : RECENSEMENT N°03 ━ 16.03 - 25.03

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3]
le Mer 21 Mar - 23:10 par Ren Kobayashi Voir le dernier message
401 V.
22 R.
Revenir en haut 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: