dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi

Gyeong-Ho Jin
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 30/01/2018
✧ Messages : 20
✧ Avatar : Lee Sang-Min
✧ Multicompte : Dae-Sung Lee le boloss
✧ Fiche : attends jte racontej'ai un beau carnet d'adresseson se cale un rdv ?
✧ Couleur : 8c8cff
✧ Rps en cours : clyde tanoshiseng liu
✧ Âge : 44 ans.
✧ Occupation : Producteur pour une chaîne télé astérienne de divertissement (produit surtout des talks-shows des séries et des jeux télévisés) ; obligé de résoudre tous les problèmes, gérer les castings, les invités, le financement, etc.

Feuille de personnage
Localisation : Octant.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi   
dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi EmptyJeu 1 Fév - 15:14


"Parfois, dans la vie, il faut savoir faire des compromis pour survivre : il faut être souple comme le roseau pour plier sans jamais rompre.", c'est ce que tu racontes de manière très inspirée à une des assistantes qui travaillent pour toi et qui te demande pourquoi tu l'as prévenue que tu ne serais pas au bureau de la journée. Officiellement, c'est ça, tu pars représenter la chaîne dans un programme produit par une entreprise concurrente pour faire la promotion de la nouvelle série qui va bientôt être diffusée à heure de grande écoute, alors tout le casting et des membres de la production multiplient les talk shows et les émissions en tout genre pour s'assurer la réussite du programme. D'habitude, on envoie un acteur ou quelqu'un chargé de la communication mais pas de chance, c'est le branle-bas de combat en ce moment et personne n'est disponible.

Tu n'es pas plus disponible qu'eux, en fait, au contraire, tu enchaînes les heures sup' et sacrifie ton sommeil pour régler chaque petit problème qui fait gripper les engrenages de cette machine folle qu'est la chaîne, pour demander une promotion et espérer régler ton dernier petit... inconvénient financier. Mais tes supérieurs ont jugé que tes absences répétées les deux derniers mois, ce n'était pas la chose la plus professionnelle qui soit, même avec un médecin à l'appui pour défendre que tu n'étais vraiment pas bien. C'est ça, la vraie version. C'est la punition : on t'envoie faire le mariole et raconter tes anecdotes de vieux et tes blagues nulles chez les voisins pour amuser la galerie et surtout pour te rappeler ta place - et accessoirement promouvoir la série, bien sûr. Ils ne se tirent pas non plus une balle dans le pied car c'est vrai que lorsque tu étais parfois présent devant la caméra dans certaines émissions, tu avais su être assez drôle pour que les monteurs ne bûchent pas des heures pour ne garder que quelques minutes de tes apparitions comme cela arrivait avec certains. Mais ce "talent" et cette aise deviennent à ce moment précis une malédiction.



Et c'est ainsi que tu te retrouves dans les loges d'un programme rival, en train de ronchonner qu'ils ont copié un de vos concepts. Pour te venger, tu en profites pour délester allègrement tes poches, remplies de cartes de visite que tu offres à chaque invité un peu en vogue que tu croises dans les coulisses. Après tout, s'ils ont envie de se montrer, pourquoi pas le faire chez vous ? En plus, ça t'occupes les mains, ça t'empêche de les voir tapoter tout et n'importe quoi ou de se serrer inconsciemment dans tes poches pour tenter d'évacuer la frustration et la fatigue et l'exaspération et... bon.

Certains ont la chance d'avoir le droit à une vraie loge - les vrais invités de marque, quels veinards, ils sont sûrement pas fauchés comme toi qui te prépares entièrement chez toi pour éviter les dépenses supplémentaires - et sont indiqués par des feuilles avec leurs nom collées sur les portes. Un des noms te fait tiquer et tu remercies ta bonne étoile (non, ne te mens pas, tu détestes les étoiles et si il y a bien une chose que tu sais, c'est que chaque obstacle a été surmonté par toi et pas par un ange gardien hypothétique et tout vient de ta détermination et ta rage de vaincre et... ok, arrête de radoter par contre).


toc, toc, toc,
allez, j'attends pas qu'on me dise d'entrer, qu'est-ce qui me dit qu'il répondra plus à la porte qu'à son téléphone ?
tu t'incruste dans la loge du fameux Clyde Tanoshi, objet de beaucoup de convoitises à la chaîne, c'est un peu la bataille sur quel producteur arrivera à le faire venir. C'est une occasion en or pour arrêter de devoir te laver avec tous les échantillons de shampoing qu'on offre dans les centres commerciaux. Surtout, vite trouver une accroche, n'importe quoi pour mettre le pied dans la porte, n'importe quoi qui tire une réaction, n'importe laquelle tant que ça donne envie de répondre, tant pis si ça le fait bondir ou l'énerve, le sale gosse.

« - Bonjour mon p'tit ! que tu lui fais, enjoué, avec ton accent de vieux campagnard coréen habituel. Dis, j'ai besoin d'un conseil rapide : une connaissance - tu l'connais pas - me dit qu'il est beaucoup trop occupé pour me voir en ce moment quand je l'invite mais je viens de le voir avoir le temps de se faire inviter par mes rivaux...

Bon, là, il va sûrement réagir. Au moins se sentir obligé de se justifier, ou de t'envoyer paître, mais il ne peut pas rester de marbre, tout y a bien réfléchi malgré ton attitude de type qui débarque sans prévenir sur des coups de tête. Ta nonchalance, ta façon de parler, et surtout le tutoiement, comme si vous aviez gardé les cochons ensemble alors que même tes amis de la cambrousse, tu leur parles pas aussi bien, tout est prévu dans le but de faire hérisser les poils de sa nuque. Et si tu réussis ton coup et qu'il te répond comme tu l'espères, tu auras tout gagné car tant qu'on te donnes de la matière à travailler, tu vas trouver le moyen que ça aille dans ton sens. Ce ne sera pas forcément facile, mais retomber sur tes pattes, tu connais. Tu es plutôt doué même, après tout c'est pas le premier jeunot qui essaye de t'apprendre la vie et tu comptes bien lui faire sentir. Tu es à l'aise, peut être un peu trop, et tu ne manques pas de le signaler, assez pour rajouter une remarque, la cerise sur le gâteau :

« - J'ai menti, tu le connais carrément, tu avoues avec cet air toujours aussi innocent.
Clyde Tanoshi
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 13/01/2018
✧ Messages : 33
✧ Avatar : cha hakyeon
✧ Crédit : bâton
✧ Multicompte : alice
✧ Fiche : * la vie est injuste
* serving you tanoshi brand tears
✧ Couleur : #E604D5
✧ Thèmes :
* 001
* 002
* 003
* 004
* 005
* 006
✧ Rps en cours : * ft. dae-sung
* ft. andreas
* ft. ren
dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi Tumblr_otzpvotTyn1sm9gxyo1_250
✧ Âge : vingt-huit ans
✧ Occupation : comédien * professeur de théâtre

Feuille de personnage
Localisation : clématis
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi   
dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi EmptyVen 2 Fév - 0:31

dans la richesse


comme dans la pauvreté

Clyde était d'une sale humeur, ces derniers temps. Bien sûr, ça ne se voyait pas, il était plus rayonnant que jamais ; on louait sa beauté, son talent et sa jeunesse aux quatre coins de polaris, voire même du monde. Il avait rarement été aussi demandé, aussi. Et son agenda avait rarement été aussi rempli. De ce fait, il se permettait d'être de plus en plus snob, se permettant de décliner des invitations sans même donner de raisons valables. C'était beau la vie de star, ah la la. Mais malgré ça il devait toujours faire des rentrées d’argent - pour quoi faire, sérieusement. Il possédait tout l’argent du Japon, on aurait dit. Il n’avait pas besoin de plus d’argent… Quoique. Si. Il en avait besoin, il avait besoin de toujours plus. Il avait besoin du regard du public sur lui. Alors il participait à des émissions, il apparaissait de temps à autre. Il faisait la promotion de la pièce dans laquelle il était en train de jouer même s’ils faisaient salle complète à chaque représentation, même sans publicité.

Mais bon, pour le moment, il s’ennuyait comme un rat mort. Enfin, si un rat mort pouvait encore s’ennuyer. Sa loge était vide, c’était une loge privée, et lui qui était habitué aux coulisses bondées et grouillant d’acteurs, de staff… Il trouvait ça presque triste. Mais ce n’était pas pour autant qu’il voulait qu’un énergumène bizarre s’incruste dans la pièce en s’annonçant à peine. Hm. Qu’est ce que c’était que ce gars. Enfin, il savait bien sûr. Il connaissait l’homme, Gyeong-Ho Jin… Il le harcelait régulièrement pour que Clyde assiste à ses émissions. Pour être honnête, Clyde avait bloqué son numéro. Il ne le supportait pas. C’était comme ça, sa tête ne lui revenait pas, c’était tout. Et c’était encore pire quand Gyeong parlait. Ce qu’il venait de faire, d’ailleurs.

Autant dire que Clyde n’aimait pas qu’on lui parle de la sorte. Peut-être que ça le faisait redescendre un peu, peut-être que ça le faisait basculer du trône où il s’était hissé. Evidemment, ça faisait mal. Au moins un peu. Mais il connaissait Jin, au moins de réputation, et il savait bien que ce dernier faisait tout ça pour le faire réagir, pour le faire bouillonner de colère. Pour recueillir son attention. Il voulait son attention ? Très bien.
Clyde décida donc de ne pas lui en donner.
Il avait cette sale manie, cette cruelle habitude de jouer avec les gens, et puis, il savait à quel point c’était agaçant d’être ignoré. Il se donna donc un malin plaisir à garder le regard rivé sur son portable, délicieusement perdu dans ses pensées. Quelle mascarade. Il pouvait à peine retenir un sourire satisfait de fleurir sur ses lèvres maquillées alors qu’il sentait son interlocuteur trépigner un peu, au moins intérieurement. Il laissa le silence s’étirer un moment, pas dérangé pour autant. Les silences gênants il les maîtrisait à la perfection. Comme tout ce qui impliquait de jouer la comédie en réalité. Et puis finalement, il daigna relever de grands yeux innocents vers le plus vieux, un sourire doux aux lèvres.

Oh, excusez moi. Vous étiez en train de me parler ? Désolé, je n’ai pas écouté.

Tiens, prend ça le vieux. Ça lui fera les pieds, voilà. Il se délectait déjà de le voir recommencer sa phrase. Et puis c’était toujours amusant de jouer au petit ange mignon et doux et adorable. Clyde avait l’habitude de faire tomber les gens à ses pieds de toutes façons. Même s’il n’était pas au courant que 1. Gyeong n’était certainement pas né de la dernière pluie 2. Il faut faire attention à ce qu’on souhaite, d’ordinaire. Surtout que là, ça allait faire très mal. Mais Clyde n'en savait rien. Il fallait croire qu'il avait relâché sa vigilance et il allait le regretter...




Gyeong-Ho Jin
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 30/01/2018
✧ Messages : 20
✧ Avatar : Lee Sang-Min
✧ Multicompte : Dae-Sung Lee le boloss
✧ Fiche : attends jte racontej'ai un beau carnet d'adresseson se cale un rdv ?
✧ Couleur : 8c8cff
✧ Rps en cours : clyde tanoshiseng liu
✧ Âge : 44 ans.
✧ Occupation : Producteur pour une chaîne télé astérienne de divertissement (produit surtout des talks-shows des séries et des jeux télévisés) ; obligé de résoudre tous les problèmes, gérer les castings, les invités, le financement, etc.

Feuille de personnage
Localisation : Octant.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi   
dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi EmptyVen 2 Fév - 1:40

Se prendre un vent, même quand on trouve toute la motivation du monde pour l'encaisser, ça refroidit toujours un peu. Surtout lorsque le silence s'étire de cette manière, presque assourdissant. Tu entends presque ta propre voix gueuler dans les oreillettes qu'il faut combler à tout prix et ton cerveau piaffe et s'échauffe pour trouver quelque chose à dire, surtout arrêter ce supplice. La télé, c'est bruyant, c'est fort, ça s'arrête pas, jamais, et ça a conditionné ta vie, remplie de coups de fil urgents en pleine nuit, remplie de chansons paillardes criées pendant des beuveries avec tes supérieurs pour les convaincre de t'augmenter, remplie de collègues qui ne peuvent s'empêcher d'exprimer vocalement et de manière bien audible pour tout le quartier à quel point ils ne t'apprécient pas. Et ton corps, rempli de litres et de litres de café pour tenir.

Tu inhales.

Tu ouvres la bouche.

Une inspiration...


... Non, tu te fais violence, tu ne vas pas parler. Tu ne vas pas briser ce silence, même si ça te coûte et trahit toutes tes habitudes. Car tu sens que le faire, c'est reculer, c'est admettre qu'il a gagné à ton propre jeu, et ça, c'est inacceptable. Autant avancer en courant même, quitte à se retrouver dans le mur et l'escalader bon an mal an, mais reculer d'un pas ? Jamais. Tu sais où ça mène, reculer, et tu n'as certainement pas réussi à mener la vie que tu mènes si tu avais commencé de reculer à un moment. ... Même si ta position actuelle n'était pas la plus enviable, financièrement. En fait, elle ne l'avait jamais vraiment été, mais tu sauves ton honneur et c'est ce qui compte le plus.

Ce qui fait un peu mal aussi, c'est que t'avais tout donné sur cette réplique d'entrée. Tout avait été minutieusement calculé, comme un sniper qui prend en compte le vent, la température, la pression atmosphérique et son emplacement pour envoyer les balles se loger là où il les veut. Précisement. Seulement, ta cible avait eu un sursaut, un instinct de survie un peu plus développé que la moyenne ou beaucoup de chance. ... Connaissant le monde du spectacle et de la télévision, tu te doutes qu'il a les crocs acérés et qu'il a très bien entendu et compris le sujet de ta pique d'ouverture. C'est un acteur après tout, et plutôt bon d'après les quelques extraits que tu as vu, alors évidemment, il sait y faire, le petit, mais cela te conforte dans l'idée que tu as envie de lui montrer que c'est encore un lionceau devant un vieux comme toi. Son vouvoiement faussement respectueux, sa petite remarque si douce accompagnée d'un sourire qui ferait fondre le coeur de n'importe qui... Ouais, t'es un vieux croulant dans cette industrie et tu l'assumes. Tant que tes idées restent d'actualité, tant que tu sauras trouver le moyen de forcer le plus capricieux des invités à venir jouer le jeu devant les caméras de tes patrons, c'est que tu as encore le truc. Alors il n'est certainement pas question de lâcher l'affaire face au jeunot qui a oublié le respect des anciens, bien au contraire, c'est devenu une question de dignité personnelle car malgré tout ce que tu viens de te dire pour encaisser sans trop souffrir, ça fait mal de voir tant d'efforts partir en fumée.


Alors tu cherches.

Tu reprends ton sourire habituel, ton sourire professionnel, celui de celui qui prends sur lui comme un adulte, et tu prépares le plan de bataille. Vu l'affront que tu viens de te prendre, ton but déclaré n'est plus vraiment de le convaincre de quoi que ce soit mais de le battre, et à ce moment ce serait de lui arracher une réaction. Alors tu réfléchis, tu n'as pas l'impression de t'être trompé de voie alors tu poursuis dans ta familiarité agaçante. Si ça n'énerve pas l'acteur, ça permet au moins de te détendre un peu.


« - C'est marrant, de nous deux j'aurais pas parié sur toi si on me demandait qui serait le premier à avoir un sonotone...


Bon, c'est pas mal, mais il faut un peu plus. Au pire, trouve le moyen de l'insulter directement, prends pas de pincettes, les jeunes d'aujourd'hui sont pas en sucre !

« - C'est peut être une autre époque mais... Ma mère m'a toujours dit que si on passait un peu trop de temps à s'toucher on finissait pas devenir sourd, tu lui dis sans hésiter une seule seconde avec la même attitude et un petit clin d’œil comme ponctuation.

Est-ce que tu viens de le traiter de petit branleur ? Probablement. Tu ne peux pas t'empêcher de rire un peu car cette blague, tu en es trop fier pour rester de marbre.
Clyde Tanoshi
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 13/01/2018
✧ Messages : 33
✧ Avatar : cha hakyeon
✧ Crédit : bâton
✧ Multicompte : alice
✧ Fiche : * la vie est injuste
* serving you tanoshi brand tears
✧ Couleur : #E604D5
✧ Thèmes :
* 001
* 002
* 003
* 004
* 005
* 006
✧ Rps en cours : * ft. dae-sung
* ft. andreas
* ft. ren
dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi Tumblr_otzpvotTyn1sm9gxyo1_250
✧ Âge : vingt-huit ans
✧ Occupation : comédien * professeur de théâtre

Feuille de personnage
Localisation : clématis
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi   
dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi EmptyDim 18 Fév - 0:18

dans la richesse


comme dans la pauvreté

Clyde était d'ores et déjà saoulé. Gyeong n'allait jamais le lâcher, pour sûr. Et il allait devoir faire avec, puisqu'ils participaient à la même émission. Il n'avait pas vraiment réagi en apprenant qu'ils seraient sur le plateau en même temps - à vrai dire, Gyeong était même plutôt oubliable, il fallait l'avouer - mais maintenant... cela représentait un problème. Au moins un petit problème. Clyde soupira, relevant un regard terriblement las vers le plus vieux.

Oh, tiens. Vous semblez avoir quelque temps à perdre, non ?

Il ne peut pas trop répondre à Gyeong avec la même virulence que ce dernier utilise. Mais Dieu sait que le vieux lui tape sur le système. Il est presque sûr et certain que ça peut se sentir dans la pièce, que la tension est palpable. Electrique, même.

Merveilleux.

Il se tourne vers Gyeong et croise les jambes énergiquement, quitte à prendre le taureau par les cornes, autant y aller carrément et se donner un tant soit peu de prestance. Clyde ne compte pas particulièrement sur son sex appeal pour faire fuir le plus vieux - il est presque sûr qu'à cet âge là tout est figé en dessous de la ceinture. Et puis les hommes en couches, très peu pour lui. Bref, tout ça pour dire que Gyeong était vieux et qu'il ne le brossait clairement pas dans le sens du poil, mais Clyde était prêt à l'endurer pour le bien de sa réputation.

Discutons un peu, alors. Je suis occupé mais je peux bien vous accorder ça.

Bien sûr qu'il n'était pas si occupé. Il se faisait chier comme un rat mort dans sa loge alors bon. Autant se distraire. Et quoi de mieux que de se distraire avec des endettés, des pauvres ? Merveilleux.

Vous êtes contrarié parce que je ne participe pas à vos émissions, donc.

Il plissa les lèvres un brin, affichant une moue attristée à son interlocuteur. Il avait toutes les raisons du monde de ne pas répondre aux invitations de Gyeong. Concrètement, ne pas vouloir subir des blagues vaseuses pendant une heure en était une très bonne. Et puis mince, il faisait encore ce qu'il voulait. Il était trop bien pour aller manger à tout les râteliers médiatiques. Contrairement à... quelqu'un. Clyde se leva, se délectant de se voir dépasser d'une bonne dizaine de centimètres Gyeong. Pouvoir le regarder de haut, c'était pas mal. Clyde avait pas souvent l'occasion de regarder les gens de haut. Une chance qu'il se perche h24 sur des talons, hé. Bref. Il eut un petit sourire avant d'esquisser une courbette à 90 degrés au moins.

J'espère que vous me pardonnerez pour le désagrément. Mais je suis certain que vous pouvez vous passer de ma présence à vos émissions.

C'était toujours drôle, de s'excuser sans s'excuser. Enfin. Il se redressa, soupirant doucement.

Je suis aussi certain que nous sommes assez grands pour ne pas nous détester pour ce petit inconvénient. N'est ce pas ?

Il commençait déjà à regretter de ne pas l'avoir jeté dehors directement, en réalité.




Gyeong-Ho Jin
━━ jeune pousse ━━
✧ Disponibilité :
  • Disponible

✧ Arrivé le : 30/01/2018
✧ Messages : 20
✧ Avatar : Lee Sang-Min
✧ Multicompte : Dae-Sung Lee le boloss
✧ Fiche : attends jte racontej'ai un beau carnet d'adresseson se cale un rdv ?
✧ Couleur : 8c8cff
✧ Rps en cours : clyde tanoshiseng liu
✧ Âge : 44 ans.
✧ Occupation : Producteur pour une chaîne télé astérienne de divertissement (produit surtout des talks-shows des séries et des jeux télévisés) ; obligé de résoudre tous les problèmes, gérer les castings, les invités, le financement, etc.

Feuille de personnage
Localisation : Octant.
Tes poches :
Dans ta vie :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet : Re: dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi   
dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi EmptyDim 18 Fév - 2:43


for better or worse, poorer or richer
ft. la grosse diva d'1m60 toi même tu connais les bails
Le problème quand on discute avec un sale gosse mal élevé, c'est que tous les efforts que l'on peut faire sont balayés en moins de temps qu'il n'en faut pour sourire avec arrogance. Tu te plies en quatre pour le vanner dans les règles de l'art, et il trouve le moyen de rester stoïque : de la confiture pour les cochons. C'est là que tu te dis que c'est vraiment un bon acteur. Tu n'as jamais vu une de ses pièces en entier - qui a assez de temps libre pour regarder une pièce qui dure plus de 45 minutes ? - mais c'est sûrement là que tu vois tout son talent. Quel dommage qu'il s'en serve pour appuyer son comportement de petit con.

Chacun son style. Tu aimes rentrer dans le tas quand c'est possible, et c'est l'occasion parfaite, seul dans une loge avec lui comme seul témoin auditif. Il est un peu jeune mais il a bien heureusement passé l'âge de tout répéter à sa mère. Toi, tu te défends tout seul depuis bien longtemps, tu avais même à le faire pour le reste de ta fratrie, alors tu ne vas pas te laisser intimider par quelqu'un qui remplissait encore ses couches dans les années 90 pendant que tu t'installais pleinement dans la vie active. Lui, il doit sûrement avoir un vocabulaire tout aussi fleuri à ton égard, mais il intériorise tout, il reste dans le feutré, se cache derrière une politesse hypocrite qui t'énerve. En jouant au plus mature des deux, tu trouves surtout qu'il se planque comme un lâche derrière les formules de politesse et les ronds de jambe. ... Allez, sois honnête, tu es le premier à le faire quand il s'agit de sauver ta peau, même si c'est parfois un peu forcé. Mais il faut bien que tu te racontes quelque chose pour sauvegarder ton honneur face à ce morveux.

Ce serait peut être bien de finir d'apprendre à faire ses lacets et à se laver derrière les oreilles avant de donner des leçons de vie. C'est frustrant, de le voir daigner t'accorder le droit de converser avec sa personne. Quelle joie ! Tu n'as pas particulièrement envie de discuter avec la personne si originale et intéressante qu'est Monsieur Clyde Tanoshi. ... Mais si, carrément, en fait. Quelle joie, vraiment. C'était ce que tu voulais accomplir dès le début, le faire sortir de son silence dédaigneux alors même si le résultat n'est pas plaisant, c'est un résultat. C'est même presque une victoire.

Seulement maintenant que l'étape roi-du-silence est surmontée, il faut atteindre la prochaine, lui faire dire des choses qui te font plaisir. Il n'y en a pas tant que ça, en fait. Et si tu devais faire une liste, elle serait très courte et ne comporterait que des variations de "D'accord, je veux bien apparaître dans une émission, voici mes disponibilités". Mais il est tellement doué que tu ne sais pas vraiment comment t'y prendre. L'énerver a réussi à le faire parler mais est-ce que la même méthode peut continuer de marcher ? ... Bon, au moins, ça te permettra de te défouler un peu car il se permet de te toiser. Toi. Te toiser. C'est dur à avaler, ça. Pour tenter de sauver l'honneur tu fais une moue, comme s'il venait de te décevoir. Deux peuvent jouer au jeu de l'hypocrisie et comme on dit : à bon chat, bon rat. Tu en rajoutes un peu, tu t'appuies contre un mur, les mains enfoncées dans les poches. Bien sûr, ça ne te grandit pas, au contraire, mais ça réduit un peu l'impression qu'il est plus grand alors qu'il lui faut des échasses pareilles pour pouvoir te dépasser comme il le fait. Allez, c'est le moment de renvoyer les coups.

« - Ah, tu as du mal comprendre, ou alors je ne sais pas ce que tu te racontes pour imaginer que je sois désespéré à ce point pour t'avoir dans mes programmes ? (sale menteur c'est exactement ça mais vas-y, souris, essaye de lui faire gober ça). Je pense simplement que ce serait une expérience vraiment enrichissante... Grandissante pour toi.

Oui, même sans ses échasses il est un peu plus grand que toi, et alors ? Il n'y a pas de quoi être fier, ça reste un avorton au yeux du reste de la population mondiale et ce serait dommage de ne pas t'en priver. Une manière de te défendre et de tenter de conserver ton honneur, en somme.

« - Je crois que je suis un peu trop bienveillant pour cette industrie, je ne veux que ton bonheur, après tout.

S'il fallait le traîner enchaîné dans une cage et qu'il soit le plus malheureux du monde pour qu'il vienne enfin faire gonfler vos parts d'audience, tu n'hésiterais pas une seule seconde et tu mettrais tout en place pour lui assurer un mal être maximal. Mais il n'a pas le monopole du mensonge.
Contenu sponsorisé
━━ ━━
MessageSujet : Re: dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi   
dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi Empty

 
dans la richesse comme dans la pauvreté ✦ clyde tanoshi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)
» Présentation d'Ereinion
» Diablo ▬ Comme dans X-Men, t'sais.
» Et quand je regarde dans tes yeux, je me vois comme dans l'eau d'une source... // Pv : Ecume d'Obsidienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
si·de·re·al :: ✧ POLARIS :: les clématis-
Sauter vers: